Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Trésorerie d’Eco-Emballages : revers judiciaire pour les administrateurs

L’arrêt rendu le 16 septembre dernier par la cour d’appel de Versailles clôt définitivement le volet pénal de l’affaire de la trésorerie d’Eco-Emballages. (photo : Olivier Guichardaz)

La cour d’appel de Versailles a relaxé l’ex-DG Bernard Hérodin de tout délit, y compris l’abus de biens sociaux. La cour souligne que le conseil d’administration d’Eco-Emballages et le censeur d’Etat ne pouvaient pas ignorer les placements risqués. Citeo s’est pourvu en cassation sur les intérêts civils.

Les personnes qui étaient administrateurs d’Eco-Emballages entre 2003 et 2008 viennent de se voir infliger une décision judiciaire douloureuse. Elle ne les atteint pas directement, car ils n’étaient pas directement mis en cause. Eco-Emballages (rebaptisé depuis Citeo) était même partie civile — donc théoriquement du côté des victimes. Mais les conséquences indirectes de la décision rendue le 16 septembre par la cour d’appel de Versailles sont plutôt cruelles pour le rôle qu’ils ont joué en tant qu’administrateurs [arrêt téléchargeable pour les abonnés et les personnes achetant le numéro 215].

L’affaire est — vous l’aurez deviné — celle de la trésorerie d’Eco-Emballages.

Bernard Hérodin, directeur financier de 1993 à 2003 puis directeur général d’Eco-Emballages à partir de 2003, avait été condamné, en novembre 2019, en première instance, pour abus de biens sociaux. Selon l’accusation, il lui était reproché d’avoir placé une partie importante de la trésorerie de l’éco-organisme sur des « fonds de fonds » (des produits financiers complexes, théoriquement à haut rendement, mais risqués, avec des risques de pertes en capital) logés dans des paradis fiscaux, notamment aux îles Caïman et aux îles Vierges britanniques, et ceci, selon l’accusation, à l’insu des administrateurs de l’entreprise, pour en tirer un profit personnel, direct ou indirect.

Michael Kraland, qui avait conseillé Eco-Emballages dans ces placements, avait pour sa part été condamné pour complicité et recel d’abus de biens sociaux.

Les peines prononcées en première instance étaient lourdes (voir Déchets Infos n° 209). […]

Dans le même dossier :
Les administrateurs qui étaient censés savoir

L’article complet dans Déchets Infos n° 215.


 

Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Des projets pour une tarification incitative « sociale » et/ou « collective »

Des projets pour une tarification incitative « sociale » et/ou « collective » Les associations de collectivités, les pouvoirs publics et l’ONG Zero Waste travaillent chacun sur des amendements visant à permettre l’introduction de critères sociaux dans la [ Lire la suite ]

Biodéchets : l’apport volontaire, moins cher et plus pratique ?

Biodéchets : l’apport volontaire, moins cher et plus pratique ? Plusieurs grandes villes testent le tri à la source des biodéchets en apport volontaire. La qualité collectée est bonne mais les quantités par habitant sont [ Lire la suite ]

Chapelle Darblay : un avenir du recyclage des papiers-cartons en France en jeu

Chapelle Darblay : un avenir du recyclage des papiers-cartons en France en jeu La métropole de Rouen veut préempter le site Chapelle Darblay pour maintenir l’activité de recyclage de papiers-cartons. Veolia et Fibre Excellence ont une offre en [ Lire la suite ]

Trésorerie d’Eco-Emballages : revers judiciaire pour les administrateurs

Trésorerie d’Eco-Emballages : revers judiciaire pour les administrateurs La cour d’appel de Versailles a relaxé l’ex-DG Bernard Hérodin de tout délit, y compris l’abus de biens sociaux. La cour souligne que le conseil [ Lire la suite ]

Garantie de reprise à prix positifs ou nuls : à qui de payer ?

Garantie de reprise à prix positifs ou nuls : à qui de payer ? Les opérateurs proposent un système d’assurance qui serait financé par les collectivités. Amorce et le CNR demandent que les éco-organismes compensent quand les cours sont [ Lire la suite ]

Reprise des matériaux : grandes manœuvres pour grands enjeux

Reprise des matériaux : grandes manœuvres pour grands enjeux Collectivités, opérateurs et éco-organismes de la filière emballages ménagers discutent des conditions de reprise des matériaux pour 2022 et au-delà. Les enjeux sont importants pour [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème