Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Tarification incitative, avantages, incivilités :
des chiffres

L’Ademe du Grand Est a étudié les effets bénéfiques de la tarification incitative et les « incivilités ». (photo : Grand Besançon)

L’Ademe a mesuré, en Lorraine, les impacts positifs et négatifs de la tarification incitative, sur le plan environnemental, économique et comportemental. Des enseignements parfois inédits, notamment concernant les effets pervers (dépôts, brûlages…).

Les pouvoirs publics le reconnaissent eux-mêmes : le développement en France de la tarification incitative (TI) du service public des déchets patine. La loi « Royal » pour la transition énergétique et la croissance verte (LTECV) a fixé un objectif de « généralisation » à terme de la TI, avec une première étape à 15 millions d’habitants couverts en 2020 et une deuxième à 25 millions en 2025. Mais pour l’instant, on en est loin. Fin 2017, moins de 7 millions d’habitants étaient soumis à un tel dispositif, soit un petit peu plus de 10 % de la population, principalement en milieu rural ou semi-urbain. Le Grand Besançon est la seule collectivité urbaine d’importance à avoir franchi le pas.

Les réticences des élus à se lancer dans la TI tiennent notamment au fait que si l’on connaît biens ses avantages, on connaît moins bien ses inconvénients et surtout leur ampleur.

Pour essayer de lever les réticences et accélérer le mouvement, l’Ademe a lancé une grande campagne d’information et de formation à destination des collectivités locales, qu’elle décline dans toutes les régions. Mais il n’est pas certain que cela suffise.

La Lorraine fait partie des régions où la TI est la plus implantée (avec l’Alsace et Champagne Ardennes auxquelles elle est maintenant associée dans le Grand Est, la Bretagne, les Pays de la Loire et la Bourgogne Franche Comté). Fin 2016, la tarification incitative y était effective dans 35 collectivités représentant 410 000 habitants (17 % de la population lorraine). Les projets en cours amèneront à dépasser les 700 000 habitants en 2020, selon l’Ademe.

Entre 2014 et 2017, la délégation régionale du Grand Est de l’Ademe a fait réaliser par le bureau Inddigo une étude pour faire le bilan dans les collectivités pratiquant la TI sur le territoire de l’ex-région Lorraine. […]

Egalement dans ce dossier :
 Effets pervers : les limites de l’étude
Forte baisse sur les déchets de cuisine
Brûlages sauvages : quels impacts

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 131.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Déchets Infos n° 274 — 15 mai 2024

Au sommaire du numéro 274 de Déchets Infos (15 mai 2024) Dans l’actualité • Collecte pneumatique : stop car trop...

Règlement emballages : la consigne bientôt obligatoire, sauf si…

Le règlement européen PPWR sur les emballages a été approuvé et doit être publié dans les mois prochains. Il est...

Taxe plastique : la France championne d’Europe

En trois ans, la France a payé, au titre de la « ressource plastique » pour le budget de l'UE,...

Collecte pneumatique : stop car trop chère, ou encore ?

Paris arrête la collecte pneumatique dans le 17e arrondissement pour cause de coût trop élevé. Est Ensemble (Romainville) réfléchirait à arrêter...

Déchets Infos n° 273 — 1er mai 2024

Au sommaire du numéro 273 de Déchets Infos (1er mai 2024) Dans l’actualité • Emballages : quels « bonus »...

Emballages ménagers : quels « bonus » et quels « malus » en 2025

Le gouvernement a présenté quatre « orientations » pour améliorer les performances de collecte et de recyclage. Les bonus et malus pourraient...

DASRI : le gouvernement poursuit son objectif de déclassement massif

Un projet de guide sur le tri des déchets d’activités de soins, réalisé par le ministère de la Santé, fixe...

Tontes et feuilles mortes : quand des collectivités les refusent en déchetteries

Quelques collectivités refusent en déchetteries les tontes et parfois les feuilles mortes, arguant qu’il ne s’agirait pas de déchets. L’objectif...

Financement de la DSREP de l’Ademe : interrogations sur les vrais chiffres

EcoDDS affirme que l’Ademe lui demande pour 2023 une redevance représentant 19,4 % du budget total de la DSREP. Les données...

Refus des tontes en déchetteries : des problèmes pratiques et un risque juridique

Refuser en déchetteries les tontes de pelouse et/ou les feuilles mortes n’est a priori pas légal. Cela peut aussi poser...

A découvrir

L’Echo circulaire : prévention, réemploi, réutilisation, reconditionnement, recyclage émergent…

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos