Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Broyeurs d’évier pour biodéchets :
l’Ademe écorne la loi « Royal »

La généralisation des broyeurs d’évier surchargerait les réseaux d’eaux usées et les stations d’épuration, selon l’Ademe. Ici, la station de Valenton, appartenant au SIAAP. (© SIAAP, Photographe Emmanuel Riche)

La LTECV préconisait une « expérimentation » en vue du développement de l’usage des broyeurs d’évier. L’Ademe estime que ces appareils sont inadaptés au contexte français, pour des raisons à la fois réglementaires, environnementales et politiques.

Les broyeurs d’évier et les appareils assimilés (pulpeurs, centrifugeurs…) ne sont pas un bon moyen de collecter, traiter et valoriser les biodéchets des ménages, ni d’en prévenir la production, contrairement à ce que prétendait un amendement à la loi sur la transition énergétique et pour la croissance verte (LTECV), portée par Ségolène Royal en 2015. C’est ce qu’affirme un rapport de l’Ademe daté de juin 2017 mais qui n’a été mis en ligne qu’en décembre 2018, sans que l’on connaisse la raison de ce délai.

L’amendement (téléchargeable ici) avait été déposé par Jean-Jacques Cottel, alors député (PS) du Pas-de-Calais. Son exposé des motifs assurait que les broyeurs d’évier sont « un moyen mal connu et discriminé de diminution du tonnage de déchets ménagers organiques », ayant des « avantages […] multiples » :

— réduction du volume des déchets ;
« économies[…] des dépenses liées à la collecte et au traitement des déchets » ;
« opportunité d’économie offerte aux ménages, notamment dans le cadre de la généralisation de la tarification incitative ».

Il avait été adopté avec l’avis défavorable de la commission du développement durable de l’Assemblée nationale mais avec l’assentiment passif du gouvernement (avis ni favorable, ni défavorable), donc de Ségolène Royal elle-même. […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 152.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Emballages ménagers : les soutiens seront-ils réévalués en 2023 ?

Emballages ménagers : les soutiens seront-ils réévalués en 2023 ? Citeo refuse de voir le barème augmenter l’an prochain, malgré une étude de l’Ademe qui montre une hausse importante des coûts de collecte et de [ Lire la suite ]

Sécheurs de biodéchets : toujours pas des composteurs (malgré une étude)

Sécheurs de biodéchets : toujours pas des composteurs (malgré une étude) Un fabricant de sécheurs de biodéchets se prévaut d’une étude de l’INERIS pour affirmer que ses sécheurs pourraient produire du compost à partir de déchets [ Lire la suite ]

Tri à la source des biodéchets : le coût de la généralisation

Tri à la source des biodéchets : le coût de la généralisation Le coût supplémentaire pour les collectivités pourrait être de 15 à 30 €/habitant/an, partiellement compensé par des économies réalisées notamment sur les OMR. Certaines hypothèses de l’étude [ Lire la suite ]

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question Le Conseil d’Etat considère que l’arrêté d’agrément de Cyclevia, l'éco-organisme des huiles minérales, n’a pas de portée réglementaire. Les auteurs du recours en déduisent que [ Lire la suite ]

// Exclusivité "Déchets Infos" // Filière PMCB (bâtiment) : le cahier des charges validé et signé

// Exclusivité Des objectifs de collecte ont été ajoutés au projet initial, ainsi que des obligations de soutiens pour les zones de réemploi et de traçabilité. Les [ Lire la suite ]

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ?

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ? Les éco-organismes requérants voudraient que la direction de suivi des REP de l’Ademe (DSREP) travaille « au service exclusif » des éco-organismes et qu’elle justifie de l’usage [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos