Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Les faiblesses des « REP à la française »
mises à nu

Dans la filière DDS comme dans les autres REP, le fait que les metteurs en marché dirigent leur éco-organisme en situation de monopole est source de difficultés.

L’absence de concurrence et le conflit d’intérêts au sein des éco-organismes ont permis, avec la passivité des pouvoirs publics, le coup de force sur la filière DDS. Du grain à moudre pour la mission sur l’avenir des REP, confiée à Jacques Vernier.

L’attitude d’EcoDDS et de ses contributeurs et actionnaires dans le réagrément de la filière DDS jette une lumière crue sur les faiblesses des « REP à la française », dont l’architecture est pourtant vantée par certains metteurs en marché et leurs alliés, parmi lesquels l’Association des maires de France (AMF).

Le Code de l’environnement impose en effet que ce soient les metteurs en marché qui assurent la gouvernance des éco-organismes. Il n’est donc pas possible de confier le travail d’un éco-organisme à une société tierce, extérieure au monde des metteurs en marché. Or quand les metteurs en marché dirigent un éco-organisme, ils sont à la fois juges et partie puisque ce sont eux qui financent la filière et qui la mettent en œuvre.

Par ailleurs, l’organisation générale du marché des éco-organismes les pousse, de fait, à la concentration. Les 25 ans d’histoire des REP en France le prouvent. […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 127.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Le futur schéma de tri des plastiques se dessine

Le futur schéma de tri des plastiques se dessine Les plastiques pourraient être triés en trois flux de rigides et un flux de films. Les flux de bouteilles en PET clair et de PE-PP [ Lire la suite ]

Filières de traitement et emplois : des chiffres à approfondir

Filières de traitement et emplois : des chiffres à approfondir Selon l’Ordif, le tri et le recyclage génèrent plus d’emplois directs et indirects par euro dépensé et par tonne traitée que les autres modes de [ Lire la suite ]

ISDND : des drones géomètres et « renifleurs » de méthane

ISDND : des drones géomètres et « renifleurs » de méthane Les drones permettent aux exploitants des sites de stockage de déchets non dangereux (ISDND) de faire des relevés topographiques, de suivre le remplissage des casiers [ Lire la suite ]

TGAP et réfaction biogaz : une mesure contreproductive ?

TGAP et réfaction biogaz : une mesure contreproductive ? Plusieurs exploitants craignent que la suppression progressive de la réfaction sur la valorisation du biogaz des installations de stockage conduise à la diminution de cette [ Lire la suite ]

Dépôts sauvages et « retour à l’envoyeur » : un jugement en trompe-l’œil

Dépôts sauvages et « retour à l’envoyeur » : un jugement en trompe-l’œil Le tribunal de Versailles a relaxé un maire qui avait renvoyé à leur propriétaire les déchets d’un dépôt sauvage. Des spécialistes estiment l’argumentaire du tribunal [ Lire la suite ]

BREF incinération : les futures valeurs limites d'émissions ont été fixées

BREF incinération : les futures valeurs limites d'émissions ont été fixées L’Europe a déterminé les meilleures techniques disponibles en incinération et les niveaux d’émissions atmosphériques associés. La majorité des valeurs limites d’émissions (VLE) devraient baisser d’ici [ Lire la suite ]

Archives

Nouveau : il est possible d'accéder à tous les anciens numéros de Déchets Infos en souscrivant à l'option d'accès aux archives.

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

Suivre Déchets Infos sur Twitter :


Toujours en accès libre

Incinération : le grand débat en arrière L’article « Faut-il brûler les incinérateurs » paru en février 2015 dans Alternatives économiques a suscité une réponse de l’ONG Zero Waste France (ZWF), sous la forme d’une « lettre ouverte » publiée sur son site Internet. Les arguments avancés par ZWF ramènent le débat quelques années en arrière. Nous y répondons point par point dans cet article en accès libre.
Déchets Infos apprécie et soutient le travail de son confrère belge Incidences, la lettre de l'environnement.