Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Altriom, un TMB survendu
aux performances qui interrogent

L’usine Altriom dit faire « 90 % de recyclage ». En fait, elle envoie 38 à 46 % de ses déchets entrants en cimenteries. (photo : Altriom)

La société Altriom propose un procédé de TMB avec production de compost et de CSR, dont elle dit le plus grand bien, jusqu’à l’excès. Si l’usine a l’air de fonctionner grosso modo, ses performances affichées posent question, tant en termes de valorisation que de prix. Enquête.

Une PME de Haute-Loire a-t-elle inventé un procédé « révolutionnaire » de traitement des OMR aux performances de recyclage exceptionnelles, à un coût intéressant ? Ou s’agit-il d’une baudruche qui ne tardera pas à se dégonfler, voire à éclater ?

Depuis quelques mois, la société Altriom, basée à Polignac, près du Puy-en-Velay, abreuve les médias et les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) de communiqués, d’interviews et de posts plus triomphants les uns que les autres. Son procédé 3Wayste consisterait en « une rupture technologique ». Le procédé « intéresse l’ONU », voire serait « reconnu par l’ONU » (sic). Il permettrait de « recycler 90 % des déchets » ménagers. Grâce à sa « technologie brevetée et éprouvée », « le volume des déchets enfouis ou incinérés peut être divisé par 10 ».

Toute la communication d’Altriom est ainsi faite sur ce thème : le procédé permettrait d’éviter l’incinération et la décharge, grâce à un taux très élevé de « recyclage ».

Le patron d’Altriom, Fabien Charreyre, se produit abondamment dans les médias locaux. Laurent Wauquiez, le président (Les Républicains) du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, maire du Puy-en-Velay jusqu’en 2012, le soutient et ne manque pas une occasion de dire tout le bien qu’il pense d’Altriom, jusque dans les médias nationaux tels que BFM-TV, chez Jean-Jacques Bourdin (voir la vidéo ; Altriom est évoqué à 16’15”). Il a aussi assuré la promotion du procédé lors du dernier salon Pollutec à Lyon en décembre dernier.

France 2 a consacré à Altriom un sujet de plus de 6 minutes dans Télématin, sur un ton dithyrambique et avec bon nombre d’assertions farfelues (voir l’émission), et un autre sujet lui aussi très élogieux dans son journal de la journée (voir l’extrait sur la page Facebook de 3Wayste). L’acteur Christophe Lambert, actionnaire (minoritaire) d’Altriom, en a parlé dans Paris Match. La participation du comédien au capital d’Altriom et son enthousiasme pour le procédé expliquent probablement en partie la couverture médiatique dont Altriom bénéficie.

Alain Juppé, député-maire de Bordeaux, et Gérard Larcher, président du Sénat, accompagné de la commission environnement du Sénat, ont visité l’usine. C’est dire si la chose est d’importance.

Parallèlement, plusieurs collectivités sont démarchées pour adopter le procédé Altriom, en France, au Canada, au Maroc, à l’île Maurice… Et certaines semblent assez tentées.

Nous avons tenté d’y voir plus clair. Ce ne fut pas facile. […]

L’enquête complète dans Déchets Infos n° 107.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Mobilier ménager : les dernières positions des acteurs pour l'agrément

Mobilier ménager : les dernières positions des acteurs pour l'agrément Eco-mobilier propose des soutiens globalement en baisse. Amorce et le CNR demandent plutôt des hausses, arguant que les coûts de gestion des déchets de mobilier [ Lire la suite ]

Cahier des charges mobilier : des avancées pour les collectivités

Cahier des charges mobilier : des avancées pour les collectivités Les éco-organismes devront signer avec les collectivités demandeuses sous 30 jours et devront respecter un maillage du territoire en points de collecte. La dernière version en date [ Lire la suite ]

Les opérateurs textile en mauvaise passe demandent plus de soutien

Les opérateurs textile en mauvaise passe demandent plus de soutien Les coûts de collecte, de tri et d’écoulement des TLC sont supérieurs aux recettes, malgré les soutiens. Les opérateurs, soutenus par les associations de collectivités, demandent [ Lire la suite ]

Commissions de filières : les intérêts désormais déclarés

Commissions de filières : les intérêts désormais déclarés Les membres des commissions des filières de REP doivent maintenant faire des déclarations d’intérêts mentionnant les dons et avantages perçus de la part de parties [ Lire la suite ]

Quand les ONG ne sont pas totalement « NG » ni indépendantes

Quand les ONG ne sont pas totalement « NG » ni indépendantes FNE et Zero Waste France, qui siègent dans les commissions de filières, touchent des subventions publiques et des fonds privés, parfois d’entreprises du secteur des [ Lire la suite ]

Emballages et huiles minérales : le bonus/malus en question

Emballages et huiles minérales : le bonus/malus en question Les encres, colles et adhésifs de certains emballages contiennent des huiles minérales et peuvent contaminer des aliments. Les parties prenantes sont divisées sur la façon [ Lire la suite ]

Archives

Nouveau : il est possible d'accéder à tous les anciens numéros de Déchets Infos en souscrivant à l'option d'accès aux archives.

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

Suivre Déchets Infos sur Twitter :


Dossier thématique biodéchets

Les principaux articles de Déchets Infos consacrés à la gestion des biodéchets sont réunis dans un dossier thématique consultable en ligne ici.

Toujours en accès libre

Incinération : le grand débat en arrière L’article « Faut-il brûler les incinérateurs » paru en février 2015 dans Alternatives économiques a suscité une réponse de l’ONG Zero Waste France (ZWF), sous la forme d’une « lettre ouverte » publiée sur son site Internet. Les arguments avancés par ZWF ramènent le débat quelques années en arrière. Nous y répondons point par point dans cet article en accès libre.
Déchets Infos apprécie et soutient le travail de son confrère belge Incidences, la lettre de l'environnement.
Déchets Infos apprécie et soutient (aussi) le travail de son confrère Habitat & Collectivités Locales.
Menu