Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Valorisation mixte du biogaz : la méthanisation industrielle et territoriale oubliée

Les exploitants de méthaniseurs qui souhaitent pratiquer aussi l’injection se voient appliquer un coefficient de vétusté qui les pénalise.

L’injection dans le réseau du biométhane issu de méthaniseurs reste économiquement pénalisée si l’installation pratique aussi la valorisation électrique et thermique.

La double valorisation du biogaz d’ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) n’est plus pénalisée depuis quelques jours (voir Déchets Infos n° 114) : les exploitants d’ISDND qui valorisent leur biogaz par cogénération (production d’électricité et de chaleur) peuvent aussi le valoriser par injection dans le réseau de GrDF, sans que le tarif d’achat du biométhane subisse une décote. Mais la double valorisation du biogaz issu de méthaniseurs traitant de la FFOM (fraction fermentescible des ordures ménagères), des biodéchets ou des déchets des industriels agro-alimentaires reste pénalisée par un coefficient d’obsolescence baptisé « coefficient S ». En pratique, un exploitant de méthaniseur qui bénéficie d’un contrat d’achat d’électricité et qui souhaite aussi se lancer dans la valorisation du biogaz par injection de biométhane se voit appliquer une décote sur son prix d’achat, qui s’ajoute à une baisse du prix auquel il vend son électricité. « Dès la 8e année, le biométhane est ainsi acheté moins cher que le gaz naturel », explique Serge Verdier, directeur du pôle Energie de Saria France. […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 115.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Déchets et risque Covid-19 : le gouvernement entretient la confusion

Déchets et risque Covid-19 : le gouvernement entretient la confusion Le ministère du Travail déconseille le transvasement de quelques kilos de déchets dans les chariots de ménage, mais ne prescrit aucune protection anti-Covid pour le [ Lire la suite ]

Loi AGEC : les textes d’application à marche forcée

Loi AGEC : les textes d’application à marche forcée Le calendrier de publication des textes d’application de la loi anti-gaspillage et pour l’économie circulaire (dite loi AGEC) est très tendu. Au risque de faire [ Lire la suite ]

Brune Poirson à Limeil-Brévannes : un petit coup de com’ et puis s’en va

Brune Poirson à Limeil-Brévannes : un petit coup de com’ et puis s’en va La secrétaire d’Etat apprécie les caméras et les photographes mais pas les questions. Quant au ministère de l'Ecologie, il verrouille l'information tout en affirmant le [ Lire la suite ]

Biodéchets/TMB : les contorsions ministérielles continuent

Biodéchets/TMB : les contorsions ministérielles continuent Le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) persiste à malmener les textes français et européen lorsqu’il est question de tri mécano-biologique (TMB) et [ Lire la suite ]

Textiles : désaccord sur le soutien au redémarrage

Textiles : désaccord sur le soutien au redémarrage Les opérateurs de tri et EcoTLC sont d’accord sur la nécessité d’un soutien exceptionnel au redémarrage, mais pas d’accord sur son montant ni sur sa [ Lire la suite ]

Transmission par aérosol du Covid-19 : le HCSP révise sa position

Transmission par aérosol du Covid-19 : le HCSP révise sa position Le Haut Conseil de la santé publique reconnaît que le Covid-19 peut se transmettre par des particules en suspension dans l’air (aérosols), et qu’en outre [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.