Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Consigne : 50 % de bouteilles en moins, l’objectif oublié de la loi AGEC

Aucun phasage n’est prévu pour aller vers l’objectif de réduction de 50 % du nombre de bouteilles en plastique à usage unique pour boisson, pourtant inscrit dans la loi AGEC. (photo : Hans via Pixabay)

Les metteurs en marché et les pouvoirs publics sont très discrets sur l’objectif de réduction de 50 % des mises en marché de bouteilles en plastique pour boisson à usage unique, fixé lui aussi par la loi AGEC. Les rares mesures prévues pour l’atteindre, toutes déjà en œuvre, sont manifestement insuffisantes.

L’article L541-10-11 du Code de l’environnement, créé par la loi AGEC et qui mentionne les mesures prises en vue de l’éventuelle instauration de la consigne, comporte une autre mesure pas ou très peu évoquée dans les débats actuels. Selon le troisième alinéa de cet article, « la France se donne également pour objectif de réduire de 50 % d’ici à 2030 le nombre de bouteilles en plastique à usage unique pour boisson mises sur le marché ».

Cet objectif, s’il est atteint, est au moins aussi important que celui de collecter pour recyclage 90 % des bouteilles en plastique à usage unique pour boisson, aussi bien pour l’environnement — puisqu’il induirait une réduction de 50 % des déchets de bouteilles en plastique à usage unique pour boissons — que sur le plan de ses conséquences économiques potentielles — passage à des bouteilles réemployables et/ou réduction de la consommation de certaines boissons comme par exemple l’eau, remplacée par de l’eau du robinet. Si l’on s’en tient à la « hiérarchie » des déchets fixée par la directive cadre et qui définit l’ordre des priorités en la matière, cet objectif est même théoriquement prépondérant sur celui de collecte pour recyclage, puisqu’il s’agit d’un objectif de prévention (produire moins de déchets). […]

Egalement dans ce dossier :
Des rapports et une décision cette année
Consigne dématérialisée : smartphone obligatoire
Des objectifs de collecte difficiles à atteindre
Une directive pour raconter « de jolies histoires » avant les élections
Des coûts globaux plus élevés
90 % de collecte, pour quels impacts ?

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 247.


 

Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Déchets Infos n° 274 — 15 mai 2024

Au sommaire du numéro 274 de Déchets Infos (15 mai 2024) Dans l’actualité • Collecte pneumatique : stop car trop...

Règlement emballages : la consigne bientôt obligatoire, sauf si…

Le règlement européen PPWR sur les emballages a été approuvé et doit être publié dans les mois prochains. Il est...

Taxe plastique : la France championne d’Europe

En trois ans, la France a payé, au titre de la « ressource plastique » pour le budget de l'UE,...

Collecte pneumatique : stop car trop chère, ou encore ?

Paris arrête la collecte pneumatique dans le 17e arrondissement pour cause de coût trop élevé. Est Ensemble (Romainville) réfléchirait à arrêter...

Déchets Infos n° 273 — 1er mai 2024

Au sommaire du numéro 273 de Déchets Infos (1er mai 2024) Dans l’actualité • Emballages : quels « bonus »...

Emballages ménagers : quels « bonus » et quels « malus » en 2025

Le gouvernement a présenté quatre « orientations » pour améliorer les performances de collecte et de recyclage. Les bonus et malus pourraient...

DASRI : le gouvernement poursuit son objectif de déclassement massif

Un projet de guide sur le tri des déchets d’activités de soins, réalisé par le ministère de la Santé, fixe...

Tontes et feuilles mortes : quand des collectivités les refusent en déchetteries

Quelques collectivités refusent en déchetteries les tontes et parfois les feuilles mortes, arguant qu’il ne s’agirait pas de déchets. L’objectif...

Financement de la DSREP de l’Ademe : interrogations sur les vrais chiffres

EcoDDS affirme que l’Ademe lui demande pour 2023 une redevance représentant 19,4 % du budget total de la DSREP. Les données...

Refus des tontes en déchetteries : des problèmes pratiques et un risque juridique

Refuser en déchetteries les tontes de pelouse et/ou les feuilles mortes n’est a priori pas légal. Cela peut aussi poser...

A découvrir

L’Echo circulaire : prévention, réemploi, réutilisation, reconditionnement, recyclage émergent…

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos