Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Sale temps judiciaire pour le TMB

Le projet de TMB-méthanisation-compostage du SMTD65 ne verra pas le jour. (image de synthèse : SMTD65)

Un projet de TMB a été annulé en cour d’appel et un deuxième pourrait l’être bientôt. Les magistrats s’appuient sur la loi Royal qui dit que le TMB devrait être « évité ». Mais ils font peu de cas de la réalité et appliquent bizarrement le Code de l’environnement. Les collectivités pourraient demander à l’Etat le remboursement des frais engagés.

Il ne fait pas bon avoir en ce moment un projet de TMB (tri mécano-biologique) ou une usine de TMB construite et en attente d’autorisation… La cour administrative d’appel (CAA) de Bordeaux vient de confirmer, le 14 novembre, l’annulation de l’arrêté préfectoral autorisant la création d’une usine de TMB à Bordères-sur-l’Echez, près de Tarbes, un projet porté par le Syndicat mixte de traitement des déchets des Hautes-Pyrénées (SMTD65). Et le même jour, à la même CAA, le rapporteur public (un magistrat indépendant censé dire le droit, et dont les avis sont généralement suivis) s’est prononcé pour la confirmation de l’annulation de l’arrêté préfectoral autorisant le démarrage de l’usine d’incinération et de TMB d’Echillais, en Charente-Maritime, près de Rochefort, appartenant au Syndicat intercommunal du littoral (SIL).

Dans les deux cas, les magistrats invoquent la loi « Royal » pour la transition énergétique et la croissance verte (LTECV) selon laquelle « la généralisation du tri à la source des biodéchets », fixée par la loi comme objectif pour 2025, « rend non pertinente la création de nouvelles installations de tri mécano-biologique [TMB] d’ordures ménagères résiduelles n’ayant pas fait l’objet d’un tri à la source des biodéchets ».

Dans son arrêt concernant le SMTD65, la CAA se fait plus précise, quitte à prendre quelques libertés avec le texte de la loi Royal, avec la logique et avec la réalité.

Le raisonnement de la CAA peut se résumer en trois points : […]

Pour qui connaît un peu les textes et la gestion des déchets, cela ne tient pas debout. […]

L’analyse complète dans Déchets Infos n° 126.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

On vous résume le dossier « consigne » en 5 points

On vous résume le dossier « consigne » en 5 points Vous ne comprenez rien au dossier "consigne" ou avez raté des épisodes ? On vous résume ici les points essentiels. 1. Pourquoi un projet de consigne A l’origine [ Lire la suite ]

Consigne : mensonges et manipulations d’Etat

Consigne : mensonges et manipulations d’Etat L’Assemblée nationale a adopté vendredi 20 décembre vers 1 heure 30 du matin, en première lecture, le projet de loi sur l’économie circulaire. Il n’y avait pas foule [ Lire la suite ]

La consigne fait baisser de 30 % les ventes de bouteilles ?

La consigne fait baisser de 30 % les ventes de bouteilles ? Le cabinet de Brune Poirson ne justifie pas cette affirmation faite par la secrétaire d’Etat à l’Assemblée nationale en novembre dernier. Les données disponibles sur [ Lire la suite ]

Consigne et lobbying : l’hôpital-gouvernement se moque de la charité

Consigne et lobbying : l’hôpital-gouvernement se moque de la charité Brune Poirson et Elisabeth Borne dénoncent le « lobby des recycleurs » opposé à la consigne. Elles oublient celui des vendeurs de boissons, dont elles ont repris [ Lire la suite ]

Consigne : que valent les paroles d’un président de la République et d’un Premier ministre ?

Consigne : que valent les paroles d’un président de la République et d’un Premier ministre ? L’amendement du gouvernement sur la consigne, adopté par l’Assemblée, ne correspond pas aux engagements pris par le président Emmanuel Macron et par Edouard Philippe au [ Lire la suite ]

Des plastiques exportés pour qu’ils ne soient pas recyclés ?

Des plastiques exportés pour qu’ils ne soient pas recyclés ? Brune Poirson affirme, sans le justifier, que des « lobbies » seraient responsables de plastiques exportés illégalement. Les exportations sont très minoritaires pour les plastiques ménagers. [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.

Menu