Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

PET opaque :
la responsabilité diluée des producteurs

Les bouteilles de lait en PET opaque (à gauche) n’ont pas besoin d’opercule, contrairement à celle en PEHD (en haut). Cela contribue à les rendre moins chères.

Les bouteilles de lait en PET opaque (à gauche) n’ont pas besoin d’opercule, contrairement à celle en PEHD (à droite). Cela contribue à les rendre moins chères.

Les récupérateurs et les régénérateurs ont de plus de plus de difficultés à écouler et à recycler les balles contenant du PET opaque. Aucun malus n’est appliqué à ces bouteilles. Eco-Emballages a présenté un plan pour faire face au problème, qui sera financé par tous les contributeurs.

Plus léger, plus brillant donc plus vendeur, moins cher, générant moins d’impacts environnementaux, plus rapide à mettre en œuvre sur les lignes de conditionnement… : sur le papier, le PET opaque n’a que des avantages. Sur le terrain, c’est un peu plus compliqué.

Les emballages en PET opaque existent depuis longtemps, notamment avec les bouteilles d’huile en plastique jaune. Mais jusqu’en 2010, ils étaient restés très minoritaires. La proportion a fortement augmenté partir de 2010 quand des conditionneurs ont commencé à emballer avec ce matériau du lait UHT, des détergents et des cosmétiques, en remplacement du PEHD. Aujourd’hui, le PET opaque sorti des centres de tri représente 5 000 à 7 500 t/an selon les sources. Rapporté à l’ensemble des plastiques triés (environ 260 000 t/an), c’est peu (2 à 3 %). Mais comparé au flux des emballages en PET foncé avec lesquels ils sont généralement triés, c’est beaucoup plus : 12 à 15 % en moyenne selon les sources, et ce taux, très inégal d’un centre de tri à l’autre et en fonction des périodes (on parle de pics allant jusqu’à 25 ou 30 %), ne cesse d’augmenter. Or avec des taux pareils, le recyclage dans les filières classiques (fibre, notamment) devient de plus en plus compliqué, voire impossible.

Ce qui pose problème, ce sont précisément les produits opacifiants contenus dans le PET opaque, et en particulier le dioxyde de titane (TiO2) qui, dilué dans les granulés régénérés, modifie ses caractéristiques, bouche les trous des machines servant à faire des fibres (les « filières »), rend les fibres cassantes et les objets en PET recyclés fissurables. […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 104.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Emballages : Federec et le Snefid attaquent l’arrêté d’agrément de Citeo

Emballages : Federec et le Snefid attaquent l’arrêté d’agrément de Citeo Les organisations professionnelles Federec et Snefid ont déposé un recours en référé au Conseil d’Etat pour faire annuler l’arrêté du 4 janvier modifiant le cahier des [ Lire la suite ]

Mélanges de biodéchets : des textes peu clairs, peu solides mais bientôt modifiés ?

Mélanges de biodéchets : des textes peu clairs, peu solides mais bientôt modifiés ? Le décret de 2016 sur les mélanges est plus imprécis et ambigu que le projet qui avait été soumis à consultation en 2015. Les textes [ Lire la suite ]

DDS : le ministère rappelle les règles

DDS : le ministère rappelle les règles Selon le MTES, la filière DDS concerne tous les DDS visés par « l’arrêté produits » de 2012, et pas seulement ceux déposés par les ménages. La [ Lire la suite ]

Grand débat, déchets et économie circulaire : quels enseignements ?

Grand débat, déchets et économie circulaire : quels enseignements ? Les contributions sur le thème de la transition énergétique comportent moins de doublons que celles de l’ensemble du Grand débat. Les contributeurs se montrent sensibles à [ Lire la suite ]

Biodéchets : le tri à la source est-il une fin en soi ?

Biodéchets : le tri à la source est-il une fin en soi ? La France s’oriente vers une obligation stricte et générale de tri à la source des biodéchets des ménages. La Commission européenne et le Parlement européen [ Lire la suite ]

Méthanisation : le ministère interdit certains mélanges

Méthanisation : le ministère interdit certains mélanges Mélanger dans un méthaniseur des boues d’épuration urbaines avec des biodéchets triés à la source est interdit. Idem pour la FFOM extraite par tri mécanique [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.

Menu