Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Biodéchets / TMB
L’étude de l’Ademe (non publiée)
qui bouscule la loi Royal

Les usines de TMB permettent en l'état de valoriser deux fois plus de matière organique que la collecte séparée des biodéchets. Ici, l’usine de Bayonne, conçue et exploitée par Urbaser.

Les TMB permettent en l’état de valoriser deux fois plus de matière organique que la collecte séparée des biodéchets. Ici, l’usine de Bayonne, conçue et exploitée par Urbaser.

Les collectes séparées de biodéchets laissent les deux tiers de la matière organique dans les ordures ménagères résiduelles (environ 110 kg/hab/an), selon des travaux achevés en 2015. En l’absence de TMB, cette matière organique ne peut être qu’incinérée ou enfouie.

C’est une étude (téléchargeable ici) qui est achevée depuis plus d’un an mais que l’Ademe n’a toujours pas officiellement publiée. Ses résultats ont été présentés dans divers groupes de travail (notamment au sein de l’association Amorce) et parfois transmis à leurs participants. Mais le rapport final n’est toujours pas mis en ligne sur le site Internet de l’agence.

On peut le comprendre : certains de ses enseignements ne vont pas vraiment dans le sens voulu par Ségolène Royal et par sa loi sur la transition énergétique et pour la croissance verte (LTECV).

Pour mémoire, la loi Royal prévoit « la généralisation du tri à la source des biodéchets » pour tous les habitants d’ici 2025. Et elle en déduit que « la création de nouvelles unités de tri mécano-biologique », autrement dit de TMB, deviendrait « non pertinente » et devrait donc être « évitée ».

Le sous-entendu de cette disposition est que si tout le monde trie correctement à la source ses biodéchets, il n’y aura plus du tout — ou en tout cas plus assez — de matière organique dans les ordures ménagères résiduelles (OMR) pour que le TMB reste « pertinent », autrement dit utile.

C’est là que l’étude de l’Ademe rappelle un fait intéressant, un peu trop oublié dans certains milieux. […]

L’enquête complète dans Déchets Infos n° 96.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

EcoDDS est sans agrément, les collectivités et opérateurs en suspens

EcoDDS est sans agrément, les collectivités et opérateurs en suspens Invoquant une erreur dans son cahier des charges, EcoDDS a refusé de déposer une demande d’agrément pour 2019-2023. Il menace d’arrêter les collectes. Les metteurs [ Lire la suite ]

Broyeurs d’évier pour biodéchets :
l’Ademe écorne la loi « Royal »

Broyeurs d’évier pour biodéchets : </br>l’Ademe écorne la loi « Royal » La LTECV préconisait une « expérimentation » en vue du développement de l’usage des broyeurs d’évier. L’Ademe estime que ces appareils sont inadaptés au contexte français, pour [ Lire la suite ]

Broyeurs d'évier pour biodéchets : un marché en croissance, des clients peu informés

Broyeurs d'évier pour biodéchets : un marché en croissance, des clients peu informés Les ventes de broyeurs d’évier sont en hausse de « 24 à 41 % par an », selon un des principaux distributeurs. Mais les vendeurs informent assez peu les [ Lire la suite ]

Le Conseil d’Etat valide l’interdiction de la vaisselle jetable en plastique

Le Conseil d’Etat valide l’interdiction de la vaisselle jetable en plastique L’interdiction de la vaisselle jetable en plastiques entrera en vigueur le 1er janvier 2020, sauf pour les plastiques compostables en compostage domestique. Le Conseil d’Etat a débouté, [ Lire la suite ]

Les taux de TGAP "déchets" applicables en 2019 et au-delà publiés au JO

Les taux de TGAP La loi de finances prévoit l'exonération de TGAP pour la valorisation énergétique des refus d'« opérations de tri performantes » en 2019 et 2020, puis [ Lire la suite ]

Le Bon Coin et les déchets (suite)
Un supposé hébergeur peu réactif aux signalements

Le Bon Coin et les déchets (suite) </br>Un supposé hébergeur peu réactif aux signalements Nous avons signalé au Bon Coin plusieurs annonces et comptes professionnels manifestement illégaux. Certaines annonces ont été supprimées mais pas toutes. Et aucun des comptes [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.