Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Plastiques bromés des DEEE
Quand le tri peut aboutir à de la dilution

Certaines techniques de tri des plastiques des DEEE laissent passer des pièces contenant entre 2 000 et 20 000 ppm de brome.

Les techniques de tri utilisées par plusieurs opérateurs visent à obtenir une teneur moyenne respectant la limite fixée. Mais elles peuvent aussi laisser passer des pièces jusqu’à 5 ou 10 fois plus bromées que la limite. Une pratique qui pose question car elle peut aboutir à une forme de dilution, ce que les textes interdisent.

Comment sont séparés les plastiques des DEEE qui sont « bromés », donc potentiellement dangereux et/ou « POP » (polluants organiques persistants), de ceux qui ne le sont pas ? L’enjeu est important, tant sur le plan sanitaire et environnemental qu’économique (voir nos articles sur le sujet).

Au-delà de 2 000 ppm, un plastique de DEEE est considéré comme dangereux et/ou POP (polluant organique persistant), ce qui impose des règles particulières pour son élimination. En particulier, s’il est à la fois dangereux et POP, il ne peut être qu’incinéré dans des installations pour déchets dangereux. En deçà de 2 000 ppm, il est considéré comme non bromé et peut-être traité sans contrainte particulière, y compris par recyclage.

Nous avons interrogé Norval (filiale de Suez, site de Berville-sur-Seine, près de Rouen), Triade (filiale de Veolia, site de Saint-Sylvain-d’Anjou, près d’Angers) et Galloo (site d’Halluin, dans le Nord). Norval et Galloo ont bien voulu nous répondre. Veolia s’est rapidement abrité derrière le « secret industriel » — ce qui ne nous a pas empêché d’obtenir, par divers canaux, des informations sur sa manière de faire. […]

L’enquête complète dans Déchets Infos n° 111.

Dans le même dossier :
 En attendant le rapport de l’Ineris


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

TEOM et REOM : plusieurs annulations pour quels remboursements ?

TEOM et REOM : plusieurs annulations pour quels remboursements ? Trois collectivités ont subi récemment des décisions judiciaires annulant leur délibération fixant le taux de taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) ou leur grille tarifaire [ Lire la suite ]

Fin des emballages plastiques à usage unique : la montagne AGEC va accoucher d’une souris

Fin des emballages plastiques à usage unique : la montagne AGEC va accoucher d’une souris Le ministère de l’Ecologie reconnaît que l’objectif de fin des emballages en plastique à usage unique, fixé pour 2040 par la loi anti-gaspillage (AGEC), est [ Lire la suite ]

DDS : la filière étendue aux assimilés et à de nouveaux déchets

DDS : la filière étendue aux assimilés et à de nouveaux déchets Cartouches de gaz, aérosols, teintures, encres et produits à base d’hydrocarbures font désormais partie du périmètre. La filière de responsabilité élargie des producteurs (REP) applicable aux [ Lire la suite ]

Derichebourg en « négociations exclusives » pour acheter GDE

Derichebourg en « négociations exclusives » pour acheter GDE L’achat, s’il se fait, devrait aboutir d’ici au moins « 6 à 9 mois ». Le nouvel ensemble pourrait représenter, à terme, près de 50 % du marché du [ Lire la suite ]

Emballages plastiques à usage unique : une réduction possible sous conditions

Emballages plastiques à usage unique : une réduction possible sous conditions Un rapport publié par le ministère de l’Ecologie souligne le manque de données sur les impacts environnementaux des emballages en plastique à usage unique, de [ Lire la suite ]

Plastiques : du « 100 % recyclé » au « 100 % recyclable », le glissement d'une promesse

Plastiques : du « 100 % recyclé » au « 100 % recyclable », le glissement d'une promesse La promesse de campagne d’Emmanuel Macron de « permettre 100 % de plastique recyclé d’ici 2025 » est transcrite dans les textes de manière non contraignante. On se souvient [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème