Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Affaire GDE : le procès d’un système ?

Le groupe GDE conteste toute fraude et a demandé la relaxe.

GDE et trois de ses ex-dirigeants ont été jugés pour escroquerie et complicité d’escroquerie sur les tonnages et la qualité de déchets pris en charge (ferrailles et papiers-cartons). Des témoins ont évoqué un système de fraude généralisée. Les prévenus contestent.

Peut-on faire le procès d’une pratique qui aurait été généralisée, pour ne pas dire d’un système ? C’est la question qu’a semblé vouloir démêler le tribunal correctionnel du Mans les 19 et 20 juin derniers. La société Guy Dauphin Environnement (GDE) et trois de ses ex-cadres — dont l’ex-président du directoire Bruce Monnier — devaient comparaître pour escroquerie et tentative d’escroquerie. Il leur est reproché d’avoir trompé leurs clients et fournisseurs sur les quantités et la qualité des déchets qu’ils prenaient en charge. Les déchets valorisables (papiers-cartons et ferrailles) faisaient systématiquement l’objet de « déclassements », selon l’accusation ; les tonnages repris auraient donc frauduleusement été minorés. Et les déchets non valorisables voyaient leurs tonnages majorés. Ainsi, dans tous les cas, GDE empochait des sommes supérieures à ce qu’il aurait dû toucher, toujours selon l’accusation.

Les taux de déclassement pouvaient atteindre 20 % sur des papiers-cartons, 22 % sur des plastiques, 30 % sur des tournures d’aluminium (alors qu’un professionnel explique que sur les tournures, les taux courants sont plutôt de 10 à 20 %)…
La SNCF aurait subi de 23 à 31 % de déclassements sur ses rails.

Conséquence des déclassements : selon les enquêteurs, les stocks théoriques de déchets valorisables (ce qui était acheté moins ce qui était vendu) étaient toujours supérieurs aux stocks réels, tandis que les stocks théoriques de déchets non valorisables étaient inférieurs aux stocks réels. […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 118.


 

Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

On vous résume le dossier « consigne » en 5 points

On vous résume le dossier « consigne » en 5 points Vous ne comprenez rien au dossier "consigne" ou avez raté des épisodes ? On vous résume ici les points essentiels. 1. Pourquoi un projet de consigne A l’origine [ Lire la suite ]

Consigne : mensonges et manipulations d’Etat

Consigne : mensonges et manipulations d’Etat L’Assemblée nationale a adopté vendredi 20 décembre vers 1 heure 30 du matin, en première lecture, le projet de loi sur l’économie circulaire. Il n’y avait pas foule [ Lire la suite ]

La consigne fait baisser de 30 % les ventes de bouteilles ?

La consigne fait baisser de 30 % les ventes de bouteilles ? Le cabinet de Brune Poirson ne justifie pas cette affirmation faite par la secrétaire d’Etat à l’Assemblée nationale en novembre dernier. Les données disponibles sur [ Lire la suite ]

Consigne et lobbying : l’hôpital-gouvernement se moque de la charité

Consigne et lobbying : l’hôpital-gouvernement se moque de la charité Brune Poirson et Elisabeth Borne dénoncent le « lobby des recycleurs » opposé à la consigne. Elles oublient celui des vendeurs de boissons, dont elles ont repris [ Lire la suite ]

Consigne : que valent les paroles d’un président de la République et d’un Premier ministre ?

Consigne : que valent les paroles d’un président de la République et d’un Premier ministre ? L’amendement du gouvernement sur la consigne, adopté par l’Assemblée, ne correspond pas aux engagements pris par le président Emmanuel Macron et par Edouard Philippe au [ Lire la suite ]

Des plastiques exportés pour qu’ils ne soient pas recyclés ?

Des plastiques exportés pour qu’ils ne soient pas recyclés ? Brune Poirson affirme, sans le justifier, que des « lobbies » seraient responsables de plastiques exportés illégalement. Les exportations sont très minoritaires pour les plastiques ménagers. [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.

Menu