Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Filière textiles : pourquoi les soutiens sont nécessaires

Les travaux du comité observatoire des coûts montrent que les soutiens au tri sont nécessaires à l’équilibre économique de la filière. (Photo : © raphael@debengy.com/EcoTLC, avec la participation du Relais)

Des metteurs en marché estiment que les opérateurs français de tri sont trop chers et devraient pouvoir s’autofinancer. En fait, ils ont des coûts comparables à ceux de leurs homologues étrangers mais trient des TLC ayant une valeur moindre, selon l’observatoire des coûts.

C’est une question que l’on voit régulièrement surgir à propos de la filière française des textiles, linges et chaussures (TLC) : pourquoi les opérateurs français ont-ils besoin de soutiens pour survivre économiquement, alors qu’en Allemagne, aux Pays-Bas ou en Flandre, par exemple, les opérateurs s’en sortent sans éco-organisme et sans soutiens, en s’autofinançant notamment grâce aux recettes de vente des textiles collectés et triés ? Le sous-entendu de cette interrogation est une mise en question du travail des opérateurs français : sont-ils suffisamment efficaces, suffisamment bien organisés ? Autrement dit, ne profitent-ils pas indûment d’un financement par les metteurs en marché dont ils n’auraient, en réalité, pas besoin s’ils travaillaient « mieux » ?

Les travaux du comité observatoire des coûts de la filière textiles donnent des éléments de réponse (voir la présentation de ces travaux faite en mai dernier à la CF-REP). Et ceux-ci ne vont pas vraiment dans le sens voulu par une partie des metteurs en marché. […]

Tout réside en fait dans la structure du coût net : […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 129.

Sur le même thème : L’observatoire des coûts soudainement critiqué par EcoTLC


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Consigne : les collectivités regimbent

Consigne : les collectivités regimbent Les association de collectivités AMF, Amorce et CNR demandent une concertation préalable à toute mise en œuvre et une étude de tous les scénarios possibles, [ Lire la suite ]

Pourquoi la consigne pose problème

Pourquoi la consigne pose problème La consigne sur les bouteilles en plastique pourrait aboutir à une augmentation des coûts globaux de gestion des déchets, qui serait d’une manière ou d’une [ Lire la suite ]

Quand le ministère de l'Ecologie vantait la destruction contre le réemploi

Quand le ministère de l'Ecologie vantait la destruction contre le réemploi En janvier 2018 et février 2019, le ministère de l'Ecologie a fait la promotion d’une filière qui recycle des skis en les broyant, ce qui [ Lire la suite ]

Plastiques à usage unique : l’étrange directive SUP

Plastiques à usage unique : l’étrange directive SUP La directive SUP sur les plastiques à usage unique impose un certain nombre de mesures qui ne paraissent guère cohérentes entre elles, certains produits étant [ Lire la suite ]

Non-réagrément DEEE : ERP France en cassation

Non-réagrément DEEE : ERP France en cassation Trois pourvois en cassation ont été déposés au Conseil d’Etat contre les arrêts de la CAA rendus en mars. Parallèlement, le ministère devrait agréer ERP [ Lire la suite ]

Urbaser exploitera l’usine d’incinération Isséane

Urbaser exploitera l’usine d’incinération Isséane Dalkia Wastenergy (ex-Tiru), qui exploitait Isséane jusqu’à présent, perd ainsi le troisième gros incinérateur dont elle avait la charge, après ceux de Strasbourg et d’Ivry-sur-Seine. C’est [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.

Menu