Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Tarification incitative : des chiffres qui fâchent

La tarification induit-elle seulement une hausse du recyclage ? Manifestement non. (photo : Grand Besançon)

A Besançon, passée à la tarification incitative en 2012, les dépôts sauvages ont été multipliés par presque 6 en 5 ans. Des plaintes sont parfois déposées, mais en nombre minime. La création d’une « brigade verte » est à l’étude. Les refus de tri ont également progressé, mais plus faiblement.

C’est entendu : pour les partisans de la tarification incitative (TI) du service public des déchets (« payez en fonction de ce que vous jetez »), les effets bénéfiques du système sont nombreux (davantage de déchets triés, en particulier) et les effets indésirables (dépôts sauvages, brûlages sauvages, « tourisme des déchets »…) sont minimes et régressent dans le temps. C’est en tout cas ce que l’on entend ou ce que l’on lit à longueur de colloques et de publications officielles, de l’Ademe et du ministère de l’Ecologie notamment. Le Commissariat général au développement durable (CGDD), qui dépend du ministère de l’Ecologie, l’affirmait encore dans un rapport publié en mars 2016 : « Les incivilités existent mais restent un problème mineur ». Une étude de l’Ademe expliquait pour sa part en 2012 : « l’ensemble des collectivités ayant mis en place une tarification incitative s’accorde pour dire que ces effets [les « incivilités », ndlr] s’atténuent ou s’effacent avec le temps ». Pourtant, aucune étude sérieuse n’a jamais été menée sur le sujet en France, en particulier sur les dépôts sauvages et les brûlages sauvages. Et les témoignages qui permettent de douter de ces affirmations optimistes sont assez nombreux (voir aussi notre dossier sur les dépôts sauvages dans Déchets Infos n° 101).

Pour essayer de clarifier la chose, on en est donc réduit à guetter ce que peuvent dire les collectivités qui ont mis en place la TI ou leurs voisines, les services de voiries ou ceux chargés des forêts (ONF…), par exemple. […]

L’enquête complète dans Déchets Infos n° 126.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Suivi des REP: recours contre le calcul de la redevance des éco-organismes

Suivi des REP: recours contre le calcul de la redevance des éco-organismes Une grosse majorité des éco-organisme conteste, dans un recours gracieux, le mode de calcul de la redevance qu’ils doivent payer à l’Ademe pour sa direction [ Lire la suite ]

Salade niçoise sur le marché de l’incinérateur de Nice

Salade niçoise sur le marché de l’incinérateur de Nice Les exploitations de l’incinérateur et du réseau de chaleur de Nice ont été attribuées à Veolia et à Dalkia. Une enquête pour « favoritisme » est ouverte, [ Lire la suite ]

Les « fonds réparation » réduits de moitié

Les « fonds réparation » réduits de moitié Un projet de décret prévoit de faire passer le plancher de dotation des fonds réparation de 20 % du montant total des réparations concernées à 10 %. [ Lire la suite ]

Biodéchets, bâtiment, mégots… : derniers échos du ministère

Biodéchets, bâtiment, mégots… : derniers échos du ministère Les cigarettiers freinent le démarrage effectif de la filière « mégots ». Le gouvernement souhaite éviter une « concurrence » qui serait faite au tri à la source des biodéchets. Les [ Lire la suite ]

OMR : quel(s) traitement(s) acceptable(s) pour les années à venir ?

OMR : quel(s) traitement(s) acceptable(s) pour les années à venir ? De nombreuses collectivités peinent à trouver des solutions pour le traitement de leurs ordures ménagères résiduelles (OMR). La réglementation et les pouvoirs publics ne les [ Lire la suite ]

Usine TVME du Symevad : un exemple des difficultés de la filière CSR d’OMR en France

Usine TVME du Symevad : un exemple des difficultés de la filière CSR d’OMR en France L’usine pionnière TVME d’Hénin-Beaumont a connu des difficultés de fonctionnement qui alourdissent sa facture. Un nouveau marché d’exploitation est en préparation. Le Symevad espère arriver [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème