Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Valorisation mixte du biogaz : la méthanisation industrielle et territoriale oubliée

Les exploitants de méthaniseurs qui souhaitent pratiquer aussi l’injection se voient appliquer un coefficient de vétusté qui les pénalise.

L’injection dans le réseau du biométhane issu de méthaniseurs reste économiquement pénalisée si l’installation pratique aussi la valorisation électrique et thermique.

La double valorisation du biogaz d’ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) n’est plus pénalisée depuis quelques jours (voir Déchets Infos n° 114) : les exploitants d’ISDND qui valorisent leur biogaz par cogénération (production d’électricité et de chaleur) peuvent aussi le valoriser par injection dans le réseau de GrDF, sans que le tarif d’achat du biométhane subisse une décote. Mais la double valorisation du biogaz issu de méthaniseurs traitant de la FFOM (fraction fermentescible des ordures ménagères), des biodéchets ou des déchets des industriels agro-alimentaires reste pénalisée par un coefficient d’obsolescence baptisé « coefficient S ». En pratique, un exploitant de méthaniseur qui bénéficie d’un contrat d’achat d’électricité et qui souhaite aussi se lancer dans la valorisation du biogaz par injection de biométhane se voit appliquer une décote sur son prix d’achat, qui s’ajoute à une baisse du prix auquel il vend son électricité. « Dès la 8e année, le biométhane est ainsi acheté moins cher que le gaz naturel », explique Serge Verdier, directeur du pôle Energie de Saria France. […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 115.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Déchets Infos n° 269 — 28 février 2024

Au sommaire du numéro 269 de Déchets Infos (28 février 2024) Dans l’actualité • Emballages ménagers : la caractérisation générale des...

Emballages ménagers : la caractérisation générale des OMR en préparation

Citeo appliquera une méthode de caractérisation simplifiée par rapport au Modecom, pour réduire les coûts et coller davantage à l’objectif,...

Huiles minérales : Cyclevia gonfle ses chiffres de régénération en France

Dans son rapport sur 2022, l’éco-organisme Cyclevia donne un chiffre faux sur la régénération et le recyclage des huiles effectués...

Emballages ménagers : Léko engrange ses premières collectivités

L’éco-organisme « alternatif » des emballages Léko revendique 3 % de parts de marché chez les producteurs et 13 collectivités...

Gouvernance des REP : le poison des conflits d’intérêts

L’efficacité des éco-organismes pour atteindre leurs objectifs de prévention et de recyclage est lourdement affectée par deux conflits d’intérêts qui...

Déchets Infos n° 268 — 7 février 2024

Au sommaire du numéro 268 de Déchets Infos (7 février 2024) Dans l’actualité • OMR et apport volontaire : revirement...

OMR et apport volontaire : revirement judiciaire

Le juge des référés du TA de Toulouse autorise la communauté de communes Cœur de Garonne à maintenir la collecte...

Biodéchets : l’enjeu du broyat et de sa mise à disposition

Il y a peu de risque de manquer globalement de broyat, mais il y a des difficultés localisées et/ou temporaires...

PFAS : vers une mesure dans les incinérateurs

Le ministère envisage une campagne de mesure des PFAS dans tous les incinérateurs, aussi bien sur les fumées que sur...

DSREP : vers un accord entre l’Ademe et les éco-organismes ?

Des discussions sont en cours depuis plusieurs mois sur les modalités de fixation de la somme que les éco-organismes doivent...

A découvrir

L’Echo circulaire : prévention, réemploi, réutilisation, reconditionnement, recyclage émergent…

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos