Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Verre au plomb des tubes cathodiques : nouveau mensonge d’Etat

Le verre au plomb des tubes cathodiques a été classé déchet dangereux dès 2002.

Dans une réponse à la question d’un député, le ministère de l’Ecologie prétend que le verre au plomb pouvait être considéré comme un déchet non dangereux jusqu’en 2018. Aucun élément juridique ni scientifique disponible ne permet d’accréditer cette thèse.

Après les mensonges proférés à l’Assemblée et au Sénat à l’occasion des débats sur la consigne (voir notre inventaire très incomplet dans Déchets Infos n° 175) ou sur le TMB (voir notre article), voici un mensonge dans la réponse à une question écrite de parlementaire. Et c’est le dossier du verre au plomb qui permet cette fois-ci au ministère de l’Ecologie de se distinguer.

En 2006, lors du lancement de la filière de responsabilité élargie des producteurs (REP) concernant les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), plusieurs DRIRE (rebaptisées aujourd’hui DREAL) ont accepté que le verre au plomb extrait des écrans à tube cathodiques soit considéré comme un déchet non dangereux. Pour les opérateurs qui prennent en charge les DEEE — ou les déchets qui en résultent après démantèlement et/ou dépollution —, et pour les éco-organismes qui payent leurs prestations, c’était autant de gagné : un déchet non dangereux se traite plus simplement sur le plan technique et avec moins de contraintes administratives, donc à moindre coût.

Cette curieuse tolérance de l’administration dans le classement du verre au plomb a perduré pendant des années. […]

Et selon le ministère, ce serait seulement « en 2018 », « au regard d’éléments d’interprétation produits par la Commission européenne », que « les déchets de verre pris en charge sur ce site ont été reconsidérés comme dangereux, compte tenu des limites de dangerosité en plomb ». Ce qui est faux. Explications […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 177.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Emballages ménagers : les soutiens seront-ils réévalués en 2023 ?

Emballages ménagers : les soutiens seront-ils réévalués en 2023 ? Citeo refuse de voir le barème augmenter l’an prochain, malgré une étude de l’Ademe qui montre une hausse importante des coûts de collecte et de [ Lire la suite ]

Sécheurs de biodéchets : toujours pas des composteurs (malgré une étude)

Sécheurs de biodéchets : toujours pas des composteurs (malgré une étude) Un fabricant de sécheurs de biodéchets se prévaut d’une étude de l’INERIS pour affirmer que ses sécheurs pourraient produire du compost à partir de déchets [ Lire la suite ]

Tri à la source des biodéchets : le coût de la généralisation

Tri à la source des biodéchets : le coût de la généralisation Le coût supplémentaire pour les collectivités pourrait être de 15 à 30 €/habitant/an, partiellement compensé par des économies réalisées notamment sur les OMR. Certaines hypothèses de l’étude [ Lire la suite ]

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question

Huiles minérales : la valeur juridique des contrats-types en question Le Conseil d’Etat considère que l’arrêté d’agrément de Cyclevia, l'éco-organisme des huiles minérales, n’a pas de portée réglementaire. Les auteurs du recours en déduisent que [ Lire la suite ]

// Exclusivité "Déchets Infos" // Filière PMCB (bâtiment) : le cahier des charges validé et signé

// Exclusivité Des objectifs de collecte ont été ajoutés au projet initial, ainsi que des obligations de soutiens pour les zones de réemploi et de traçabilité. Les [ Lire la suite ]

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ?

Redevance DSREP : l’Ademe doit-elle être au service des éco-organismes ? Les éco-organismes requérants voudraient que la direction de suivi des REP de l’Ademe (DSREP) travaille « au service exclusif » des éco-organismes et qu’elle justifie de l’usage [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

- Déchets Infos