Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Tarification incitative : des chiffres qui fâchent

La tarification induit-elle seulement une hausse du recyclage ? Manifestement non. (photo : Grand Besançon)

A Besançon, passée à la tarification incitative en 2012, les dépôts sauvages ont été multipliés par presque 6 en 5 ans. Des plaintes sont parfois déposées, mais en nombre minime. La création d’une « brigade verte » est à l’étude. Les refus de tri ont également progressé, mais plus faiblement.

C’est entendu : pour les partisans de la tarification incitative (TI) du service public des déchets (« payez en fonction de ce que vous jetez »), les effets bénéfiques du système sont nombreux (davantage de déchets triés, en particulier) et les effets indésirables (dépôts sauvages, brûlages sauvages, « tourisme des déchets »…) sont minimes et régressent dans le temps. C’est en tout cas ce que l’on entend ou ce que l’on lit à longueur de colloques et de publications officielles, de l’Ademe et du ministère de l’Ecologie notamment. Le Commissariat général au développement durable (CGDD), qui dépend du ministère de l’Ecologie, l’affirmait encore dans un rapport publié en mars 2016 : « Les incivilités existent mais restent un problème mineur ». Une étude de l’Ademe expliquait pour sa part en 2012 : « l’ensemble des collectivités ayant mis en place une tarification incitative s’accorde pour dire que ces effets [les « incivilités », ndlr] s’atténuent ou s’effacent avec le temps ». Pourtant, aucune étude sérieuse n’a jamais été menée sur le sujet en France, en particulier sur les dépôts sauvages et les brûlages sauvages. Et les témoignages qui permettent de douter de ces affirmations optimistes sont assez nombreux (voir aussi notre dossier sur les dépôts sauvages dans Déchets Infos n° 101).

Pour essayer de clarifier la chose, on en est donc réduit à guetter ce que peuvent dire les collectivités qui ont mis en place la TI ou leurs voisines, les services de voiries ou ceux chargés des forêts (ONF…), par exemple. […]

L’enquête complète dans Déchets Infos n° 126.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Collecte multiflux : quels enseignements tirer de l’expérience des pionniers

Collecte multiflux : quels enseignements tirer de l’expérience des pionniersCollecte bi-flux ou tri-flux, types de sacs, modes de distribution des sacs, ajout d’un pré-tri et/ou d’un sur-tri en complément du démélange, tri positif ou [ Lire la suite ]

Loi AGEC et obligations de tri : la part belle faite aux incinérateurs

Loi AGEC et obligations de tri : la part belle faite aux incinérateurs Deux projets de textes d'application de la loi AGEC vont fixer les obligations de tri préalable à l’élimination de déchets. En l’état, ils créeront des [ Lire la suite ]

Covid : de nouvelles fiches pour la prévention

Covid : de nouvelles fiches pour la prévention Le ministère du Travail préconise notamment de suspendre les « moments de convivialité » et il recommande le port de lunettes de protection pour les ripeurs et [ Lire la suite ]

Collecte multiflux : Trifyl se lance pour les biodéchets

Collecte multiflux : Trifyl se lance pour les biodéchets Le syndicat du Tarn Trifyl va collecter les OMR et les biodéchets triés à la source dans les mêmes bennes mais dans des sacs séparés. [ Lire la suite ]

TEOM et REOM : plusieurs annulations pour quels remboursements ?

TEOM et REOM : plusieurs annulations pour quels remboursements ? Trois collectivités ont subi récemment des décisions judiciaires annulant leur délibération fixant le taux de taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) ou leur grille tarifaire [ Lire la suite ]

Fin des emballages plastiques à usage unique : la montagne AGEC va accoucher d’une souris

Fin des emballages plastiques à usage unique : la montagne AGEC va accoucher d’une souris Le ministère de l’Ecologie reconnaît que l’objectif de fin des emballages en plastique à usage unique, fixé pour 2040 par la loi anti-gaspillage (AGEC), est [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème