Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Redevance incitative :
une étude pour pas grand-chose

L'étude du CGDD n'apporte rien de très nouveau par rapport à ce qu'on sait déjà.

L’étude du CGDD n’apporte rien de très nouveau par rapport à ce qu’on sait déjà.

Une étude du ministère de l’Environnement démontre que la redevance incitative augmente les quantités triées et réduit les OMR… ce que l’on sait depuis des années. Le phénomène des « incivilités » (dépôts sauvages, brûlages…) reste mal appréhendé.

Le Commissariat général au développement durable (CGDD, un service du ministère de l’Environnement) a publié récemment une étude intitulée « La tarification incitative de la gestion des ordures ménagères – Quels impacts sur les quantités collectées ? » Cité par plusieurs confrères, ce travail (téléchargeable ici) est salué par son préfacier, l’économiste Matthieu Glachant, comme ayant un « immense mérite », celui d’« objectiver un débat reposant aujourd’hui sur l’anecdote et les préjugés ». L’étude répondrait ainsi aux opposants de la tarification incitative qui « nient ses effets et insistent sur le coût de sa mise en œuvre et les risques liés au développement de comportements inciviques », tandis que ses partisans « y voient la panacée permettant de diminuer la production de déchets et d’augmenter la collecte sélective ».

Le message essentiel de l’étude peut être résumé en trois points :
« le passage en tarification incitative entraîne principalement une baisse de la production de déchets et une augmentation du tri » ;
« les collectivités passées en tarification incitative ont connu une diminution beaucoup plus forte des ordures ménagères résiduelles collectées que chez les collectivités similaires, et une hausse significative des déchets triés » ;
« les incivilités [dépôts et brûlages sauvages, etc. ; ndlr] existent mais restent un problème mineur ».

La nouveauté de l’étude est d’avoir appliqué une méthode dite « d’appariement » pour comparer les performances de tri et les quantités de déchets produites dans des collectivités qui ont instauré la tarification incitative, et celles de collectivités qui ne l’ont par instaurée.

L’appariement consiste, en gros, à essayer de rassembler des collectivités aux caractéristiques semblables, selon divers critères, afin que les comparaisons ne soient pas faussées par des facteurs extérieurs à ce qu’on essaye de comparer. L’appariement conférerait à l’étude une solidité scientifique que les précédentes études n’auraient pas.

Problème : pour qui connaît un peu le sujet, l’étude du CGDD n’apporte pas grand-chose de nouveau. […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 89.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Déchets Infos n° 276 — 12 juin 2024

Au sommaire du numéro 276 de Déchets Infos (12 juin 2024) Enquête • Consigne plastique : l’introuvable étude sur les...

Consigne plastique : l’introuvable étude sur les impacts environnementaux

Une étude prévue par la loi AGEC aurait dû être publiée par l’Ademe en 2020, puis en 2023. Aujourd’hui, on...

Bonus-malus emballages : la position des associations de collectivités

La plateforme des associations demande des aides supplémentaires pour les collectivités qui mettent place les principaux leviers d’amélioration des performances....

Biodéchets : retours sur une expérience de collecte en apport volontaire

La société Les Alchimistes a collecté en apport volontaire les biodéchets d’un quartier de Paris, ainsi que les données relatives...

PFAS et incinération : des mesures sur les fumées des UVE à partir de 2026

Les prélèvements sur les UIDD et les cimenteries auront lieu, eux, en 2025. Pour l’instant, à notre connaissance, rien n’est...

REP : la non-contribution brève est rattrapable sans majoration

Deux metteurs en marché de la filière DDS, membres du CA d’EcoDDS et qui n’avaient pas contribué début 2019, faute...

Déchets Infos n° 275 — 29 mai 2024

Au sommaire du numéro 275 de Déchets Infos (29 mai 2024) Dans l’actualité • Instance de régulation : la position contradictoire...

Régulation des REP : la position contradictoire des éco-organismes

Les éco-organismes veulent avoir, avec leurs adhérents, un « rôle central » dans les REP, mais des responsabilités partagées avec les autres...

Biodéchets : peut-on rendre obligatoire le compostage domestique et de proximité ?

Plusieurs collectivités et Amorce affirment qu’il devrait être possible d’imposer aux habitants, chez eux, le compostage domestique ou de pied...

Mégots : Alcome, sanctionné, conteste son astreinte

L’éco-organisme considère que sa mise en demeure et son astreinte sont mal fondées et que la liquidation partielle de l’astreinte...

A découvrir

L’Echo circulaire : prévention, réemploi, réutilisation, reconditionnement, recyclage émergent…

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos