Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Tarification incitative, avantages, incivilités :
des chiffres

L’Ademe du Grand Est a étudié les effets bénéfiques de la tarification incitative et les « incivilités ». (photo : Grand Besançon)

L’Ademe a mesuré, en Lorraine, les impacts positifs et négatifs de la tarification incitative, sur le plan environnemental, économique et comportemental. Des enseignements parfois inédits, notamment concernant les effets pervers (dépôts, brûlages…).

Les pouvoirs publics le reconnaissent eux-mêmes : le développement en France de la tarification incitative (TI) du service public des déchets patine. La loi « Royal » pour la transition énergétique et la croissance verte (LTECV) a fixé un objectif de « généralisation » à terme de la TI, avec une première étape à 15 millions d’habitants couverts en 2020 et une deuxième à 25 millions en 2025. Mais pour l’instant, on en est loin. Fin 2017, moins de 7 millions d’habitants étaient soumis à un tel dispositif, soit un petit peu plus de 10 % de la population, principalement en milieu rural ou semi-urbain. Le Grand Besançon est la seule collectivité urbaine d’importance à avoir franchi le pas.

Les réticences des élus à se lancer dans la TI tiennent notamment au fait que si l’on connaît biens ses avantages, on connaît moins bien ses inconvénients et surtout leur ampleur.

Pour essayer de lever les réticences et accélérer le mouvement, l’Ademe a lancé une grande campagne d’information et de formation à destination des collectivités locales, qu’elle décline dans toutes les régions. Mais il n’est pas certain que cela suffise.

La Lorraine fait partie des régions où la TI est la plus implantée (avec l’Alsace et Champagne Ardennes auxquelles elle est maintenant associée dans le Grand Est, la Bretagne, les Pays de la Loire et la Bourgogne Franche Comté). Fin 2016, la tarification incitative y était effective dans 35 collectivités représentant 410 000 habitants (17 % de la population lorraine). Les projets en cours amèneront à dépasser les 700 000 habitants en 2020, selon l’Ademe.

Entre 2014 et 2017, la délégation régionale du Grand Est de l’Ademe a fait réaliser par le bureau Inddigo une étude pour faire le bilan dans les collectivités pratiquant la TI sur le territoire de l’ex-région Lorraine. […]

Egalement dans ce dossier :
 Effets pervers : les limites de l’étude
Forte baisse sur les déchets de cuisine
Brûlages sauvages : quels impacts

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 131.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Hausses de TGAP : les discussions ont commencé

Hausses de TGAP : les discussions ont commencé Le gouvernement vise 65 €/tonne pour le stockage et 25 €/tonne pour l’incinération en 2025. Toutes les réfactions seraient supprimées sauf une. Le calendrier précis n’est peut-être [ Lire la suite ]

Plastiques dans les composts : des connaissances insuffisantes

Plastiques dans les composts : des connaissances insuffisantes Une étude allemande montre que les composts de biodéchets contiennent des petits fragments de plastiques qui ensuite contaminent les sols. Mais le niveau d’exposition des [ Lire la suite ]

Smictom Centre Ouest 35 : le TMB définitivement autorisé

Smictom Centre Ouest 35 : le TMB définitivement autorisé Le rapporteur public s’est prononcé contre l’annulation de l’arrêté préfectoral du Smictom. L’ayant appris, les opposants se sont désistés trois jours avant l’audience. L’arrêté est [ Lire la suite ]

Papiers graphiques : une erreur d’estimation pourrait coûter cher à Citeo

Papiers graphiques : une erreur d’estimation pourrait coûter cher à Citeo L’éco-organisme a mal évalué le « taux d’acquittement » des contributions. Il pourrait donc devoir verser aux collectivités plusieurs millions d’euros de plus que ce qu’il avait [ Lire la suite ]

Mobilier : l’Etat reste ferme sur le respect du cahier des charges

Mobilier : l’Etat reste ferme sur le respect du cahier des charges Le barème de soutiens devrait s’appliquer sans modification, et notamment sans critère sur le taux de remplissage des bennes. Eco-mobilier pourrait demander une révision du [ Lire la suite ]

Compostage de proximité : un arrêté à risques

Compostage de proximité : un arrêté à risques Un arrêté sur le compostage de proximité autorise à traiter jusqu’à 52 tonnes/an de biodéchets contenant des sous-produits animaux, hors ICPE et sans agrément sanitaire. Les [ Lire la suite ]

Archives

Nouveau : il est possible d'accéder à tous les anciens numéros de Déchets Infos en souscrivant à l'option d'accès aux archives.

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

Suivre Déchets Infos sur Twitter :


Toujours en accès libre

Incinération : le grand débat en arrière L’article « Faut-il brûler les incinérateurs » paru en février 2015 dans Alternatives économiques a suscité une réponse de l’ONG Zero Waste France (ZWF), sous la forme d’une « lettre ouverte » publiée sur son site Internet. Les arguments avancés par ZWF ramènent le débat quelques années en arrière. Nous y répondons point par point dans cet article en accès libre.
Déchets Infos apprécie et soutient le travail de son confrère belge Incidences, la lettre de l'environnement.