Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Quelle feuille de route pour l’économie circulaire ?

Marc Mortureux, le directeur général de la prévention des risques (DGPR) lors des Assises nationales des déchets de Nantes, fin septembre.

L’élaboration de la feuille de route pour l’économie circulaire a commencé hier. Mais dès la semaine dernière, à l’occasion du congrès d’Amorce, le directeur en charge de l’économie circulaire avait posé quelques jalons pour les travaux à venir. Bref tour d’horizon.

La première réunion des parties prenantes en vue de l’élaboration de la feuille de route pour l’économie circulaire devait se tenir hier mardi 24 octobre (jour de notre bouclage). Mais dès jeudi 19 octobre, les participants du congrès de l’association Amorce, à Clermont-Ferrand, avaient pu avoir un aperçu de la façon dont le directeur général de la prévention des risques (DGPR), Marc Mortureux, entrevoit les choses.

En charge les questions d’économie circulaire au ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES), Marc Mortureux a expliqué, dans son intervention en ouverture du congrès, que la loi pour la transition écologique et la croissance verte (LTECV) avait fixé des objectifs ambitieux, pour partie déjà traduits dans des décrets, mais qu’il faut maintenant traduire sur le terrain. D’où la feuille de route. Concrètement, il ne devrait pas y avoir une nouvelle loi, mais plutôt la définition d’« outils » et de « mesures fortes » pour avoir « un ensemble susceptible de fonctionner ».

Sur le fond, Marc Mortureux a indiqué qu’il ne fallait pas seulement inciter au tri et au recyclage mais aussi se préoccuper de la consommation des matières recyclées. Une position qui fait écho au souci des opérateurs, selon lequel il faudrait favoriser la consommation de matières premières recyclées, faute de quoi le recyclage se retrouverait en manque de débouchés, avec tout ce que cela implique, en particulier une baisse des prix des matériaux recyclés qui les rendrait moins compétitifs par rapport aux matières vierges. […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 124.


Dernière minute

Quatre ateliers et une mission spécifique

La réunion du mardi 24 octobre a été l’occasion pour le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) d’annoncer le calendrier et la méthode de travail retenue pour l’élaboration de la feuille de route. Quatre ateliers vont être créés sur les thématiques suivantes :
— territoires et économie circulaire
— plastiques
— production et consommation durables
— fiscalité et outils financiers.
Chaque atelier devrait se réunir quatre fois d’ici à début janvier. La feuille de route devra être prête pour le mois de mars prochain. Par ailleurs, une mission spécifique a été confiée à Jacques Vernier, le président de la Commission des filières de REP (CFREP), précisément sur l’avenir des filières. Enfin, comme Brune Poirson, la secrétaire d’Etat, l’avait annoncé en clôture des Assises nationales des déchets de Nantes, une consultation citoyenne va être lancée.
Les participants que nous avons pu interroger, qui sont plutôt du monde des collectivités locales, ont eu le sentiment que les pouvoirs publics sont a priori assez ouverts et en particulier qu’ils sont prêts à examiner des mesures qui concerneraient aussi bien l’amont (éco-conception, incitation à la réduction et à la recyclabilité des déchets…) que l’aval (développement de la collecte sélective, du tri, du recyclage…), jusqu’à la question des débouchés des matériaux triés. A suivre…

—> Voir le communiqué du minitère de la Transition écologique.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

[Exclusif] TGAP : les chiffres depuis 2008

[Exclusif] TGAP : les chiffres depuis 2008 Déchets Infos publie pour la première fois les chiffres de la TGAP sur la décennie 2008-2018 tels qu’ils ressortent des dernières données des Douanes (tonnages [ Lire la suite ]

Comment le gouvernement essaye de sauver la consigne

Comment le gouvernement essaye de sauver la consigne Le cabinet de Brune Poirson propose diverses versions alternatives visant à sauver le projet de consigne, sans parvenir à convaincre les opposants. Est-ce le signe que [ Lire la suite ]

Elimination des invendus : pourquoi le projet du gouvernement risque d’être inefficace

Elimination des invendus : pourquoi le projet du gouvernement risque d’être inefficace Le projet de loi sur l’économie circulaire interdit l’élimination des invendus mais pas leur destruction, et ne définit pas ce qu’est un invendu. Il pourrait [ Lire la suite ]

Perturbateurs endocriniens : le gouvernement oublie les retardateurs de flamme bromés

Perturbateurs endocriniens : le gouvernement oublie les retardateurs de flamme bromés La nouvelle stratégie sur les perturbateurs endocriniens ne parle pas du tout des plastiques bromés présents dans de nombreux déchets. Actuellement, toujours aucun tri des [ Lire la suite ]

90 % de collecte des bouteilles en PET sans consigne : c’est possible

90 % de collecte des bouteilles en PET sans consigne : c’est possible La poursuite de l’extension des consignes de tri des plastiques permettrait d’atteindre 90 % de collecte dès 2022 sur le périmètre du service public (hors consommation [ Lire la suite ]

Le projet de consigne en mauvaise posture

Le projet de consigne en mauvaise posture Le cabinet de Brune Poirson craint un rejet du projet par le Sénat puis par l’Assemblée nationale. Il a demandé aux metteurs en marché « des [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.

Menu