Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Le président de l’Ademe justifie la dilution

Les textes européens interdisent la dilution, pour les plastiques bromés (potentiellement présents dans les écrans) comme pour les déchets dangereux.

Arnaud Leroy a expliqué récemment à un parterre de professionnels du déchet que l’application stricte de l’interdiction de dilution des plastiques bromés entrave le recyclage et nuit à la compétitivité française.

En matière de gestion des déchets, il est un principe cardinal que les acteurs connaissent généralement bien : l’interdiction de dilution. Certains se félicitent de son existence. D’autres la déplorent — rarement ouvertement. Mais le principe est là, inscrit dans la directive cadre sur les déchets (article 7, paragraphe 4) et traduit en droit français (Code de l’environnement, article L541-7-2).

En pratique, l’interdiction de dilution signifie que l’on n’a pas le droit de mélanger un déchet dans le but de le « déclasser », c’est-à-dire par exemple pour le faire passer de la qualification de déchet dangereux à celle de déchet non dangereux, ou de déchet non dangereux à déchet inerte. Cette interdiction vaut aussi pour les déchets POP (polluants organiques persistants) tels que les PCB, les dioxines ou les retardateurs de flamme bromés — même si l’interdiction est alors écrite dans un autre texte (le règlement européen sur les POP).

Mais pour le président de l’Ademe, Arnaud Leroy, cette interdiction est une entrave au recyclage et elle risque de rendre les recycleurs français non compétitifs. Il l’a déploré le 9 octobre dernier, à l’occasion d’une « nocturne » (une rencontre-débat) organisée par Federec, la fédération des entreprises du recyclage (la vidéo de la rencontre est visible ici). […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 170.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

REP « bâtiment » (PMCB) : le projet de décret en consultation

REP « bâtiment » (PMCB) : le projet de décret en consultation Analyse de quelques points clés du projet de décret créant la filière PMCB (bâtiment), en n’oubliant pas que le texte est susceptible d’être modifié ou précisé [ Lire la suite ]

Déchets historiques : les metteurs en marché doivent être « rémunérés »

Déchets historiques : les metteurs en marché doivent être « rémunérés » Une modification récente du Code de l’environnement change le financement de la gestion des déchets « historiques », issus de produits vendus avant la création de leur [ Lire la suite ]

REP bâtiment (PMCB) : amiante plafonné, déchets POP et interdits oubliés

REP bâtiment (PMCB) : amiante plafonné, déchets POP et interdits oubliés Le projet de décret sur la filière PMCB plafonne la prise en charge financière des déchets contenant des produits interdits avant 2022, dont l’amiante. Les [ Lire la suite ]

Cahiers des charges d’agrément : la consultation du public est obligatoire

Cahiers des charges d’agrément : la consultation du public est obligatoire Pour le Conseil d’Etat, le contenu des cahiers des charges d’agrément des éco-organismes a « une incidence sur l’environnement ». Résultat : les cahiers des charges doivent faire [ Lire la suite ]

Biodéchets et TMB : un décret confirme les exigences de tri à la source

Biodéchets et TMB : un décret confirme les exigences de tri à la source Les collectivités créant, modifiant ou agrandissant un TMB doivent respecter des exigences strictes de tri à la source. Les autres collectivités ne devraient pas avoir [ Lire la suite ]

Contentieux sur l'arrêté fixant le cahier des charges : le rapporteur public tacle sévèrement EcoDDS

Contentieux sur l'arrêté fixant le cahier des charges : le rapporteur public tacle sévèrement EcoDDS Dans ses conclusions, le magistrat du Conseil d’Etat pointe le côté excessif et en très grande partie mal fondé du recours en annulationde l’éco-organisme. L’arrêt du [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème