Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

DDS : le cahier des charges 2019-2023 bientôt publié

La collecte « massifiée » devra être expérimentée sur 2 millions d’habitants.

Les pouvoirs publics reprennent pour 2019-2023 l’obligation d’expérimenter la collecte massifiée pour 2 Mhab (projet abandonné en 2017). Le barème de soutiens proposé est celui négocié par l’AMF en février. Le barème amont ne prévoit plus d’abattement pour les peintures.

Les pouvoirs publics ont présenté fin juin aux parties prenantes le nouveau projet de cahier des charges de la filière des DDS (déchets diffus spécifiques : produits chimiques du bricolage, du jardinage…) pour la période 2019-2023. Ce projet (téléchargeable pour les abonnés) reprend dans ses grandes lignes, avec quelques modifications, celui qui avait été élaboré l’an dernier à la même époque et qui avait été refusé par les metteurs en marché, ceux-ci finissant par présenter une demande d’agrément sur la base du cahier des charges de 2015 (voir l’encadré).

La consultation des parties prenantes sur le projet a été faite par voie électronique entre le 22 et le 28 juin. Le but était probablement ainsi de gagner du temps. Mais cela a aussi, de fait, empêché des discussions directes entre toutes les parties prenantes. Il faut dire que l’an dernier, les discussions avaient été très tendues, les metteurs en marché boycottant une partie des réunions de préparation du cahier des charges et votant à la fin contre le projet. Mais finalement, certains ont demandé et obtenu que la commission de filière se réunisse « en vrai » : ce sera chose faite ce 18 juillet. […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 142.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Barbara Pompili, une ministre proche des ONG

Barbara Pompili, une ministre proche des ONG Lorsqu’elle était députée, Barbara Pompili a déposé de nombreux amendements « travaillés » avec des ONG, en particulier avec Zero Waste France. S’il y en a qui ont [ Lire la suite ]

Quand Jean Castex s’occupait de déchets

Quand Jean Castex s’occupait de déchets Lorsqu’il était magistrat à la Cour des comptes, Jean Castex avait audité les comptes d’Eco-Emballages, d’Adelphe et de 14 autres éco-organismes. Ses conclusions faisaient la part [ Lire la suite ]

Convention citoyenne : les déchets maltraités

Convention citoyenne : les déchets maltraités Les propositions de la Convention citoyenne en matière de déchets n’ont pas été élaborées dans de bonnes conditions. Souvent confuses, parfois contradictoires ou irréalistes, basées [ Lire la suite ]

Plastiques recyclés : quels objectifs d’incorporation et comment y arriver ?

Plastiques recyclés : quels objectifs d’incorporation et comment y arriver ? La mission CGEDD et du CGE, dont on attend le rapport, devrait proposer un taux moyen d’incorporation de recyclé, probablement de 20 %, variable selon les [ Lire la suite ]

Biodéchets et grandes villes : des coûts qui peuvent être très élevés

Biodéchets et grandes villes : des coûts qui peuvent être très élevés Dans certaines configurations, le coût du tri à la source des biodéchets dans les grandes villes peut être très élevé. La surtransposition française de la [ Lire la suite ]

Risque Covid : les recommandations pour la prévention évoluent en ordre dispersé

Risque Covid : les recommandations pour la prévention évoluent en ordre dispersé Les recommandations des différentes autorités concernant les moyens de prévention contre le Covid-19 continuent d’évoluer sans être toujours très cohérentes. Tour d'horizon des derniers changements [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème