Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Déconditionneurs et/ou calibreurs des biodéchets des gros producteurs : des passages (presque) obligés

Les déconditionneurs permettent des séparer les biodéchets liquides ou solides de leurs emballages.

Les produits emballés doivent être séparés de leur emballage, et les gros morceaux doivent être réduits pour permettre l’hygiénisation.

Les produits alimentaires emballés doivent évidemment passer par un déconditionneur pour séparer la matière organique des emballages. Mais les produits de la restauration peuvent aussi en avoir besoin. En effet, la réglementation sur les SPA3 impose que les biodéchets n’aient pas une taille supérieure à 12 mm afin de permettre leur bonne hygiénisation. Dans ce cas, les déconditionneurs peuvent parfois aussi servir à réduire la taille des morceaux et/ou à extraire les morceaux les plus gros.

Certains opérateurs comme Saria utilisent d’abord des déconditionneurs qui ne réduisent pas la taille des morceaux (ils sont conçus ainsi), et ensuite des « calibreurs » qui réduisent la granulométrie des biodéchets à la taille voulue.

Le principal ennemi des déconditionneurs et plus généralement de toute la filière des biodéchets est le verre. Les plastiques et les métaux ne posent pas de réel souci. Ils sont extraits sans gros problèmes par les déconditionneurs. Mais le verre, lui, risque d’être réduit en tout petit morceaux pratiquement impossibles à retirer. Il abrase et use les équipements et n’a aucun intérêt en compostage et en méthanisation. Pour s’en prémunir, les opérateurs demandent généralement aux clients de trier à part les déchets emballés dans du verre. […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 112.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Le Covid perturbe et inquiète

Le Covid perturbe et inquièteLes pouvoirs publics se préoccupent du maintien de l’activité en cas d’absentéisme important. L’épidémie de Covid continue de peser sur la gestion des déchets et sur [ Lire la suite ]

Le décret sur la filière PMCB (bâtiment) publié au JO

Le décret sur la filière PMCB (bâtiment) publié au JO Les soutiens pourront être réduits jusqu’en 2026. La prise en charge des déchets d’amiante, de PCB ou de RFB POP pourra être limitée aux DMA. [ Lire la suite ]

REP : la difficile mise en place des fonds réparation

REP : la difficile mise en place des fonds réparation Les éco-organismes de plusieurs filières de REP vont devoir financer la réparation des produits de leur périmètre, dans le cadre des fonds réparation. Mais leur [ Lire la suite ]

Reprise des matériaux : pas de concurrence entre Citeo et les opérateurs ?

Reprise des matériaux : pas de concurrence entre Citeo et les opérateurs ? Le Conseil d’État doit se prononcer sur la reprise du « flux développement » par Citeo depuis 2019. Selon le rapporteur public, cette reprise ne pose aucun [ Lire la suite ]

Emballages : Citeo repreneur exclusif de plastiques dès 2022 ?

Emballages : Citeo repreneur exclusif de plastiques dès 2022 ? L’éco-organisme pourrait devenir dès 2022 repreneur exclusif d’une grosse part des plastiques. Un texte en ce sens devrait être mis en consultation publique cette semaine, [ Lire la suite ]

Huiles minérales : ce que la REP va changer en 2022

Huiles minérales : ce que la REP va changer en 2022 La filière sur les huiles minérales devrait démarrer avec un peu de retard. La collecte va (re)devenir gratuite. Les premiers objectifs de collecte et de [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos