Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Métaux des crématoriums : un sénateur spécialiste du funéraire « découvre » le problème

Jean-Pierre Sueur. (capture d’écran d’une vidéo de Public Sénat)

Jean-Pierre Sueur, sénateur spécialiste des questions funéraires, dit avoir tout ignoré, jusqu’en janvier dernier, de la valorisation des métaux extraits des cendres. Philippe Gosselin et Jean-René Lecerf, autres spécialistes du funéraire, sont quant à eux muets sur le sujet.

Peut-on être un spécialiste reconnu des questions funéraires depuis quelques décennies et tout ignorer de la valorisation des métaux extraits des cendres des crématoriums, jusqu’à ce qu’une émission de télévision évoque le sujet il y a un mois (France 3, Pièces à convition, 22 janvier 2020)  ?

Jean-Pierre Sueur est un grand ponte du funéraire. Député puis sénateur socialiste du Loiret, il a commencé à s’intéresser au sujet il y a plus de 35 ans : sa première question écrite sur ce thème remonte à 1983, à l’Assemblée nationale. Depuis cette date, il a posé au moins 68 questions écrites relatives à l’activité funéraire : sur la formation des élus dans le domaine funéraire, les frais funéraires, la liberté de choix d’un prestataire de pompes funèbres, la création de chambres funéraires, la crémation, les sites cinéraires privés, la disposition des cendres, etc.

Il est l’auteur d’un rapport parlementaire et de deux projets de loi sur le funéraire : celle du 8 janvier 1993 et celle du 19 décembre 2008.

Reconnu comme l’élu le plus compétent en la matière, il est invité dans des colloques, des salons, régulièrement interviewé par les revues spécialisées ou consultées par des associations comme la Fédération crématiste de France.

Son site Internet personnel témoigne de son intérêt et de son activité en la matière (voir cette page).

Maire d’Orléans de 1989 à 2001, « il a présidé l’agglomération au moment où a été décidé la création du crématorium de Saran », dans la banlieue d’Orléans, indique un de ses collaborateurs.

Nous lui avons demandé depuis quand il est au courant de la valorisation des métaux extraits des cendres des crématoriums. […]

L’enquête complète dans Déchets Infos n° 190.


 

Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Paprec rachète Dalkia Wastenergy

Paprec rachète Dalkia Wastenergy Le groupe fondé et dirigé par Jean-Luc Petithuguenin devient le « troisième grand » du déchet en France, derrière Suez et Veolia, et se renforce dans le [ Lire la suite ]

Emballages : le Conseil d’Etat suspend le malus sur le « point vert »

Emballages : le Conseil d’Etat suspend le malus sur le « point vert » Le malus sur le « point vert » apposé sur les emballages, instauré par la loi AGEC, est suspendu en référé par le Conseil d’Etat, en attendant [ Lire la suite ]

Crématoriums : les métaux appartiennent aux défunts, selon le Conseil d'Etat

Crématoriums : les métaux appartiennent aux défunts, selon le Conseil d'Etat Le Conseil d’Etat a retoqué un projet de décret légalisant la valorisation des métaux extraits des cendres. Il considère que les métaux font partie du [ Lire la suite ]

Métaux extraits des cendres de crématoriums : une valorisation actuellement très contestable

Métaux extraits des cendres de crématoriums : une valorisation actuellement très contestable Les pratiques de la plupart des opérateurs funéraires et des récupérateurs des métaux extraits des cendres sont contestables, aussi bien en matière de transparence que [ Lire la suite ]

Waster, la start-up qui uberise la collecte des encombrants avec de gros risques

Waster, la start-up qui uberise la collecte des encombrants avec de gros risques Une start-up met en relation des « producteurs » de déchets et des « collecteurs », souvent non professionnels, dont l’identité n’est pas vérifiée, avec de gros risques de dépôts [ Lire la suite ]

Consigne sur les plastiques : une lourde facture et beaucoup d’incertitudes

Consigne sur les plastiques : une lourde facture et beaucoup d’incertitudes L’Ademe a fait réaliser un gros rapport sur les scénarios possibles de mise en œuvre de la consigne sur les bouteilles pour boissons en plastique [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème