Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Pourquoi la consigne pose problème

La mise en place de la consigne sur les bouteilles en plastique gênerait l’amortissement des investissements réalisés par les collectivités pour le tri des plastiques.

La consigne sur les bouteilles en plastique pourrait aboutir à une augmentation des coûts globaux de gestion des déchets, qui serait d’une manière ou d’une autre supportée par les consommateurs. Certains acteurs doutent par ailleurs de son intérêt environnemental global.

La consigne présente l’intérêt de permettre des taux de collecte élevés. En Europe, par exemple, dans les pays qui l’ont mise en place, en 2016, les taux de collecte par consigne allaient de 64 à 98 % en fonction des pays, des matériaux, du montant de la consigne et des modes d’organisation, selon une étude publiée par Reloop, un organisme qui regroupe des acteurs économiques, associatifs et institutionnels impliqués dans la consigne (étude téléchargeable ici). On note toutefois que les 90 % de collecte — taux requis par la directive SUP — ne sont pas garantis dans tous les cas. Et le taux de 100 % n’est jamais atteint.

Certains acteurs contestent par ailleurs que la consigne soit le seul moyen pour parvenir à 90 % de collecte. Pour le Cercle national du recyclage (CNR), par exemple, la collecte sélective française permet actuellement, sans consigne, de recycler 57 % de l’ensemble du gisement de bouteilles et flacons en plastique (et donc d’en collecter un peu plus de 57 %, compte tenu des pertes en ligne). Mais… […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 163.


 

Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Usine Citron : prison ferme en appel pour trois ex-dirigeants

Usine Citron : prison ferme en appel pour trois ex-dirigeants Trois anciens dirigeants de l’usine Citron ont été condamnés pour abandon de déchets, pollution, mise en danger d’autrui, harcèlement moral… L’usine avait obtenu en 2007, [ Lire la suite ]

Consigne « mixte » : l’étrange proposition de Brune Poirson

Consigne « mixte » : l’étrange proposition de Brune Poirson Brune Poirson propose une consigne "mixte" qui porterait aussi sur les bouteilles en verre, afin qu’elles soient réemployées. Objectif : amadouer les ONG et les députés. [ Lire la suite ]

Projet d’ISDND en Corse : la justice désavoue Ségolène Royal et son frère

Projet d’ISDND en Corse : la justice désavoue Ségolène Royal et son frère Le tribunal administratif de Bastia a autorisé l’exploitation du projet d’ISDND de Giuncaggio, que Ségolène Royal avait refusé en 2016 sur la base d’expertises menées [ Lire la suite ]

Consigne : une concertation contrainte et à marche forcé

Consigne : une concertation contrainte et à marche forcé Les membres des groupes de travail avaient 15 jours pour répondre à des questions nombreuses et complexes, avec un formalisme très rigoureux. Les contributions non conformes [ Lire la suite ]

Consigne : la bataille de lobbying continue

Consigne : la bataille de lobbying continue Amorce et un sénateur LREM opposé à la consigne ont fait l’objet dans les médias d’informations pas toujours très fondées. Pour sa part, Brune Poirson [ Lire la suite ]

Brune Poirson : le TMB autorisé après tri à la source

Brune Poirson : le TMB autorisé après tri à la sourceLa secrétaire d’Etat à l’Ecologie a indiqué que le TMB pour les déchets résiduels après tri à la source des biodéchets serait autorisé. Il reste [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.

Menu