Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Brune Poirson à Limeil-Brévannes : un petit coup de com’ et puis s’en va

Ce qui était manifestement le seul objectif de l’opération de Limeil-Brévannes : avoir des images de la secrétaire d’Etat remerciant quelques salariés. (photo : Olivier Guichardaz)

La secrétaire d’Etat apprécie les caméras et les photographes mais pas les questions. Quant au ministère de l’Ecologie, il verrouille l’information tout en affirmant le contraire.

Brune Poirson s’est rendue le 15 mai au matin au centre de tri de Limeil-Brévannes, dans le Val-de-Marne, exploité par Suez. Objectif officiel de l’opération, selon le communiqué de presse diffusé la veille : « Remercier les personnels qui ont assuré la collecte et le tri des déchets pendant le confinement, […] s’assurer que les gestes barrières sont bien respectés et appeler les Français à continuer à trier leurs déchets ».

Le communiqué précisait que l’opération serait ouverte à « toute presse accréditée » et qu’à la fin, il y aurait un temps de « micro tendu », donc a priori de questions-réponses avec la secrétaire d’Etat.

A peine le communiqué reçu, nous avons fait une demande d’accréditation. Sans réponse, nous avons supposé qu’elle avait été reçue et que rien ne s’opposait à notre venue.

Sur place, le 15 mai, à l’heure convenue, un fonctionnaire de la préfecture nous informe que notre demande d’accréditation n’aurait pas été reçue. Tiens donc… Nous n’avons pourtant reçu aucun message d’erreur indiquant que notre mail ne serait pas parvenu à destination. Le fonctionnaire concède cependant que « pour cette fois », nous pouvons assister à la visite. C’est trop gentil.

Brune Poirson arrivée, aucun journaliste n’a pu assister à la « présentation du centre de tri et de son adaptation à la crise », pourtant indiquée ouverte à la presse. […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 185.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Déchets Infos n° 276 — 12 juin 2024

Au sommaire du numéro 276 de Déchets Infos (12 juin 2024) Enquête • Consigne plastique : l’introuvable étude sur les...

Consigne plastique : l’introuvable étude sur les impacts environnementaux

Une étude prévue par la loi AGEC aurait dû être publiée par l’Ademe en 2020, puis en 2023. Aujourd’hui, on...

Bonus-malus emballages : la position des associations de collectivités

La plateforme des associations demande des aides supplémentaires pour les collectivités qui mettent place les principaux leviers d’amélioration des performances....

Biodéchets : retours sur une expérience de collecte en apport volontaire

La société Les Alchimistes a collecté en apport volontaire les biodéchets d’un quartier de Paris, ainsi que les données relatives...

PFAS et incinération : des mesures sur les fumées des UVE à partir de 2026

Les prélèvements sur les UIDD et les cimenteries auront lieu, eux, en 2025. Pour l’instant, à notre connaissance, rien n’est...

REP : la non-contribution brève est rattrapable sans majoration

Deux metteurs en marché de la filière DDS, membres du CA d’EcoDDS et qui n’avaient pas contribué début 2019, faute...

Déchets Infos n° 275 — 29 mai 2024

Au sommaire du numéro 275 de Déchets Infos (29 mai 2024) Dans l’actualité • Instance de régulation : la position contradictoire...

Régulation des REP : la position contradictoire des éco-organismes

Les éco-organismes veulent avoir, avec leurs adhérents, un « rôle central » dans les REP, mais des responsabilités partagées avec les autres...

Biodéchets : peut-on rendre obligatoire le compostage domestique et de proximité ?

Plusieurs collectivités et Amorce affirment qu’il devrait être possible d’imposer aux habitants, chez eux, le compostage domestique ou de pied...

Mégots : Alcome, sanctionné, conteste son astreinte

L’éco-organisme considère que sa mise en demeure et son astreinte sont mal fondées et que la liquidation partielle de l’astreinte...

A découvrir

L’Echo circulaire : prévention, réemploi, réutilisation, reconditionnement, recyclage émergent…

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos