Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Le ministère en panne de conseiller

Michel Gioria (photo de son compte Twitter) a repris ses fonctions à la DR Ile-de-France de l’Ademe.

Michel Gioria, conseiller « économie circulaire », est resté moins de trois semaines en poste.

Un petit tour et puis s’en va. Michel Gioria avait été nommé conseiller « économie et finance vertes et économie circulaire » au cabinet de Brune Poirson le 21 janvier 2019. Le 7 février, soit 20 jours plus tard, il a été mis fin à ses fonctions (voir l’arrêté paru au Journal officiel).

Le cabinet de Brune Poirson et Michel Gioria affirment que ce départ a été décidé « d’un commun accord », mais on n’en sait pas plus sur les raisons de cet « accord ».

Selon une personne qui a vu Michel Gioria le 6 février, rien ne laissait alors supposer qu’il quitterait son poste le lendemain, le conseiller ayant alors parlé de rendez-vous dans les jours à venir.

Michel Gioria avait succédé à Baptiste Perrissin-Fabert, qui occupait le poste depuis juillet 2017 et a été nommé, fin décembre 2018, directeur de cabinet de Brune Poirson, en remplacement de Dominique Gombert, « appelé à d’autres fonctions » selon le Journal officiel.

Le secrétariat d’Etat à l’Ecologie est donc pour l’instant sans conseiller « économie circulaire ». C’est un peu gênant au moment où le gouvernement affirme avoir intégré le projet de loi sur l’économie circulaire au Grand débat national pour le parfaire, et alors qu’il prépare le plan national de gestion des déchets (voir notre article)

Michel Gioria était directeur régional de l’Ademe en Ile-de-France avant de rejoindre le cabinet de Brune Poirson. Il a retrouvé son poste à l’Ademe. •

Article paru dans Déchets Infos n° 155.


Pierre-Yves Burlot (photo de son compte Twitter).

Mise à jour le 1er mars : le successeur de Michel Gioria a été désigné le 25 février (voir le Journal officiel du 1er mars). Il s’agit de Pierre-Yves Burlot, qui vient lui aussi de l’Ademe. Il s’est jusqu’à présent surtout occupé d’énergie. Voir par exemple son profil LinkedIn.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Emballages ménagers : les soutiens seront-ils réévalués en 2023 ?

Emballages ménagers : les soutiens seront-ils réévalués en 2023 ? Citeo refuse de voir le barème augmenter l’an prochain, malgré une étude de l’Ademe qui montre une hausse importante des coûts de collecte et de [ Lire la suite ]

Sécheurs de biodéchets : toujours pas des composteurs (malgré une étude)

Sécheurs de biodéchets : toujours pas des composteurs (malgré une étude) Un fabricant de sécheurs de biodéchets se prévaut d’une étude de l’INERIS pour affirmer que ses sécheurs pourraient produire du compost à partir de déchets [ Lire la suite ]

Tri à la source des biodéchets : le coût de la généralisation

Tri à la source des biodéchets : le coût de la généralisation Le coût supplémentaire pour les collectivités pourrait être de 15 à 30 €/habitant/an, partiellement compensé par des économies réalisées notamment sur les OMR. Certaines hypothèses de l’étude [ Lire la suite ]

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question Le Conseil d’Etat considère que l’arrêté d’agrément de Cyclevia, l'éco-organisme des huiles minérales, n’a pas de portée réglementaire. Les auteurs du recours en déduisent que [ Lire la suite ]

// Exclusivité "Déchets Infos" // Filière PMCB (bâtiment) : le cahier des charges validé et signé

// Exclusivité Des objectifs de collecte ont été ajoutés au projet initial, ainsi que des obligations de soutiens pour les zones de réemploi et de traçabilité. Les [ Lire la suite ]

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ?

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ? Les éco-organismes requérants voudraient que la direction de suivi des REP de l’Ademe (DSREP) travaille « au service exclusif » des éco-organismes et qu’elle justifie de l’usage [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos