Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Exclusif : Jérôme Le Conte, président de Veolia Propreté, a quitté ses fonctions

La rumeur courait depuis une dizaine de jours. Elle est maintenant confirmée. Jérôme Le Conte, président de Veolia Propreté, a quitté l’entreprise la semaine dernière.

Âgé de 61 ans, diplômé de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées, Jérôme Le Conte, avait été nommé directeur général de Veolia Propreté France en 2006, puis directeur général adjoint de Veolia Environnement, en charge de la division Propreté, en 2011.

Selon diverses sources, il ferait les frais de la réorganisation du groupe, désormais structuré par territoire et non plus par métier (eau, propreté, énergie…). Le patron de Veolia Eau est pour l’instant toujours en place.

Pour l’instant également, seules les activités françaises conservent l’organisation par métier, avec en particulier un pôle « déchets » et un pôle « eau ». Mais on ne sait pas jusqu’à quand.

L’hiver dernier, un plan de départs volontaires avait été lancé au siège de Veolia, avenue Kleber à Paris, avec pour objectif de réduire l’effectif de 100 personnes sur 500.

Au-delà du seul cas de Veolia, qui s’efforce de réduire son important endettement, les opérateurs français du déchet subissent les effets de la crise économique, qui entraîne une baisse des tonnages de déchets à traiter.

Un haut cadre nous confiait récemment : « Chaque mois, nous descendons une marche [dans les tonnages reçus, ndlr]. Et la marche du mois de mars a été particulièrement marquée : moins 10 % par rapport à mars 2012. » La même personne ajoute : « Pendant la crise de 2008-2009, il y a eu un coup d’arrêt brutal de l’activité, mais on sentait que ça redémarrerait. Là, les baisses de tonnage se succèdent de mois en mois, et on ne sait absolument pas quand ça repartira. »

La baisse des tonnages affecte toutes les filières de traitement : incinération, décharge, recyclage… Les décharges — qui reçoivent une grosse proportion des déchets des activités économiques — sont particulièrement impactées. Cela n’est pas sans conséquences pour les performances économiques des opérateurs, car les décharges (pour ceux qui en ont) fournissent l’essentiel de leurs marges.

L’incinération est moins touchée, car elle concerne essentiellement les déchets ménagers, moins directement affectés par la crise économique. Mais on voit apparaître ici où là des « vides de four ».

Pour recevoir gratuitement un exemplaire, cliquez ici

Pour recevoir gratuitement, tous les 15 jours, le sommaire détaillé, cliquez ici

Pour télécharger le bulletin d’abonnement, cliquez ici

Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Déchets Infos n° 268 — 7 février 2024

Au sommaire du numéro 268 de Déchets Infos (7 février 2024) Dans l’actualité • OMR et apport volontaire : revirement...

OMR et apport volontaire : revirement judiciaire

Le juge des référés du TA de Toulouse autorise la communauté de communes Cœur de Garonne à maintenir la collecte...

Biodéchets : l’enjeu du broyat et de sa mise à disposition

Il y a peu de risque de manquer globalement de broyat, mais il y a des difficultés localisées et/ou temporaires...

PFAS : vers une mesure dans les incinérateurs

Le ministère envisage une campagne de mesure des PFAS dans tous les incinérateurs, aussi bien sur les fumées que sur...

DSREP : vers un accord entre l’Ademe et les éco-organismes ?

Des discussions sont en cours depuis plusieurs mois sur les modalités de fixation de la somme que les éco-organismes doivent...

Déchets Infos n° 267 — 24 janvier 2024

Au sommaire du numéro 267 de Déchets Infos (24 janvier 2024) : Dans l'actualité • Inspection des REP : vers...

Inspection des REP : vers une instance de régulation et de contrôle

Le gouvernement dessine, dans sa lettre de mission, les contours d’une instance qui serait chargée de réguler, contrôler et sanctionner...

Quand les Français parlent de déchets, de tri et de biodéchets (sondage)

Un sondage donne des informations intéressantes sur le rapport qu’entretiennent les Français avec leurs déchets et leur pratique du tri,...

Tarification incitative : une nouvelle étude mais toujours des silences et des manques

L’Ademe confirme les avantages de la tarification incitative et certains de ses inconvénients. Facteurs aggravants pour les dépôts sauvages : l’apport...

Majorations de TGAP : dans l’attente du BOFiP

Il existe désormais deux seuils à prendre en compte pour les ISDND : la capacité administrative de l’installation, et celle résultant...

A découvrir

L’Echo circulaire : prévention, réemploi, réutilisation, reconditionnement, recyclage émergent…

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos