Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

REFIOM en mines de sel : pourquoi il n’y a pas plus de risque qu’en ISDD

Pulvérisation de sel pour combler les interstices après le placement de big-bags remplis de REFIOM solidifiés. (photo : DR)

Contrairement à ce que soutiennent les partisans du stockage en ISDD, l’utilisation des REFIOM pour combler des mines de sel est au moins aussi sûre, voire plus sûre que le stockage en ISDD, en raison notamment des caractéristiques géologiques des mines.

Est-ce que le comblement de mines de sel avec des REFIOM est risqué pour l’environnement et pour la santé ? Les REFIOM étant des déchets dangereux, qui concentrent des métaux lourds, des dioxines et d’autres polluants, c’est une question en quelque sorte « naturelle ».

Les exploitants français d’installations de stockage de déchets dangereux (ISSD, alias « classe 1 » ou « K1 ») reviennent régulièrement sur le sujet, pour des raisons qui ne sont probablement pas seulement altruistes et environnementales. En effet, si le comblement des mines de sel avec les REFIOM est considéré comme dangereux et donc interdit, les REFIOM français resteront en France et le marché de leur élimination sera en quelque sorte captif, avec les conséquences que cela peut avoir sur les prix pratiqués.

Nous présentons ici les explications que nous avait fournies en 2008 Bernard Feuga, spécialiste reconnu de « l’après-mine », qui travaillait à l’époque à Géoderis, une structure spécialisée commune au BRGM et à l’Ineris (il est aujourd’hui en retraite). Ces explications vont globalement dans le même sens que les travaux d’autres spécialistes, par exemple Emmanuel Ledoux, Pierre Combes et Patrick Goblet, trois enseignants-chercheurs de l’Ecole des mines de Paris, qui ont réalisé un rapport sur une des mines de sel recevant des REFIOM français. […]

Un comblement nécessaire
Une situation géologique favorable
Le comblement réduit les risques d’ennoyage
Un risque de pollution des eaux très réduit
Une remontée des eaux polluées très hypothétique
Une sécurité au moins équivalente à celle des ISDD
La mine d’Asse, un contre-exemple
Les stériles de mines, moins efficaces pour le comblement

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 136.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

TEOM et REOM : plusieurs annulations pour quels remboursements ?

TEOM et REOM : plusieurs annulations pour quels remboursements ? Trois collectivités ont subi récemment des décisions judiciaires annulant leur délibération fixant le taux de taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) ou leur grille tarifaire [ Lire la suite ]

Fin des emballages plastiques à usage unique : la montagne AGEC va accoucher d’une souris

Fin des emballages plastiques à usage unique : la montagne AGEC va accoucher d’une souris Le ministère de l’Ecologie reconnaît que l’objectif de fin des emballages en plastique à usage unique, fixé pour 2040 par la loi anti-gaspillage (AGEC), est [ Lire la suite ]

DDS : la filière étendue aux assimilés et à de nouveaux déchets

DDS : la filière étendue aux assimilés et à de nouveaux déchets Cartouches de gaz, aérosols, teintures, encres et produits à base d’hydrocarbures font désormais partie du périmètre. La filière de responsabilité élargie des producteurs (REP) applicable aux [ Lire la suite ]

Derichebourg en « négociations exclusives » pour acheter GDE

Derichebourg en « négociations exclusives » pour acheter GDE L’achat, s’il se fait, devrait aboutir d’ici au moins « 6 à 9 mois ». Le nouvel ensemble pourrait représenter, à terme, près de 50 % du marché du [ Lire la suite ]

Emballages plastiques à usage unique : une réduction possible sous conditions

Emballages plastiques à usage unique : une réduction possible sous conditions Un rapport publié par le ministère de l’Ecologie souligne le manque de données sur les impacts environnementaux des emballages en plastique à usage unique, de [ Lire la suite ]

Plastiques : du « 100 % recyclé » au « 100 % recyclable », le glissement d'une promesse

Plastiques : du « 100 % recyclé » au « 100 % recyclable », le glissement d'une promesse La promesse de campagne d’Emmanuel Macron de « permettre 100 % de plastique recyclé d’ici 2025 » est transcrite dans les textes de manière non contraignante. On se souvient [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème