Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Biodéchets et grandes villes : des coûts qui peuvent être très élevés

A Paris, dans le 12e arrondissement, un peu plus de la moitié des immeubles ne présentent jamais à la collecte les bacs de biodéchets. (photo : Olivier Guichardaz)

Dans certaines configurations, le coût du tri à la source des biodéchets dans les grandes villes peut être très élevé. La surtransposition française de la directive européenne ne devrait pas aider. Le compostage de proximité, quand il est possible, est une alternative qui peut être moins coûteuse.

Combien peut coûter, dans les grandes villes, la collecte séparée des biodéchets, prévue par la directive cadre européenne sur les déchets de 2018 (article 22) et par sa transposition en droit français (actuellement en préparation) ? Assez cher, voire très cher si l’on en croit l’exemple parisien.

Selon la directive, d’ici au 31 décembre 2023, les biodéchets produits par les ménages, les administrations ou les entreprises devront être « soit triés et recyclés à la source, soit collectés séparément et non mélangés avec d’autres types de déchets », et ceci, quel que soit le type d’habitat (rural, semi-urbain ou semi-rural, urbain, urbain dense).

La directive n’impose pas dans tous les cas la collecte séparée. Le tri à la source, suivi par exemple d’un compostage à domicile ou de proximité, peut suffire. Mais dans tous les cas, le tri à la source doit avoir lieu. Les dérogations à l’obligation de tri à la source, prévues par la directive (articles 10), ne devraient pas être intégrées au droit français, à en juger par les projets de textes de transposition mis en consultation par les pouvoirs publics français (voir Déchets Infos n° 185).

A Paris, depuis le printemps 2017, les 2e et 12e arrondissements, totalisant près de 165 000 habitants, expérimentent la collecte séparée, en porte-à-porte, des biodéchets des ménages. […]

Dans le même dossier :
Compostage de proximité : une alternative à la collecte séparée

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 187.


 

Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Emballages ménagers : les soutiens seront-ils réévalués en 2023 ?

Emballages ménagers : les soutiens seront-ils réévalués en 2023 ? Citeo refuse de voir le barème augmenter l’an prochain, malgré une étude de l’Ademe qui montre une hausse importante des coûts de collecte et de [ Lire la suite ]

Sécheurs de biodéchets : toujours pas des composteurs (malgré une étude)

Sécheurs de biodéchets : toujours pas des composteurs (malgré une étude) Un fabricant de sécheurs de biodéchets se prévaut d’une étude de l’INERIS pour affirmer que ses sécheurs pourraient produire du compost à partir de déchets [ Lire la suite ]

Tri à la source des biodéchets : le coût de la généralisation

Tri à la source des biodéchets : le coût de la généralisation Le coût supplémentaire pour les collectivités pourrait être de 15 à 30 €/habitant/an, partiellement compensé par des économies réalisées notamment sur les OMR. Certaines hypothèses de l’étude [ Lire la suite ]

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question Le Conseil d’Etat considère que l’arrêté d’agrément de Cyclevia, l'éco-organisme des huiles minérales, n’a pas de portée réglementaire. Les auteurs du recours en déduisent que [ Lire la suite ]

// Exclusivité "Déchets Infos" // Filière PMCB (bâtiment) : le cahier des charges validé et signé

// Exclusivité Des objectifs de collecte ont été ajoutés au projet initial, ainsi que des obligations de soutiens pour les zones de réemploi et de traçabilité. Les [ Lire la suite ]

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ?

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ? Les éco-organismes requérants voudraient que la direction de suivi des REP de l’Ademe (DSREP) travaille « au service exclusif » des éco-organismes et qu’elle justifie de l’usage [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos