Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Compostage des boues : le gouvernement veut limiter l’usage des déchets verts

Les restrictions d’usage des déchets verts pour le compostage des boues, prévues par le projet de décret, devrait compliquer et renchérir le compostage des boues. (photo : Hermann Hammer par Pixabay)

Un projet de décret ferait baisser progressivement le taux de déchets verts autorisé pour composter les boues et leurs digestats. Objectif : garder le plus possible les déchets verts pour les biodéchets triés à la source. Des exigences de qualité surprenantes pourraient en outre compliquer les choses.

Le ministère de la Transition écologique (MTE) a mis en consultation publique le 21 janvier un projet de décret visant à régir les conditions dans lesquelles peuvent être compostés les boues de stations d’épuration et leurs digestats (voir la consultation). Ce décret traduirait en termes réglementaire l’article 86 de la loi anti-gaspillage et pour l’économie circulaire visant à garantir, dans le traitement des boues, « un haut niveau de protection de l’environnement et de la santé » (AGEC ; voir l’article).

En novembre dernier, un projet de décret ayant le même objet avait été communiqué aux parties prenantes, dans le cadre d’une consultation restreinte (voir la première version projet de texte [pour les abonnés]). Mais à l’époque, le texte envisageait seulement de limiter la quantité de structurant utilisé, quelle que soit sa nature : déchets verts, écorces, autres produits carbonés. Et le taux maximum proposé alors était de 50 % de la masse totale (boues ou digestats + structurant). Autrement dit, il était possible d’ajouter aux boues ou à leurs digestats jusqu’à 100 % de leur masse en structurants.

Dans la nouvelle version du texte, il y a deux changements majeurs. […]

Un souhait de Compost Plus ? […]
Un risque de pénurie de déchets verts ? […]
Des critères de qualité et d’innocuité avant compostage […]
Un risque de renchérissement et de complexification du traitement des boues […]

Matières fertilisantes : 19 organisations contre le projet de « socle commun » […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 200.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Trésorerie d’Eco-Emballages : revers judiciaire pour les administrateurs

Trésorerie d’Eco-Emballages : revers judiciaire pour les administrateurs La cour d’appel de Versailles a relaxé l’ex-DG Bernard Hérodin de tout délit, y compris l’abus de biens sociaux. La cour souligne que le conseil [ Lire la suite ]

Garantie de reprise à prix positifs ou nuls : à qui de payer ?

Garantie de reprise à prix positifs ou nuls : à qui de payer ? Les opérateurs proposent un système d’assurance qui serait financé par les collectivités. Amorce et le CNR demandent que les éco-organismes compensent quand les cours sont [ Lire la suite ]

Reprise des matériaux : grandes manœuvres pour grands enjeux

Reprise des matériaux : grandes manœuvres pour grands enjeux Collectivités, opérateurs et éco-organismes de la filière emballages ménagers discutent des conditions de reprise des matériaux pour 2022 et au-delà. Les enjeux sont importants pour [ Lire la suite ]

Sur-tri des plastiques : que faire, à quels prix et avec quels soutiens

Sur-tri des plastiques : que faire, à quels prix et avec quels soutiens Les collectivités qui ne sont pas encore passées à l’extension des consignes de tri vont devoir, temporairement, faire un tri simplifié des plastiques. Citeo voudrait [ Lire la suite ]

Suivi des REP: recours contre le calcul de la redevance des éco-organismes

Suivi des REP: recours contre le calcul de la redevance des éco-organismes Une grosse majorité des éco-organisme conteste, dans un recours gracieux, le mode de calcul de la redevance qu’ils doivent payer à l’Ademe pour sa direction [ Lire la suite ]

Salade niçoise sur le marché de l’incinérateur de Nice

Salade niçoise sur le marché de l’incinérateur de Nice Les exploitations de l’incinérateur et du réseau de chaleur de Nice ont été attribuées à Veolia et à Dalkia. Une enquête pour « favoritisme » est ouverte, [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème