Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Sale temps judiciaire pour le TMB

Le projet de TMB-méthanisation-compostage du SMTD65 ne verra pas le jour. (image de synthèse : SMTD65)

Un projet de TMB a été annulé en cour d’appel et un deuxième pourrait l’être bientôt. Les magistrats s’appuient sur la loi Royal qui dit que le TMB devrait être « évité ». Mais ils font peu de cas de la réalité et appliquent bizarrement le Code de l’environnement. Les collectivités pourraient demander à l’Etat le remboursement des frais engagés.

Il ne fait pas bon avoir en ce moment un projet de TMB (tri mécano-biologique) ou une usine de TMB construite et en attente d’autorisation… La cour administrative d’appel (CAA) de Bordeaux vient de confirmer, le 14 novembre, l’annulation de l’arrêté préfectoral autorisant la création d’une usine de TMB à Bordères-sur-l’Echez, près de Tarbes, un projet porté par le Syndicat mixte de traitement des déchets des Hautes-Pyrénées (SMTD65). Et le même jour, à la même CAA, le rapporteur public (un magistrat indépendant censé dire le droit, et dont les avis sont généralement suivis) s’est prononcé pour la confirmation de l’annulation de l’arrêté préfectoral autorisant le démarrage de l’usine d’incinération et de TMB d’Echillais, en Charente-Maritime, près de Rochefort, appartenant au Syndicat intercommunal du littoral (SIL).

Dans les deux cas, les magistrats invoquent la loi « Royal » pour la transition énergétique et la croissance verte (LTECV) selon laquelle « la généralisation du tri à la source des biodéchets », fixée par la loi comme objectif pour 2025, « rend non pertinente la création de nouvelles installations de tri mécano-biologique [TMB] d’ordures ménagères résiduelles n’ayant pas fait l’objet d’un tri à la source des biodéchets ».

Dans son arrêt concernant le SMTD65, la CAA se fait plus précise, quitte à prendre quelques libertés avec le texte de la loi Royal, avec la logique et avec la réalité.

Le raisonnement de la CAA peut se résumer en trois points : […]

Pour qui connaît un peu les textes et la gestion des déchets, cela ne tient pas debout. […]

L’analyse complète dans Déchets Infos n° 126.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Emballages ménagers : les soutiens seront-ils réévalués en 2023 ?

Emballages ménagers : les soutiens seront-ils réévalués en 2023 ? Citeo refuse de voir le barème augmenter l’an prochain, malgré une étude de l’Ademe qui montre une hausse importante des coûts de collecte et de [ Lire la suite ]

Sécheurs de biodéchets : toujours pas des composteurs (malgré une étude)

Sécheurs de biodéchets : toujours pas des composteurs (malgré une étude) Un fabricant de sécheurs de biodéchets se prévaut d’une étude de l’INERIS pour affirmer que ses sécheurs pourraient produire du compost à partir de déchets [ Lire la suite ]

Tri à la source des biodéchets : le coût de la généralisation

Tri à la source des biodéchets : le coût de la généralisation Le coût supplémentaire pour les collectivités pourrait être de 15 à 30 €/habitant/an, partiellement compensé par des économies réalisées notamment sur les OMR. Certaines hypothèses de l’étude [ Lire la suite ]

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question Le Conseil d’Etat considère que l’arrêté d’agrément de Cyclevia, l'éco-organisme des huiles minérales, n’a pas de portée réglementaire. Les auteurs du recours en déduisent que [ Lire la suite ]

// Exclusivité "Déchets Infos" // Filière PMCB (bâtiment) : le cahier des charges validé et signé

// Exclusivité Des objectifs de collecte ont été ajoutés au projet initial, ainsi que des obligations de soutiens pour les zones de réemploi et de traçabilité. Les [ Lire la suite ]

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ?

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ? Les éco-organismes requérants voudraient que la direction de suivi des REP de l’Ademe (DSREP) travaille « au service exclusif » des éco-organismes et qu’elle justifie de l’usage [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos