Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Plastiques bromés : des tonnes de RFB POP sont recyclées

Malgré le tri, il reste encore, en valeur absolue, beaucoup de RFB POP dans les fractions supposées « non bromées ».

Même si le seuil « réglementaire » de brome est respecté en pourcentage, il reste, en valeur absolue, beaucoup trop de RFB POP (retardateurs de flamme bromés, polluants organiques persistants) dans les fractions « non bromées ».

Eco-systèmes s’accroche à l’affirmation selon laquelle la teneur moyenne en brome des plastiques « non bromés » des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) est, sauf problème ponctuel, inférieure à 2 000 ppm. Le tri serait donc efficace et il n’y aurait aucun danger. C’est un raisonnement un peu court, et pour plusieurs raisons.

En effet, comme on l’a vu, le tri actuel repose sur le principe d’une forme de dilution : on sait pertinemment que des pièces fortement bromées se trouvent dans le flux supposé « non bromé », mais comme les pièces non bromées ou faiblement bromées sont majoritaires, l’ensemble reste, en moyenne, sous le seuil des 2 000 ppm. C’est exact, mais il faut d’abord rappeler que la dilution de déchets POP dans des déchets non POP pour obtenir un ensemble qui est non POP est interdite.

Surtout, le problème majeur est qu’au final, les quantités de molécules POP qui se trouvent dans le flux « non bromé » et qui sont donc envoyées au recyclage sont élevées en valeur absolue, car en masse, le flux « non bromé » est beaucoup important que le flux « bromé ». […]

La suite de l’article et le dossier complet (21 pages) dans Déchets Infos n° 144.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Brune Poirson, la consigne à tout prix

Brune Poirson, la consigne à tout prix La secrétaire d’Etat maintient coûte que coûte son projet de consigne pour recyclage, reprochant aux opposant d’être « de mauvaise foi », d’avoir des arguments « abracadabrantesques » et [ Lire la suite ]

ES-R change de nom, de logo et de statut juridique

ES-R change de nom, de logo et de statut juridique La société ES-R issue en 2018 de la fusion d’Eco-systèmes et de Récylum est devenue une « entreprise à mission » et pourrait étendre son activité, notamment [ Lire la suite ]

Verre au plomb des DEEE : le scandale continue

Verre au plomb des DEEE : le scandale continue Alors qu’on ne vend pratiquement plus d’écrans à tubes cathodiques (les écrans « non plats »), la gestion du verre de ces tubes en fin de vie [ Lire la suite ]

Meuzac, plus de 30 000 tonnes de dépôt illégal et des BSD falsifiés

Meuzac, plus de 30 000 tonnes de dépôt illégal et des BSD falsifiés Une enquête judiciaire a été ouverte. Un arrêté de consignation a été signé pour plus de 5 M€, afin de couvrir les frais de transport et [ Lire la suite ]

Le discours de Brune Poirson aux Assises nationales des déchets de Nantes, le 3 octobre 2019

Le discours de Brune Poirson aux Assises nationales des déchets de Nantes, le 3 octobre 2019La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Brune Poirson est intervenue pendant 30 minutes aux Assises nationales des déchets de Nantes ce 3 octobre pour défendre le [ Lire la suite ]

Consigne : des coûts globaux en très forte hausse et totalement oubliés

Consigne : des coûts globaux en très forte hausse et totalement oubliés La consigne ferait augmenter de 55 % le coût global de gestion des déchets d’emballages par rapport au coût actuel. La tonne marginale (collectée en plus [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.

Menu