Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Tarification incitative : une nouvelle étude mais toujours des silences et des manques

L’Ademe a également étudié les liens entre tarification incitative et dépôts sauvages. (photo : DR Ademe)

L’Ademe confirme les avantages de la tarification incitative et certains de ses inconvénients. Facteurs aggravants pour les dépôts sauvages : l’apport volontaire et un faible nombre de levées dans la part fixe. Certaines autres difficultés liées à la tarification incitative ne sont pas mentionnées ni étudiées.

L’Ademe a publié un « bilan des collectivités en tarification incitative (TI) au 1er janvier 2021 » (rapport téléchargeable ici ; et la synthèse ici). Cette étude fait suite à d’autres publiées précédemment sur le même sujet, avec par exemple les bilans au 1er janvier 2014 (téléchargeable ici) et au 1er janvier 2016 (visible ici).

Cette publication est l’occasion pour l’agence de faire la promotion de la TI, afin d’essayer de décider davantage de collectivités de s’y engager. Et pour cause : il existe un retard important dans l’atteinte des objectifs fixés par la loi.

Selon le Code de l’environnement (article L541-1) modifié par la loi pour la transition écologique et la croissance verte (LTECV) de 2015, les collectivités territoriales sont censées progresser « vers la généralisation d’une tarification incitative […], avec pour objectif que 15 millions d’habitants soient couverts par cette dernière en 2020 et 25 millions en 2025 ». Mais on en est très loin. Selon les données communiquées par l’Ademe, au 1er janvier 2021, seulement 6,6 millions d’habitants étaient sous tarification incitative et la courbe d’évolution de cette facturation, en forte hausse de 2010 à 2020, semblait marquer le pas en 2021 (voir le graphique). En 2022 et 2023, un vingtaine de collectivités totalisant environ 750 000 habitants se seraient ajoutées à la liste, selon l’Ademe, portant le total à 7,35 millions d’habitants, soit moins de la moitié de l’objectif fixé pour 2020. […]

Plus de tri, moins de résiduels […]
Baisse et transfert de coûts […]
Faible baisse apparente des déchets totaux […]
Davantage de dépôts sauvages […]
Pas de comparaison environnementale complète […]
Des impacts sociaux non mentionnés […]
Difficultés en immeubles collectifs […]
La collecte incitative pas encore étudiée […]

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 267.


 

Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Déchets Infos n° 276 — 12 juin 2024

Au sommaire du numéro 276 de Déchets Infos (12 juin 2024) Enquête • Consigne plastique : l’introuvable étude sur les...

Consigne plastique : l’introuvable étude sur les impacts environnementaux

Une étude prévue par la loi AGEC aurait dû être publiée par l’Ademe en 2020, puis en 2023. Aujourd’hui, on...

Bonus-malus emballages : la position des associations de collectivités

La plateforme des associations demande des aides supplémentaires pour les collectivités qui mettent place les principaux leviers d’amélioration des performances....

Biodéchets : retours sur une expérience de collecte en apport volontaire

La société Les Alchimistes a collecté en apport volontaire les biodéchets d’un quartier de Paris, ainsi que les données relatives...

PFAS et incinération : des mesures sur les fumées des UVE à partir de 2026

Les prélèvements sur les UIDD et les cimenteries auront lieu, eux, en 2025. Pour l’instant, à notre connaissance, rien n’est...

REP : la non-contribution brève est rattrapable sans majoration

Deux metteurs en marché de la filière DDS, membres du CA d’EcoDDS et qui n’avaient pas contribué début 2019, faute...

Déchets Infos n° 275 — 29 mai 2024

Au sommaire du numéro 275 de Déchets Infos (29 mai 2024) Dans l’actualité • Instance de régulation : la position contradictoire...

Régulation des REP : la position contradictoire des éco-organismes

Les éco-organismes veulent avoir, avec leurs adhérents, un « rôle central » dans les REP, mais des responsabilités partagées avec les autres...

Biodéchets : peut-on rendre obligatoire le compostage domestique et de proximité ?

Plusieurs collectivités et Amorce affirment qu’il devrait être possible d’imposer aux habitants, chez eux, le compostage domestique ou de pied...

Mégots : Alcome, sanctionné, conteste son astreinte

L’éco-organisme considère que sa mise en demeure et son astreinte sont mal fondées et que la liquidation partielle de l’astreinte...

A découvrir

L’Echo circulaire : prévention, réemploi, réutilisation, reconditionnement, recyclage émergent…

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos