Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Plastiques bromés : le cabinet Hulot sort le parapluie

Plusieurs retardateurs de flamme bromés, utilisés notamment dans des produits électriques et électroniques, sont nocifs pour la santé et l’environnement.

Un courrier du cabinet du ministre de l’Ecologie demande aux gestionnaires de plastiques bromés des informations que le ministère détient déjà. Objectif probable de l’opération : se couvrir en cas de scandale, avant la diffusion à la télévision d’une enquête sur le sujet. Mais les faits sont têtus : le ministère a un peu trop négligé ce dossier, pendant des années.

Ce sont de curieux courriers que le ministère de l’Ecologie a envoyé en mai dernier aux acteurs de la gestion des déchets susceptibles de contenir des retardateurs de flamme bromés (RFB) : éco-organismes des DEEE et des DEA (Eco-systèmes, Ecologic, PV Cycle et Eco-mobilier), organisations professionnelles d’opérateurs de traitement (Federec), ainsi que les organisations professionnelles de constructeurs et d’équipementiers automobiles, puisque le secteur des VHU est pour l’instant dépourvu d’éco-organisme.

Signés de la directrice de cabinet de Nicolas Hulot, Michèle Pappalardo (ex-présidente de l’Ademe de 2003 à 2008), ces courriers rappellent les enjeux d’une bonne gestion des plastiques contenant des RFB ainsi que les textes applicables, et demandent aux acteurs des précisions sur la façon donc cette gestion est effectuée, son efficacité, ce qui pourrait être fait pour améliorer les choses, etc.

A première vue, pour qui ne connaît pas le dossier, ces courriers sont une bonne chose. Les pouvoirs publics s’intéressent à la gestion de ces déchets préoccupants pour la santé et l’environnement, ils demandent si des améliorations seraient possibles…

Mais pour qui connaît le dossier, c’est au mieux une opération totalement hypocrite, au pire une grossière tentative de manipulation. Explications. […]

Dans la même enquête :
RFB POP : des substances nocives, persistantes et coûteuses à éliminer
Mobilier : les RFB POP arrêtés aux frontières ?
Véhicules hors d’usage : un tri des RFB, où ça ?
DEEE : trop de POP dans le « non bromé »
Des POP en décharge malgré le règlement
Pays-Bas : 22 % des substances POP sont recyclées
Rapports introuvables

L’enquête complète dans Déchets Infos n° 142.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Déchets Infos n° 274 — 15 mai 2024

Au sommaire du numéro 274 de Déchets Infos (15 mai 2024) Dans l’actualité • Collecte pneumatique : stop car trop...

Règlement emballages : la consigne bientôt obligatoire, sauf si…

Le règlement européen PPWR sur les emballages a été approuvé et doit être publié dans les mois prochains. Il est...

Taxe plastique : la France championne d’Europe

En trois ans, la France a payé, au titre de la « ressource plastique » pour le budget de l'UE,...

Collecte pneumatique : stop car trop chère, ou encore ?

Paris arrête la collecte pneumatique dans le 17e arrondissement pour cause de coût trop élevé. Est Ensemble (Romainville) réfléchirait à arrêter...

Déchets Infos n° 273 — 1er mai 2024

Au sommaire du numéro 273 de Déchets Infos (1er mai 2024) Dans l’actualité • Emballages : quels « bonus »...

Emballages ménagers : quels « bonus » et quels « malus » en 2025

Le gouvernement a présenté quatre « orientations » pour améliorer les performances de collecte et de recyclage. Les bonus et malus pourraient...

DASRI : le gouvernement poursuit son objectif de déclassement massif

Un projet de guide sur le tri des déchets d’activités de soins, réalisé par le ministère de la Santé, fixe...

Tontes et feuilles mortes : quand des collectivités les refusent en déchetteries

Quelques collectivités refusent en déchetteries les tontes et parfois les feuilles mortes, arguant qu’il ne s’agirait pas de déchets. L’objectif...

Financement de la DSREP de l’Ademe : interrogations sur les vrais chiffres

EcoDDS affirme que l’Ademe lui demande pour 2023 une redevance représentant 19,4 % du budget total de la DSREP. Les données...

Refus des tontes en déchetteries : des problèmes pratiques et un risque juridique

Refuser en déchetteries les tontes de pelouse et/ou les feuilles mortes n’est a priori pas légal. Cela peut aussi poser...

A découvrir

L’Echo circulaire : prévention, réemploi, réutilisation, reconditionnement, recyclage émergent…

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos