Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Cartons ménagers : vers une évolution du plafond des soutiens

Citeo propose de supprimer le plafond actuel et de calculer les soutiens pour les cartons ménagers sur la base de la quantité totale de cartons présents dans le gisement trié, à partir de 2023. (photo : Olivier Guichardaz)

A l’étude pour 2023 et au-delà : une réévaluation du plafond calculé sur le « total fibreux », ou un calcul sur le total des cartons. Dans tous les cas, les soutiens globaux devraient augmenter, mais certaines collectivités pourraient y perdre. Pour 2022, rien n’est encore décidé.

Les parties prenantes de la filière emballages ménagers discutent actuellement des règles de soutiens applicables aux papiers-cartons. Enjeu : la modification du taux de plafonnement ou son remplacement par un autre taux, calculé autrement.

En effet, depuis 2017, les quantités d’emballages ménagers en papier-carton qui donnent droit au versement de soutiens des éco-organismes sont plafonnées. L’objectif de ce plafond est d’éviter que les éco-organismes de la filière emballages ménagers soutiennent des cartons non ménagers (collectés en mélange avec les cartons ménagers, comme déchets assimilés), qui n’ont donc pas donné lieu au versement de contributions aux éco-organismes.

Pour 2018, le plafond avait été fixé à 31 % du « total des fibreux ». Autrement dit, lorsqu’une collectivité avait, dans sa collecte sélective, en sortie de centre de tri et de déchetteries, 100 tonnes de « fibreux » (emballages ménagers en papier et carton, emballages non ménagers en papier et carton, papiers graphiques ménagers et non ménagers), Citeo ne versait de soutiens au titre des emballages en papier-carton que pour 31 tonnes maximum, le reste étant soit soutenu au titre de la filière des papiers graphiques (anciennement par Ecofolio, aujourd’hui fusionné avec Eco-Emballages au sein de Citeo), soit non soutenu car ne relevant d’aucune filière de responsabilité élargie des producteurs (REP). Si les quantités de cartons étaient inférieures à 31 tonnes (sur les 100 tonnes de fibreux), Citeo versait les soutiens pour la quantité réelle de cartons, laquelle n’était donc pas frappée par le plafond. […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 231.


 

Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Emballages ménagers : les soutiens seront-ils réévalués en 2023 ?

Emballages ménagers : les soutiens seront-ils réévalués en 2023 ? Citeo refuse de voir le barème augmenter l’an prochain, malgré une étude de l’Ademe qui montre une hausse importante des coûts de collecte et de [ Lire la suite ]

Sécheurs de biodéchets : toujours pas des composteurs (malgré une étude)

Sécheurs de biodéchets : toujours pas des composteurs (malgré une étude) Un fabricant de sécheurs de biodéchets se prévaut d’une étude de l’INERIS pour affirmer que ses sécheurs pourraient produire du compost à partir de déchets [ Lire la suite ]

Tri à la source des biodéchets : le coût de la généralisation

Tri à la source des biodéchets : le coût de la généralisation Le coût supplémentaire pour les collectivités pourrait être de 15 à 30 €/habitant/an, partiellement compensé par des économies réalisées notamment sur les OMR. Certaines hypothèses de l’étude [ Lire la suite ]

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question Le Conseil d’Etat considère que l’arrêté d’agrément de Cyclevia, l'éco-organisme des huiles minérales, n’a pas de portée réglementaire. Les auteurs du recours en déduisent que [ Lire la suite ]

// Exclusivité "Déchets Infos" // Filière PMCB (bâtiment) : le cahier des charges validé et signé

// Exclusivité Des objectifs de collecte ont été ajoutés au projet initial, ainsi que des obligations de soutiens pour les zones de réemploi et de traçabilité. Les [ Lire la suite ]

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ?

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ? Les éco-organismes requérants voudraient que la direction de suivi des REP de l’Ademe (DSREP) travaille « au service exclusif » des éco-organismes et qu’elle justifie de l’usage [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos