Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Non-réagrément d’ERP France :
le ministère de l’Ecologie sèchement désavoué
par le tribunal administratif

Balance justice

(Mis à jour le 6 février)

Le tribunal administratif juge que la décision de ne pas réagréer ERP France est entachée d’un « doute sérieux » quant à sa légalité. Les pouvoirs publics ont 20 jours pour réexaminer le dossier et prendre une nouvelle décision.

Le jugement du tribunal administratif (TA) de Paris sur le non-réagrément de l’éco-organisme ERP France, chargé des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), vient de tomber, suite à la requête en référé introduite par ERP France fin décembre.

Le TA désavoue sèchement le ministère de l’Ecologie. La juge des référés estime qu’il y a un « doute sérieux » sur la légalité de la décision de non-réagrément. Dans son ordonnance, elle relève que dossier de demande de réagrément d’ERP France décrivait « de manière chiffrée et détaillée les modalités de mise en  place des actions concrètes destinées à atteindre les nouveaux objectifs de traçabilité, d’augmentation du taux de collecte globalement et par flux et de diversification de canaux, ainsi que les projets de partenariats envisagés ». Le ministère de l’Ecologie soutenait le contraire. Un de ses représentants l’avait encore dit publiquement mercredi 4 février lors du colloque de l’association Amorce sur les éco-organismes, sans en apporter toutefois un début de preuve.

Pour les pouvoirs publics et pour tous ceux qui affirmaient haut et fort qu’ERP France ne devait pas être réagréé (parmi lesquels l’Association des maires de France et Bernard Casnin, qui affirmait s’exprimer au nom de la Confédération générale du logement et de « toutes les associations de défense des consommateurs »), c’est en tout cas — pour l’instant et sous réserve que la décision finale n’invalide pas ce jugement en référé — une belle claque.

La plupart invoquaient, parmi les raisons de leur position, l’actionnariat d’ERP France, la maison-mère ERP SAS étant détenue depuis l’été dernier par Topengi GmbH, elle-même filiale à 100 % de Landbell, une société allemande. Lors du colloque d’Amorce du 4 février, la représentante du ministère de l’Ecologie avait expliqué que « la gouvernance [d’ERP France] telle qu’elle est actuellement ne permet pas d’arguer pour refuser l’agrément ».

Le tribunal administratif de Paris donne 20 jours aux pouvoirs publics pour réexaminer la demande d’agrément d’ERP France et « prendre une nouvelle décision ». Compte tenu des attendus du jugement en référé, on voit mal comment lesdits pouvoirs publics pourraient refuser l’agrément en reprenant les mêmes arguments que dans leur premier refus. Il va donc falloir soit qu’ils décident de réagréer ERP France, soit qu’ils trouvent d’autres arguments pour ne pas le faire…

Nous reviendrons plus en détail sur cette décision et ses conséquences dans le numéro 63 de Déchets Infos, qui paraîtra le 20 février.

Voir le communiqué d’ERP France.

Vous pouvez télécharger ici l’ordonnance de référé du TA.

Sur le même thème :
Déchets Infos n° 62
DEEE / ERP : des sénateurs au secours des pouvoirs publics

Déchets Infos N° 61
DEEE : le censeur d’Etat censuré ?

Déchets Infos n° 60
ERP France non réagréé, la filière DEEE en zone de turbulences

Des reproches variables et un timing bousculé
Un dossier très politique
ERP, révélateur d’une réglementation mal fagotée
Eco-systèmes et les distributeurs : quelle non-lucrativité ?

Déchets Infos n° 57
DEEE : monopole ou pluralité des éco-organismes ?
Provisions financières des éco-organismes : matelas ou moyen de dumping ?
Equilibrage entre éco-organismes, ou comment ne pas payer pour les autres
Collectes de proximité des DEEE : chères pour peu de tonnages ?
Concurrence entre éco-organismes : un aiguillon et une roue de secours


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger le numéro 63

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Consigne : les collectivités regimbent

Consigne : les collectivités regimbent Les association de collectivités AMF, Amorce et CNR demandent une concertation préalable à toute mise en œuvre et une étude de tous les scénarios possibles, [ Lire la suite ]

Pourquoi la consigne pose problème

Pourquoi la consigne pose problème La consigne sur les bouteilles en plastique pourrait aboutir à une augmentation des coûts globaux de gestion des déchets, qui serait d’une manière ou d’une [ Lire la suite ]

Quand le ministère de l'Ecologie vantait la destruction contre le réemploi

Quand le ministère de l'Ecologie vantait la destruction contre le réemploi En janvier 2018 et février 2019, le ministère de l'Ecologie a fait la promotion d’une filière qui recycle des skis en les broyant, ce qui [ Lire la suite ]

Plastiques à usage unique : l’étrange directive SUP

Plastiques à usage unique : l’étrange directive SUP La directive SUP sur les plastiques à usage unique impose un certain nombre de mesures qui ne paraissent guère cohérentes entre elles, certains produits étant [ Lire la suite ]

Non-réagrément DEEE : ERP France en cassation

Non-réagrément DEEE : ERP France en cassation Trois pourvois en cassation ont été déposés au Conseil d’Etat contre les arrêts de la CAA rendus en mars. Parallèlement, le ministère devrait agréer ERP [ Lire la suite ]

Urbaser exploitera l’usine d’incinération Isséane

Urbaser exploitera l’usine d’incinération Isséane Dalkia Wastenergy (ex-Tiru), qui exploitait Isséane jusqu’à présent, perd ainsi le troisième gros incinérateur dont elle avait la charge, après ceux de Strasbourg et d’Ivry-sur-Seine. C’est [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

A découvrir

Déchets Infos apprécie et recommande Incidences, la lettre de l’environnement.

Menu