Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Eco-Emballages met en garde
contre des tentatives de fraudes
aux virements bancaires

 Des aigrefins essayent de se faire passer pour des salariés d'Eco-Emballages pour soutirer de l'argent par virement.

Des aigrefins essayent de se faire passer pour des salariés d’Eco-Emballages pour soutirer de l’argent par virement.

A en croire le site Internet d’Eco-Emballages, l’éco-organisme est impliqué — à son corps défendant — dans des tentatives de fraudes aux virements bancaires, encore appelées « escroqueries au président » (sur le sujet, voir notamment le site de la Fédération bancaire française). Plus exactement, et toujours si l’on en croit ce qu’indique l’éco-organisme, des aigrefins essayent de se faire passer pour des représentants d’Eco-Emballages afin de se faire communiquer par leurs cibles des coordonnées bancaires, pour ainsi leur soutirer indûment de l’argent.

La page du site Internet d’Eco-Emballages qui détaille la chose n’est, semble-t-il, pas en accès libre (on se demande bien pourquoi), mais son contenu a été repris par les lecteurs de flux RSS (les spécialistes comprendront…). Nous en reproduisons ci-dessous le texte intégral.


<< Tentative de fraudes : restons vigilants

Nous avons constaté la recrudescence de pratiques frauduleuses visant à obtenir des fonds en usurpant l’identité d’Eco-Emballages : l’occasion pour nous de vous rappeler comment procéder pour ne pas en être victime.

C’est un fait : les pratiques d’usurpation d’identité par e-mails ou téléphone dans le but de détourner des fonds au détriment des entreprises ciblées par ces attaques, se développent.

Il s’agit, la plupart du temps :

  • d’e-mails ou d’appels censés émaner des dirigeants de la société visée.

Ils demandent de procéder, en urgence et dans la plus totale confidentialité, à un virement vers un compte bancaire étranger. Dans certains cas, l’ordre de virement est confirmé par un faux e-mail paraissant émaner d’une autorité publique ou d’un cabinet d’avocats.

  • d’e-mails ou d’appels paraissant provenir d’auditeurs demandant aux services comptables de communiquer une balance clients âgée afin de préparer une circularisation.

Sur la base de ces balances, ils procèdent à de fausses relances de clients en précisant de « nouvelles » coordonnées bancaires SEPA (différentes de celles de la société) sur lesquelles les sommes dues doivent être virées.
Une demande de relevés bancaires et de rapprochements bancaires peut être également formulée auprès des entreprises : à partir de ces données, de faux ordres de virements sont alors adressés à la banque.

On vous dit tout

Les adresses utilisées par les équipes Eco-Emballages sont basées sur la syntaxe prenom.nom@ecoemballages.fr et comptabilite.adherents@ecoemballages.fr
Un e-mail provenant d’une adresse d’expéditeur construite sur un domaine différent (comme par exemple, comptabilite@fr-ecoemballages.com  ou ecoemballages@comptabilite.com) est donc a priori suspect et doit faire l’objet d’une vérification auprès de vos interlocuteurs habituels.

Une sollicitation téléphonique de la part d’une personne que vous ne connaissez pas et se réclamant d’Eco-Emballages doit également faire l’objet d’une vérification. Si vous avez un doute sur l’origine de ces contacts, merci de le signaler à comptabilite.adherents@ecoemballages.fr. >>


Vigilance, donc…


Pour recevoir gratuitement un exemplaire, cliquez ici

Pour recevoir gratuitement, tous les 15 jours, le sommaire détaillé, cliquez ici

Pour télécharger le bulletin d’abonnement, cliquez ici

Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Tontes et feuilles mortes : quand des collectivités les refusent en déchetteries

Quelques collectivités refusent en déchetteries les tontes et parfois les feuilles mortes, arguant qu’il ne s’agirait pas de déchets. L’objectif...

Financement de la DSREP de l’Ademe : interrogations sur les vrais chiffres

EcoDDS affirme que l’Ademe lui demande pour 2023 une redevance représentant 19,4 % du budget total de la DSREP. Les données...

Refus des tontes en déchetteries : des problèmes pratiques et un risque juridique

Refuser en déchetteries les tontes de pelouse et/ou les feuilles mortes n’est a priori pas légal. Cela peut aussi poser...

Flux développement : le Conseil d’État ne voit toujours pas le problème

Amorce, la Fnade, Federec et le Snefid ont été déboutés de leur recours contre l’arrêté attribuant aux éco-organismes la reprise exclusive...

Déchets Infos n° 272 — 10 avril 2024

Au sommaire du numéro 272 de Déchets Infos (10 avril 2024) Dans l’actualité • Flux développement : le Conseil d’État ne...

Déchets Infos n° 271 — 27 mars 2024

Au sommaire du numéro 271 de Déchets Infos (27 mars 2024) Dans l’actualité • Mobilier : des tonnages valorisés mais exclus...

Mobilier : des tonnages valorisés mais exclus des soutiens ?

Une clause du nouveau contrat-type "mobilier" pourrait contraindre les collectivités pratiquant la collecte non séparée à atteindre, individuellement, les objectifs...

La collecte multiflux (biodéchets + OMR) fait son retour

Une demi-douzaine de collectivités choisissent de collecter les biodéchets et les OMR en multiflux, dans les mêmes bacs et les...

Régulation des REP : des positions variées sur la création d’une instance

La DGPR semble défavorable à la création d’une instance de régulation des REP. Amorce et le CNR y sont opposés,...

Inspection sur les REP : les questions que la mission pose aux éco-organismes

Les travaux des inspecteurs sont très centrés sur les objectifs des filières, leur atteinte ou leur non-atteinte, les performances environnementales...

A découvrir

L’Echo circulaire : prévention, réemploi, réutilisation, reconditionnement, recyclage émergent…

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos