Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Biodéchets : l’apport volontaire, moins cher et plus pratique ?

Une borne à compost dans le 7e arrondissement de Lyon. L’apport volontaire présente des avantages mais ne résout pas tout. (photo : Grand Lyon)

Plusieurs grandes villes testent le tri à la source des biodéchets en apport volontaire. La qualité collectée est bonne mais les quantités par habitant sont modestes. Les données sur les coûts restent à consolider. L’apport volontaire pourrait être complémentaire d’autres solutions.

Plusieurs grandes villes ou métropoles se sont lancées récemment ou se lancent actuellement dans la collecte séparée des biodéchets des ménages en apport volontaire. L’objectif pour ces collectivités, comme pour les autres, est d’arriver à être prêtes pour l’échéance du 31 décembre 2023 — date à laquelle les collectivités locales seront tenues, « dans le cadre du service public des déchets », de « mettre en place un tri à la source [des] biodéchets » des ménages (article L541-21-1 du Code de l’environnement, issu de l’article 88 de la loi anti-gaspillage et pour l’économie circulaire, dite loi AGEC).

L’un des intérêts de l’apport volontaire est qu’il permet un accès à la collecte des biodéchets dans les centres urbains où très peu d’habitants disposent d’un jardin pour composter chez eux, tout en réduisant fortement les coûts de collecte par rapport au porte-à-porte, qui peut être très coûteux.

Mais l’apport volontaire peut présenter d’autres avantages.

Nous avons interrogé quelques grandes collectivités sur leur expérience ou leurs projets en la matière. Tour d’horizon. […]

Une collecte toujours accessible […]
Bio-seaux pour tous, mais des positions différentes sur les sacs […]
Consignes de tri : déchets alimentaires presque exclusivement […]
Une bonne qualité mais des quantités limitées […]
Collecte et lavage […]
Coûts : des données parcellaires à consolider […]

Paris : expérimentation […]
Grand Lyon : démarrage dans un arrondissement […]
Strasbourg : plusieurs solutions de collecte […]
Aix Marseille Provence : test en parallèle […]
Nantes Métropole : démarche globale […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 216.


 

Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Nouvelles filières de REP : retards et complications à venir

Nouvelles filières de REP : retards et complications à venir Toutes les filières prévues pour le 1er janvier 2022 devraient finalement démarrer avec un retard d’au moins un trimestre. La filière PMCB devrait, elle, démarrer avec [ Lire la suite ]

Amiante et produits interdits : les déchets hors service public exclus de la filière PMCB

Amiante et produits interdits : les déchets hors service public exclus de la filière PMCB La nouvelle version du projet de décret PMCB limite la prise en charge gratuite des déchets de produits interdits (amiante et autres) à ceux collectés dans [ Lire la suite ]

Filière PMCB : un démarrage prévu progressivement à partir de 2023

Filière PMCB : un démarrage prévu progressivement à partir de 2023 Les contributions et les soutiens ne devraient pas être perçus et versés avant 2023. La mise en place des points de collecte devrait être progressive. [ Lire la suite ]

Filière PMCB et progressivité : le casse-tête de la reprise gratuite

Filière PMCB et progressivité : le casse-tête de la reprise gratuite Pendant la montée en charge, les points de reprise devraient accepter gratuitement les déchets, en n’étant défrayés que partiellement, via des soutiens réduits. Les collectivités locales [ Lire la suite ]

Report de la mise en oeuvre de la filière PMCB : une contrainte pratique

Report de la mise en oeuvre de la filière PMCB : une contrainte pratique Le démarrage de la filière suppose que les éco-organismes soient agréés, que les barèmes aval et amont soient fixés et que les points de reprise [ Lire la suite ]

Déchets POP de PMCB : une mise en règle avec 20 ans de retard

Déchets POP de PMCB : une mise en règle avec 20 ans de retard Les éco-organismes devraient avoir plus de deux ans pour proposer le tri et le traitement corrects des déchets contenant des polluants organiques persistants (POP), en [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème