Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Ségolène Royal ou le « happening permanent »

La nouvelle ministre de l’Ecologie semble privilégier l’agitation médiatique à la conduite des dossiers dans le respect des procédures convenues.

Contrairement à ses deux prédécesseurs Delphine Batho et Philippe Martin, Ségolène Royal adore les médias — certains le lui rendent bien. Un ex-proche de son cabinet dans les années 1990, lorsqu’elle était ministre de l’Environnement, raconte que dans les réunions européennes, elle s’arrangeait toujours pour sortir avant ses collègues pour leur ravir la vedette devant les journalistes. Nous l’avons vu procéder de la même manière dans les années 2000 dans un autre contexte. Le Parti socialiste devait alors présenter son « livre noir de l’écologie » pour dénoncer la politique environnementale de la droite au pouvoir. Ségolène Royal arrive en retard mais prend bien soin de sourire à chaque photographe et chaque caméraman. Elle fait son intervention, sourit encore, sort de la salle alors que la réunion n’est pas finie, suivie par une cohorte de journalistes qui n’étaient manifestement venus que pour elle. Ses camarades qui avaient encore des choses à dire ont continué la réunion dans une salle presque vide.

Commentaire d’un journaliste qui la connaît bien : « Avec elle, c’est le happening permanent. Elle ne fonctionne que comme ça. »

Si encore les dossiers étaient menés correctement, dans le respect notamment de la concertation, ça ne serait guère gênant. Mais les récentes interventions de la ministre sur l’écotaxe poids-lourds (alors que le groupe de travail ad hoc n’a pas encore rendu ses propositions) et son annonce sur la loi sur la transition écologique (alors que les instances de concertation n’ont pas fini leur travail) laisse supposer que c’est loin d’être le cas. Ça promet…

Lire aussi : Plan déchets : Ségolène Royal bouscule le calendrier

Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

[Exclusif] TGAP : les chiffres depuis 2008

[Exclusif] TGAP : les chiffres depuis 2008 Déchets Infos publie pour la première fois les chiffres de la TGAP sur la décennie 2008-2018 tels qu’ils ressortent des dernières données des Douanes (tonnages [ Lire la suite ]

Comment le gouvernement essaye de sauver la consigne

Comment le gouvernement essaye de sauver la consigne Le cabinet de Brune Poirson propose diverses versions alternatives visant à sauver le projet de consigne, sans parvenir à convaincre les opposants. Est-ce le signe que [ Lire la suite ]

Elimination des invendus : pourquoi le projet du gouvernement risque d’être inefficace

Elimination des invendus : pourquoi le projet du gouvernement risque d’être inefficace Le projet de loi sur l’économie circulaire interdit l’élimination des invendus mais pas leur destruction, et ne définit pas ce qu’est un invendu. Il pourrait [ Lire la suite ]

Perturbateurs endocriniens : le gouvernement oublie les retardateurs de flamme bromés

Perturbateurs endocriniens : le gouvernement oublie les retardateurs de flamme bromés La nouvelle stratégie sur les perturbateurs endocriniens ne parle pas du tout des plastiques bromés présents dans de nombreux déchets. Actuellement, toujours aucun tri des [ Lire la suite ]

90 % de collecte des bouteilles en PET sans consigne : c’est possible

90 % de collecte des bouteilles en PET sans consigne : c’est possible La poursuite de l’extension des consignes de tri des plastiques permettrait d’atteindre 90 % de collecte dès 2022 sur le périmètre du service public (hors consommation [ Lire la suite ]

Le projet de consigne en mauvaise posture

Le projet de consigne en mauvaise posture Le cabinet de Brune Poirson craint un rejet du projet par le Sénat puis par l’Assemblée nationale. Il a demandé aux metteurs en marché « des [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.

Menu