Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

StocaMine : les 150 ME
que l’Etat n’aurait pas dû payer

Comblement d’une mine de sel allemande avec des Refiom. Ici, les Refiom sont mélangés à des liants hydrauliques (sortes de ciment) qui piègent les polluants dans une matrice solide, puis mis en big-bags. A StocaMine, les Refiom étaient stockés tels quels, sous forme de poudre, dans des big-bags.

L’incendie puis la fermeture de la première et seule décharge de « classe 0 » française aura coûté 150 M€ à l’Etat. Deux fonds de garantie auraient dû permettre de couvrir ces coûts. Mais ils ont été manifestement sous-évalués. Résultat : le contribuable va passer à la caisse.

150 M€ : c’est donc ce que devrait finalement coûter à l’Etat l’aventure Stocamine. En 1997, cette société, filiale des Mines de potasse d’Alsace (MdPA) détenues par l’Etat, a été autorisée par arrêté préfectoral à procéder au « stockage » de déchets dangereux à plus de 500 mètres sous terre, dans une couche de sel gemme. Elle devait accueillir des déchets que les décharges de « classe 1 » (aujourd’hui ISDD, installations de stockage de déchets dangereux) ne peuvent accepter (déchets mercuriels ou arséniés, sels de trempe…) ainsi que des déchets dangereux « ordinaires » (si l’on peut dire…) tels que des déchets amiantés ou des Refiom (résidus d’épuration des fumées d’incinération des ordures ménagères). Le site choisi était la mine de Wittelsheim (Bas-Rhin), près de Mulhouse, dont une partie était encore en exploitation pour sa potasse.

Initialement, le stockage devait être temporaire, limité à 30 ans. A l’issu de ces 30 ans, les déchets devaient en principe être remontés et soit enfouis ailleurs, soit traités différemment. L’idée — officielle — était que durant les 30 ans, le progrès technique pourrait permettre de traiter, au moins en partie, ce qui était précédemment non traitable. […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 15.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Tontes et feuilles mortes : quand des collectivités les refusent en déchetteries

Quelques collectivités refusent en déchetteries les tontes et parfois les feuilles mortes, arguant qu’il ne s’agirait pas de déchets. L’objectif...

Financement de la DSREP de l’Ademe : interrogations sur les vrais chiffres

EcoDDS affirme que l’Ademe lui demande pour 2023 une redevance représentant 19,4 % du budget total de la DSREP. Les données...

Refus des tontes en déchetteries : des problèmes pratiques et un risque juridique

Refuser en déchetteries les tontes de pelouse et/ou les feuilles mortes n’est a priori pas légal. Cela peut aussi poser...

Flux développement : le Conseil d’État ne voit toujours pas le problème

Amorce, la Fnade, Federec et le Snefid ont été déboutés de leur recours contre l’arrêté attribuant aux éco-organismes la reprise exclusive...

Déchets Infos n° 272 — 10 avril 2024

Au sommaire du numéro 272 de Déchets Infos (10 avril 2024) Dans l’actualité • Flux développement : le Conseil d’État ne...

Déchets Infos n° 271 — 27 mars 2024

Au sommaire du numéro 271 de Déchets Infos (27 mars 2024) Dans l’actualité • Mobilier : des tonnages valorisés mais exclus...

Mobilier : des tonnages valorisés mais exclus des soutiens ?

Une clause du nouveau contrat-type "mobilier" pourrait contraindre les collectivités pratiquant la collecte non séparée à atteindre, individuellement, les objectifs...

La collecte multiflux (biodéchets + OMR) fait son retour

Une demi-douzaine de collectivités choisissent de collecter les biodéchets et les OMR en multiflux, dans les mêmes bacs et les...

Régulation des REP : des positions variées sur la création d’une instance

La DGPR semble défavorable à la création d’une instance de régulation des REP. Amorce et le CNR y sont opposés,...

Inspection sur les REP : les questions que la mission pose aux éco-organismes

Les travaux des inspecteurs sont très centrés sur les objectifs des filières, leur atteinte ou leur non-atteinte, les performances environnementales...

A découvrir

L’Echo circulaire : prévention, réemploi, réutilisation, reconditionnement, recyclage émergent…

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos