Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Plastiques bromés : le cabinet Hulot sort le parapluie

Plusieurs retardateurs de flamme bromés, utilisés notamment dans des produits électriques et électroniques, sont nocifs pour la santé et l’environnement.

Un courrier du cabinet du ministre de l’Ecologie demande aux gestionnaires de plastiques bromés des informations que le ministère détient déjà. Objectif probable de l’opération : se couvrir en cas de scandale, avant la diffusion à la télévision d’une enquête sur le sujet. Mais les faits sont têtus : le ministère a un peu trop négligé ce dossier, pendant des années.

Ce sont de curieux courriers que le ministère de l’Ecologie a envoyé en mai dernier aux acteurs de la gestion des déchets susceptibles de contenir des retardateurs de flamme bromés (RFB) : éco-organismes des DEEE et des DEA (Eco-systèmes, Ecologic, PV Cycle et Eco-mobilier), organisations professionnelles d’opérateurs de traitement (Federec), ainsi que les organisations professionnelles de constructeurs et d’équipementiers automobiles, puisque le secteur des VHU est pour l’instant dépourvu d’éco-organisme.

Signés de la directrice de cabinet de Nicolas Hulot, Michèle Pappalardo (ex-présidente de l’Ademe de 2003 à 2008), ces courriers rappellent les enjeux d’une bonne gestion des plastiques contenant des RFB ainsi que les textes applicables, et demandent aux acteurs des précisions sur la façon donc cette gestion est effectuée, son efficacité, ce qui pourrait être fait pour améliorer les choses, etc.

A première vue, pour qui ne connaît pas le dossier, ces courriers sont une bonne chose. Les pouvoirs publics s’intéressent à la gestion de ces déchets préoccupants pour la santé et l’environnement, ils demandent si des améliorations seraient possibles…

Mais pour qui connaît le dossier, c’est au mieux une opération totalement hypocrite, au pire une grossière tentative de manipulation. Explications. […]

Dans la même enquête :
RFB POP : des substances nocives, persistantes et coûteuses à éliminer
Mobilier : les RFB POP arrêtés aux frontières ?
Véhicules hors d’usage : un tri des RFB, où ça ?
DEEE : trop de POP dans le « non bromé »
Des POP en décharge malgré le règlement
Pays-Bas : 22 % des substances POP sont recyclées
Rapports introuvables

L’enquête complète dans Déchets Infos n° 142.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Consigne : les collectivités regimbent

Consigne : les collectivités regimbent Les association de collectivités AMF, Amorce et CNR demandent une concertation préalable à toute mise en œuvre et une étude de tous les scénarios possibles, [ Lire la suite ]

Pourquoi la consigne pose problème

Pourquoi la consigne pose problème La consigne sur les bouteilles en plastique pourrait aboutir à une augmentation des coûts globaux de gestion des déchets, qui serait d’une manière ou d’une [ Lire la suite ]

Quand le ministère de l'Ecologie vantait la destruction contre le réemploi

Quand le ministère de l'Ecologie vantait la destruction contre le réemploi En janvier 2018 et février 2019, le ministère de l'Ecologie a fait la promotion d’une filière qui recycle des skis en les broyant, ce qui [ Lire la suite ]

Plastiques à usage unique : l’étrange directive SUP

Plastiques à usage unique : l’étrange directive SUP La directive SUP sur les plastiques à usage unique impose un certain nombre de mesures qui ne paraissent guère cohérentes entre elles, certains produits étant [ Lire la suite ]

Non-réagrément DEEE : ERP France en cassation

Non-réagrément DEEE : ERP France en cassation Trois pourvois en cassation ont été déposés au Conseil d’Etat contre les arrêts de la CAA rendus en mars. Parallèlement, le ministère devrait agréer ERP [ Lire la suite ]

Urbaser exploitera l’usine d’incinération Isséane

Urbaser exploitera l’usine d’incinération Isséane Dalkia Wastenergy (ex-Tiru), qui exploitait Isséane jusqu’à présent, perd ainsi le troisième gros incinérateur dont elle avait la charge, après ceux de Strasbourg et d’Ivry-sur-Seine. C’est [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.

Menu