Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Pyrogazéification : un procédé ancien
qui trouve une seconde jeunesse

La pyrogazéification permet de traiter des déchets d'activités économiques, des encombrants ou des déchets plus homogènes.

La pyrogazéification permet de traiter des déchets d’activités économiques, des encombrants ou des déchets plus homogènes (bois B, déchets de caoutchouc…).

Utilisée depuis des siècles, la pyrogazéification permet une valorisation énergétique sans combustion directe, et donc plus « propre ». Plusieurs projets plus ou moins avancés existent en France. 

La pyrogazéification consiste à chauffer un combustible dans une atmosphère pauvre en oxygène (voire en absence d’oxygène) de telle sorte que le produit est « carbonisé » sans avoir brûlé à strictement parler. Cette opération doit être amorcée avec de la chaleur (par exemple un brûleur au gaz naturel), mais elle est ensuite exothermique et s’auto-entretient. Elle produit le dégagement d’un gaz qu’on appelle gaz de synthèse ou « syngas », composé majoritairement de monoxyde de carbone (CO) et d’hydrogène (H2), et dans une moindre mesure de méthane (CH4), dioxyde de carbone (CO2) et azote (N2), ainsi que de goudrons.

Le procédé est ancien. On l’utilise en particulier depuis des siècles pour faire du charbon de bois. Dans les grandes villes, au 19e siècle, il servait à faire du « gaz de ville », produit à partir de houille, généralement en banlieue, et distribué par un réseau de tuyaux enterrés jusque dans les immeubles.  […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 99.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Barbara Pompili, une ministre proche des ONG

Barbara Pompili, une ministre proche des ONG Lorsqu’elle était députée, Barbara Pompili a déposé de nombreux amendements « travaillés » avec des ONG, en particulier avec Zero Waste France. S’il y en a qui ont [ Lire la suite ]

Quand Jean Castex s’occupait de déchets

Quand Jean Castex s’occupait de déchets Lorsqu’il était magistrat à la Cour des comptes, Jean Castex avait audité les comptes d’Eco-Emballages, d’Adelphe et de 14 autres éco-organismes. Ses conclusions faisaient la part [ Lire la suite ]

Convention citoyenne : les déchets maltraités

Convention citoyenne : les déchets maltraités Les propositions de la Convention citoyenne en matière de déchets n’ont pas été élaborées dans de bonnes conditions. Souvent confuses, parfois contradictoires ou irréalistes, basées [ Lire la suite ]

Plastiques recyclés : quels objectifs d’incorporation et comment y arriver ?

Plastiques recyclés : quels objectifs d’incorporation et comment y arriver ? La mission CGEDD et du CGE, dont on attend le rapport, devrait proposer un taux moyen d’incorporation de recyclé, probablement de 20 %, variable selon les [ Lire la suite ]

Biodéchets et grandes villes : des coûts qui peuvent être très élevés

Biodéchets et grandes villes : des coûts qui peuvent être très élevés Dans certaines configurations, le coût du tri à la source des biodéchets dans les grandes villes peut être très élevé. La surtransposition française de la [ Lire la suite ]

Risque Covid : les recommandations pour la prévention évoluent en ordre dispersé

Risque Covid : les recommandations pour la prévention évoluent en ordre dispersé Les recommandations des différentes autorités concernant les moyens de prévention contre le Covid-19 continuent d’évoluer sans être toujours très cohérentes. Tour d'horizon des derniers changements [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème