Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

REP des déchets du bâtiment : pourquoi le Conseil d’Etat a validé le décret

Le gouvernement envisage, dans le cadre de la FREC, d’aller au-delà du dispositif actuel en instaurant une reprise gratuite.

Le Conseil d’Etat a rejeté le recours des organisations de négociants instaurant une reprise obligatoire (mais non gratuite) des déchets du bâtiment. Les professionnels s’opposent maintenant au projet d’une reprise gratuite, envisagé par le gouvernement dans le cadre de la Feuille de route pour l’économie circulaire (FREC).

Le Conseil d’Etat a rejeté le 16 août dernier le recours de plusieurs organisations professionnelles de distributeurs de matériaux du bâtiment(1) contre le décret du 10  mars 2016 qui leur impose une obligation de reprise des déchets résultant des produits qu’ils vendent. La haute juridiction a rejeté un à un tous les arguments des requérants (voir le texte de l’arrêt). Selon les magistrats, le décret en question :

— instaure une mesure d’intérêt général
— ne porte pas d’atteinte à la liberté d’entreprendre
— […].

On peut supposer que cet arrêt fera jurisprudence et que les principes de droit qu’il énonce pourront ainsi s’appliquer à d’autres filières de responsabilité élargie des producteurs (REP), existantes ou à venir. On sait en effet que plusieurs organisations de metteurs en marché essayent de remettre en cause la REP qui leur est imposée ou y réfléchissent, avec des arguments parfois assez proches. C’est en particulier le cas pour les textiles, linges et chaussure (voir Déchets Infos n° 139). […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 143.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question Le Conseil d’Etat considère que l’arrêté d’agrément de Cyclevia, l'éco-organisme des huiles minérales, n’a pas de portée réglementaire. Les auteurs du recours en déduisent que [ Lire la suite ]

// Exclusivité "Déchets Infos" // Filière PMCB (bâtiment) : le cahier des charges validé et signé

// Exclusivité Des objectifs de collecte ont été ajoutés au projet initial, ainsi que des obligations de soutiens pour les zones de réemploi et de traçabilité. Les [ Lire la suite ]

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ?

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ? Les éco-organismes requérants voudraient que la direction de suivi des REP de l’Ademe (DSREP) travaille « au service exclusif » des éco-organismes et qu’elle justifie de l’usage [ Lire la suite ]

La longue liste des contentieux sur les filières de REP

La longue liste des contentieux sur les filières de REP Une quinzaine de contentieux sont en cours, essentiellement devant le Conseil d’Etat, intentés aussi bien par des metteurs en marché, des associations de collectivités et [ Lire la suite ]

REP mégots : les fabricants de cigarillos veulent contribuer moins

REP mégots : les fabricants de cigarillos veulent contribuer moins La Fédération des fabricants de cigares (FFC) estime que les cigarillos avec filtres en papier doivent être exonérés de contribution. Si le filtre est en [ Lire la suite ]

Cartons ménagers : vers une évolution du plafond des soutiens

Cartons ménagers : vers une évolution du plafond des soutiens A l’étude pour 2023 et au-delà : une réévaluation du plafond calculé sur le « total fibreux », ou un calcul sur le total des cartons. Dans tous [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos