Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Crématoriums et récupération des métaux : opacité à tous les étages

Les propriétaires et exploitants de crématoriums font preuve d’une grande opacité en ne répondant qu’avec parcimonie aux questions posées — quand réponses il y a.

Les collectivités et les opérateurs funéraires ne répondent que très peu aux questions. Des documents obligatoires ne sont pas communiqués.

Au-delà des aspects comptables et financiers, nous avons rencontré énormément d’obstacles dans notre enquête. Par exemple, en 9 mois, nous n’avons pas réussi à obtenir une seule autorisation de visiter un crématorium.

Les justifications des refus de visite sont variables. Tantôt on nous dit que le crématorium est en travaux, tantôt qu’un appel d’offres pour l’exploitation est en cours (mais quand l’appel d’offres est attribué, la visite n’est pas non plus possible)… OGF soutient qu’il ne fait jamais visiter ses crématoriums. Mais on trouve sur Internet des vidéos de visites de crématoriums qu’il exploite, y compris faites par des journalistes (par exemple ici à Besançon). L’impossibilité alléguée semble donc assez variable. OGF explique aussi qu’il faut être « habilité » pour faire une telle visite, sans préciser par qui. Un représentant de Funecap nous a dit que les visites ne sont pas possibles par respect pour les familles, avant de nous dire qu’il reste possible de visiter la partie publique d’un crématorium — donc de nous « infiltrer » dans une cérémonie funéraire à laquelle nous n’aurions pas été convié…

Dans ces refus de visite, les services funéraires exploités en régie ne sont pas mieux placés que ceux qui sont exploités en délégation de service public (DSP). Quant aux collectivités locales concernées, qui sont propriétaires des installations, soit elles n’ont pas répondu à nos demandes, soit elles nous ont renvoyé sur leurs exploitants (quand l’exploitation est en DSP). Comme si, en tant qu’autorités délégantes, elles n’avaient aucune possibilité d’action sur leurs délégataires pour imposer, si nécessaire, une visite. […]

L’enquête complète dans Déchets Infos n° 176.

Dans la même enquête :
 • Séparation nécessaire des « cendres » et des métaux
Problèmes moraux
Un acteur ultra-dominant
Collecte gratuite
Pas de taxe sur les métaux précieux
Exportation en « liste verte » ou « orange » ?
Quelle valeur pour les lots récupérés ?
Rétrocession, TVA à taux zéro et bienfaisance
Des « notes de crédit » plutôt que des factures
Des fondations d’entreprise très opaques
Défiscalisation de l’impôt sur les sociétés
Quelle quantité et quelle valeur en métaux précieux ?
2,1 M€ de recettes ou 24 M€ ?
Des éléments financiers incohérents
Vols d’or dans les crématoriums
Les pouvoirs publics aux abonnés absents
Des crématoriums peu contrôlés


 

Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Coronavirus et travailleurs du déchet : l’ANSES s’autosaisit

Coronavirus et travailleurs du déchet : l’ANSES s’autosaisit La protection des salariés devrait bientôt faire l’objet de recommandations émises par l'ANSES. L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) [ Lire la suite ]

Coronavirus et travailleurs du déchet : l’enjeu crucial des masques

Coronavirus et travailleurs du déchet : l’enjeu crucial des masques Plusieurs travaux et recommandations d’experts plaident en faveur du port de masques FFP2 pour les agents de gestion des déchets en période de pandémie. La [ Lire la suite ]

Coronavirus / Collectes sélectives et tri : faut-il les maintenir, et si oui à quelles conditions ?

Coronavirus / Collectes sélectives et tri : faut-il les maintenir, et si oui à quelles conditions ? Le ministère de l’Ecologie pousse au maintien du tri, sans préciser avec quelles protections pour les salariés. Le caractère « essentiel » du tri dans un contexte [ Lire la suite ]

Coronavirus : les personnels de collecte, de tri et de traitement inquiets

Coronavirus : les personnels de collecte, de tri et de traitement inquiets Les agents de gestion des déchets craignent d’être contaminés et de contaminer leurs proches. Ils déplorent le manque de moyens de protection, notamment de masques. Il [ Lire la suite ]

Coronavirus : comment la gestion des déchets change ou va changer

Coronavirus : comment la gestion des déchets change ou va changer L’épidémie et les mesures prises pour la limiter ont ou vont modifier grandement la gestion des déchets. Il est probablement trop tôt pour en mesurer [ Lire la suite ]

Coronavirus : comment éviter les risques de contamination pour les ripeurs, les agents de tri…

Coronavirus : comment éviter les risques de contamination pour les ripeurs, les agents de tri… Le coronavirus survit plusieurs jours sur des matériaux et plusieurs heures dans l’air. Des précautions devraient donc être prises pour les personnels de gestion des [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.

Menu