Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

HCSP et masques : des explications difficiles à comprendre

Un masque FFP1 jeté dans la rue, à Paris. Pour le représentant du HCSP qui nous a répondu, la question de la forte exposition des travailleurs du déchet aux particules fines est « un autre débat ». (photo : Olivier Guichardaz)

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) semble ne pas tenir compte des travaux scientifiques récents sur la diffusion du coronavirus, ni des conditions de travail des collecteurs et trieurs, fortement exposés aux particules fines.

Nous avons cherché à comprendre quelles motivations avaient conduit le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) à dire qu’il n’est pas utile que les agents qui collectent et qui trient les déchets ménagers ordinaires (ordures ménagères, emballages, papiers) portent des masques FFP2 (voir l’avis du HCSP ; et notre dossier dans Déchets Infos n° 181).

Disons-le tout net, les explications qui nous ont été données ne nous ont pas paru convaincantes, loin de là.

En premier lieu, nous avons demandé quelles étaient les sources de certaines affirmations du HCSP. Nous n’avons eu aucune réponse sur ce point.

Pour le HCSP, la cause est entendue : « Le risque de contamination des voies respiratoires des travailleurs par le biais de l’environnement [plutôt que par voie humaine, ndlr] est considéré comme négligeable au regard de la contamination interhumaine considérée comme la voie de de contamination principale du nouveau coronavirus. » Nous avons demandé ce qu’il fallait entendre par « négligeable ». […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 182.


 

Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question Le Conseil d’Etat considère que l’arrêté d’agrément de Cyclevia, l'éco-organisme des huiles minérales, n’a pas de portée réglementaire. Les auteurs du recours en déduisent que [ Lire la suite ]

// Exclusivité "Déchets Infos" // Filière PMCB (bâtiment) : le cahier des charges validé et signé

// Exclusivité Des objectifs de collecte ont été ajoutés au projet initial, ainsi que des obligations de soutiens pour les zones de réemploi et de traçabilité. Les [ Lire la suite ]

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ?

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ? Les éco-organismes requérants voudraient que la direction de suivi des REP de l’Ademe (DSREP) travaille « au service exclusif » des éco-organismes et qu’elle justifie de l’usage [ Lire la suite ]

La longue liste des contentieux sur les filières de REP

La longue liste des contentieux sur les filières de REP Une quinzaine de contentieux sont en cours, essentiellement devant le Conseil d’Etat, intentés aussi bien par des metteurs en marché, des associations de collectivités et [ Lire la suite ]

REP mégots : les fabricants de cigarillos veulent contribuer moins

REP mégots : les fabricants de cigarillos veulent contribuer moins La Fédération des fabricants de cigares (FFC) estime que les cigarillos avec filtres en papier doivent être exonérés de contribution. Si le filtre est en [ Lire la suite ]

Cartons ménagers : vers une évolution du plafond des soutiens

Cartons ménagers : vers une évolution du plafond des soutiens A l’étude pour 2023 et au-delà : une réévaluation du plafond calculé sur le « total fibreux », ou un calcul sur le total des cartons. Dans tous [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos