Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Papiers-cartons : comment trier, pour quel coût et quelles recettes ?

Les "désencreurs" craignent de manquer de JRM (1.11). Les récupérateurs-recycleurs n'ont pas la même analyse.

Les « désencreurs » (UPM, Norske Skog) craignent de manquer de JRM (1.11). Les récupérateurs-recycleurs n’ont pas la même analyse.

Les papetiers UPM et Norske Skog craignent que les futurs barèmes emballages et papiers poussent à moins trier la sorte 1.11 (JRM), dont ils ont besoin pour leurs usines. Les recycleurs estiment cette crainte mal fondée. Actuellement, les soutiens poussent plutôt au tri du 1.11.

Quelle sorte vaut-il mieux trier ? Plutôt les sortes « hautes », plus chères à trier mais qui se vendent un meilleur prix sur le marché ? Ou plutôt les sortes « basses » dont le tri est moins complexe et donc moins coûteux, mais qui se vendent aussi moins cher ? Ces questions ne sont pas nouvelles : les recycleurs (récupérateurs et opérateurs) de papiers-cartons mais aussi d’autres matériaux se les posent tous les jours ou presque et la réponse se résume le plus souvent à un calcul économique : recettes de vente moins coûts de tri = recette (ou coût) net(te). Selon les sortes envisagées, la recette nette est plus ou moins élevée. Si la demande d’une sorte augmente, son prix aussi et elle peut devenir plus intéressante à trier que les autres. On peut alors adapter le tri, en fonction des possibilités qu’offrent le centre de tri. Inversement, quand le prix d’une sorte baisse, on peut être amené à ne plus la trier. Le tout est censé parvenir à une forme d’équilibre : celui du marché.

Avec les déchets ménagers soumis à un système de responsabilité élargie des producteurs (REP) administré par un ou des éco-organismes, le calcul se complique un peu puisqu’il faut aussi prendre en compte le montant des soutiens versés. Et il se complique d’autant plus que les soutiens ne sont pas identiques selon les sortes, selon des critères qui ne sont pas forcément ceux du marché mais peuvent, au contraire, le fausser.

Les filières emballages ménagers et papiers graphiques et les futurs barèmes envisagés pour la période 2018-2022 par les pouvoirs publics offrent une belle illustration de ce problème. […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 100.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Financement du service public : le gouvernement veut booster la tarification incitative

Financement du service public : le gouvernement veut booster la tarification incitative Un groupe de travail est censé préparer à bref délai une réforme du financement du service public des déchets. Solution préférée du gouvernement : le développement [ Lire la suite ]

Biodéchets, consigne, plastiques… : les dernières positions du ministère de l’Ecologie

Biodéchets, consigne, plastiques… : les dernières positions du ministère de l’Ecologie Le directeur général de la prévention des risques (DGPR) a profité du 34e congrès d’Amorce pour faire le point sur les dossiers en cours. Tour d’horizon [ Lire la suite ]

ISDND : le ministère modifie son projet sur les critères d’admission

ISDND : le ministère modifie son projet sur les critères d’admission Le nouveau projet de décret mis en consultation ajoute un critère plus sévère sur la teneur en biodéchets. Les critères applicables aux OMR sont étendus [ Lire la suite ]

Plan de relance : 100 M€ en guichet pour les biodéchets

Plan de relance : 100 M€ en guichet pour les biodéchets Les dossiers de demande d’aides seront instruits par l’Ademe au fil de l’eau jusqu’à épuisement de l’enveloppe. L’Ademe a précisé il y a quelques jours les [ Lire la suite ]

REP mégots : Alcome, futur candidat éco-organisme

REP mégots : Alcome, futur candidat éco-organisme La société a été créée le 11 décembre dernier par les grands groupes cigarettiers. Le très probable futur éco-organisme de la « filière mégots » devrait s’appeler Alcome. Les [ Lire la suite ]

Compostage des boues : le gouvernement veut limiter l’usage des déchets verts

Compostage des boues : le gouvernement veut limiter l’usage des déchets verts Un projet de décret ferait baisser progressivement le taux de déchets verts autorisé pour composter les boues et leurs digestats. Objectif : garder le plus possible [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème