Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Dépôts sauvages et « retour à l’envoyeur » : un jugement en trompe-l’œil

Dépôt sauvage à Paris. La difficulté est bien entendu, toujours, de trouver le ou les coupables.

Le tribunal de Versailles a relaxé un maire qui avait renvoyé à leur propriétaire les déchets d’un dépôt sauvage. Des spécialistes estiment l’argumentaire du tribunal discutable. Ils recommandent plutôt d’appliquer la procédure prévue par le Code de l’environnement.

Le tribunal de grande instance (TGI) de Versailles a relaxé, le 14 mai dernier, le maire de Vélizy-Villacoublay, dans les Yvelines, qui avait ramené chez un de ses administrés des déchets provenant d’un dépôt sauvage. Certains ont pu en déduire que la technique dite du « retour à l’envoyeur » était en quelque sorte validée par la justice. A lire le jugement, c’est loin d’être le cas.

En novembre 2017, un habitant de Vélizy avait déposé des déchets de carreaux de plâtre dans un espace public. Il avait été identifié par la mairie grâce à la vidéosurveillance, qui avait pu capter la plaque d’immatriculation de son véhicule. Quelques jours plus tard, le maire, accompagné d’un de ses adjoints et de trois policiers municipaux, avait ramené les déchets chez le déposant et les avaient placés dans sa propriété, devant sa maison. Le maire avait fait filmer l’opération et avait posté la vidéo sur son compte Facebook (voir le post). Il s’agissait ainsi, selon lui, notamment de dissuader d’autres habitants qui seraient tentés par cette pratique.

L’auteur du dépôt sauvage avait d’abord demandé au maire de retirer la vidéo de son compte Facebook, en vain. Puis il avait cité à comparaître le maire pour violation de domicile et dépôt illégal de déchets. Le Procureur s’était joint à la procédure. Le 14 mai, le TGI a donc relaxé le maire pour ces deux infractions.

L’élément clé du jugement est que le TGI […].

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 140.

Dans le même dossier :
Près de 50 000 € de frais par an
Dépôts sauvages : la procédure à suivre
Un groupe de travail pour faire l’état des lieux


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Nouvelles filières de REP : retards et complications à venir

Nouvelles filières de REP : retards et complications à venir Toutes les filières prévues pour le 1er janvier 2022 devraient finalement démarrer avec un retard d’au moins un trimestre. La filière PMCB devrait, elle, démarrer avec [ Lire la suite ]

Amiante et produits interdits : les déchets hors service public exclus de la filière PMCB

Amiante et produits interdits : les déchets hors service public exclus de la filière PMCB La nouvelle version du projet de décret PMCB limite la prise en charge gratuite des déchets de produits interdits (amiante et autres) à ceux collectés dans [ Lire la suite ]

Filière PMCB : un démarrage prévu progressivement à partir de 2023

Filière PMCB : un démarrage prévu progressivement à partir de 2023 Les contributions et les soutiens ne devraient pas être perçus et versés avant 2023. La mise en place des points de collecte devrait être progressive. [ Lire la suite ]

Filière PMCB et progressivité : le casse-tête de la reprise gratuite

Filière PMCB et progressivité : le casse-tête de la reprise gratuite Pendant la montée en charge, les points de reprise devraient accepter gratuitement les déchets, en n’étant défrayés que partiellement, via des soutiens réduits. Les collectivités locales [ Lire la suite ]

Report de la mise en oeuvre de la filière PMCB : une contrainte pratique

Report de la mise en oeuvre de la filière PMCB : une contrainte pratique Le démarrage de la filière suppose que les éco-organismes soient agréés, que les barèmes aval et amont soient fixés et que les points de reprise [ Lire la suite ]

Déchets POP de PMCB : une mise en règle avec 20 ans de retard

Déchets POP de PMCB : une mise en règle avec 20 ans de retard Les éco-organismes devraient avoir plus de deux ans pour proposer le tri et le traitement corrects des déchets contenant des polluants organiques persistants (POP), en [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème