Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Plastiques bromés : des tonnes de RFB POP sont recyclées

Malgré le tri, il reste encore, en valeur absolue, beaucoup de RFB POP dans les fractions supposées « non bromées ».

Même si le seuil « réglementaire » de brome est respecté en pourcentage, il reste, en valeur absolue, beaucoup trop de RFB POP (retardateurs de flamme bromés, polluants organiques persistants) dans les fractions « non bromées ».

Eco-systèmes s’accroche à l’affirmation selon laquelle la teneur moyenne en brome des plastiques « non bromés » des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) est, sauf problème ponctuel, inférieure à 2 000 ppm. Le tri serait donc efficace et il n’y aurait aucun danger. C’est un raisonnement un peu court, et pour plusieurs raisons.

En effet, comme on l’a vu, le tri actuel repose sur le principe d’une forme de dilution : on sait pertinemment que des pièces fortement bromées se trouvent dans le flux supposé « non bromé », mais comme les pièces non bromées ou faiblement bromées sont majoritaires, l’ensemble reste, en moyenne, sous le seuil des 2 000 ppm. C’est exact, mais il faut d’abord rappeler que la dilution de déchets POP dans des déchets non POP pour obtenir un ensemble qui est non POP est interdite.

Surtout, le problème majeur est qu’au final, les quantités de molécules POP qui se trouvent dans le flux « non bromé » et qui sont donc envoyées au recyclage sont élevées en valeur absolue, car en masse, le flux « non bromé » est beaucoup important que le flux « bromé ». […]

La suite de l’article et le dossier complet (21 pages) dans Déchets Infos n° 144.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Déchets Infos n° 268 — 7 février 2024

Au sommaire du numéro 268 de Déchets Infos (7 février 2024) Dans l’actualité • OMR et apport volontaire : revirement...

OMR et apport volontaire : revirement judiciaire

Le juge des référés du TA de Toulouse autorise la communauté de communes Cœur de Garonne à maintenir la collecte...

Biodéchets : l’enjeu du broyat et de sa mise à disposition

Il y a peu de risque de manquer globalement de broyat, mais il y a des difficultés localisées et/ou temporaires...

PFAS : vers une mesure dans les incinérateurs

Le ministère envisage une campagne de mesure des PFAS dans tous les incinérateurs, aussi bien sur les fumées que sur...

DSREP : vers un accord entre l’Ademe et les éco-organismes ?

Des discussions sont en cours depuis plusieurs mois sur les modalités de fixation de la somme que les éco-organismes doivent...

Déchets Infos n° 267 — 24 janvier 2024

Au sommaire du numéro 267 de Déchets Infos (24 janvier 2024) : Dans l'actualité • Inspection des REP : vers...

Inspection des REP : vers une instance de régulation et de contrôle

Le gouvernement dessine, dans sa lettre de mission, les contours d’une instance qui serait chargée de réguler, contrôler et sanctionner...

Quand les Français parlent de déchets, de tri et de biodéchets (sondage)

Un sondage donne des informations intéressantes sur le rapport qu’entretiennent les Français avec leurs déchets et leur pratique du tri,...

Tarification incitative : une nouvelle étude mais toujours des silences et des manques

L’Ademe confirme les avantages de la tarification incitative et certains de ses inconvénients. Facteurs aggravants pour les dépôts sauvages : l’apport...

Majorations de TGAP : dans l’attente du BOFiP

Il existe désormais deux seuils à prendre en compte pour les ISDND : la capacité administrative de l’installation, et celle résultant...

A découvrir

L’Echo circulaire : prévention, réemploi, réutilisation, reconditionnement, recyclage émergent…

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos