Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

DDS : un agrément pour un an en attendant mieux

Les pouvoirs publics estiment que la concertation pour élaborer un nouveau cahier des charges n’a pas été de qualité suffisante. (photo : Photothèque EcoDDS)

L’agrément actuel n’est délivré que pour un an (2018). Les pouvoirs publics veulent poursuivre la concertation pour parvenir à un nouveau cahier des charges pour 2019 et au-delà. Amorce et le CNR assurent avoir été jusque-là constructifs et avoir subi plutôt des arbitrages brutaux.

Nous l’avions évoqué il y a un mois (voir Déchets Infos n° 127). C’est maintenant confirmé. Les pouvoirs publics ont renouvelé le 22 décembre dernier, pour un an seulement, l’agrément d’EcoDDS, l’éco-organisme des déchets diffus spécifiques (DDS : produits chimiques de bricolage, de jardinage, de loisirs, etc.) sur la base de l’ancien cahier des charges, qui date de juin 2012 (voir l’arrêté du 22 décembre 2017). […]

L’été dernier, les pouvoirs publics ont présenté le projet de nouveau cahier des charges en commission de filière de REP (CF-REP), […].

Mais ensuite, les pouvoirs publics n’ont pas publié ce projet de cahier des charges au Journal officiel. Il n’était donc juridiquement pas possible d’agréer un éco-organisme sur cette base.

Contacté par Déchets Infos, un représentant de la DGPR (la direction générale de la prévention des risque du ministère de la Transition écologique, qui pilote le dossier) estime que […].

L’article complet dans Déchets Infos n° 129.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Filières de REP : les contributions ne sont pas de nature fiscale

Filières de REP : les contributions ne sont pas de nature fiscale Le Conseil d’Etat estime que les contributions payées à un éco-organisme sont la contrepartie d’un service que l’éco-organisme rend aux metteurs en marché. Certains recours sont [ Lire la suite ]

Bateaux de plaisance : la filière à flot en 2019

Bateaux de plaisance : la filière à flot en 2019 Le recours des metteurs en marché pour faire annuler le décret sur la filière REP des bateaux de plaisance et de sport a été rejeté [ Lire la suite ]

DEA (mobilier) : trois mois pour fixer un contrat type, sinon…

DEA (mobilier) : trois mois pour fixer un contrat type, sinon… Les pouvoirs publics n’excluent pas de sanctionner Eco-mobilier si le contrat type proposé n’est pas conforme au cahier des charges. La sanction pourrait aller jusqu’à [ Lire la suite ]

DDS : un agrément pour un an en attendant mieux

DDS : un agrément pour un an en attendant mieux L’agrément actuel n’est délivré que pour un an (2018). Les pouvoirs publics veulent poursuivre la concertation pour parvenir à un nouveau cahier des charges pour [ Lire la suite ]

Filière textiles : pourquoi les soutiens sont nécessaires

Filière textiles : pourquoi les soutiens sont nécessaires Des metteurs en marché estiment que les opérateurs français de tri sont trop chers et devraient pouvoir s’autofinancer. En fait, ils ont des coûts comparables [ Lire la suite ]

L’observatoire des coûts soudainement critiqué par EcoTLC

L’observatoire des coûts soudainement critiqué par EcoTLC EcoTLC a abondamment vanté la qualité des travaux du comité observatoire des coûts de la filière TLC, avant de critiquer sévèrement ses résultats, lorsque le [ Lire la suite ]

Archives

Nouveau : il est possible d'accéder à tous les anciens numéros de Déchets Infos en souscrivant à l'option d'accès aux archives.

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

Suivre Déchets Infos sur Twitter :


Toujours en accès libre

Incinération : le grand débat en arrière L’article « Faut-il brûler les incinérateurs » paru en février 2015 dans Alternatives économiques a suscité une réponse de l’ONG Zero Waste France (ZWF), sous la forme d’une « lettre ouverte » publiée sur son site Internet. Les arguments avancés par ZWF ramènent le débat quelques années en arrière. Nous y répondons point par point dans cet article en accès libre.
Déchets Infos apprécie et soutient le travail de son confrère belge Incidences, la lettre de l'environnement.