Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Compostage de proximité : un arrêté à risques

L’arrêté du 9 avril autorise le compostage de proximité jusqu’à 52 tonnes/an de sous-produits animaux, hors ICPE et sans agrément sanitaire.

Un arrêté sur le compostage de proximité autorise à traiter jusqu’à 52 tonnes/an de biodéchets contenant des sous-produits animaux, hors ICPE et sans agrément sanitaire. Les professionnels pointent les risques sanitaires et de détournement de la réglementation sur les gros producteurs.

Le gouvernement a publié le 24 avril dernier un arrêté du 9 avril du ministère de l’Agriculture sur le compostage, la méthanisation, le compostage de proximité et les sous-produits animaux. Ce texte était en préparation depuis des mois.

Pour le compostage et la méthanisation « industriels », en installation classée (ICPE), l’arrêté fixe notamment des couples durée/température permettant d’hygiéniser les matières organiques contenant des sous-produits animaux de catégorie 3 (SPA3) et en particulier des déchets de cuisine et de table (DCT). […]

Ce point fait peu débat parmi les professionnels. Il permettra en particulier aux unités de compostage et de méthanisation qui procèdent et veillent à une bonne montée en température d’assurer l’hygiénisation des SPA3 sans nécessairement passer par une phase spécifique supplémentaire.

La partie de l’arrêté qui suscite le plus de controverse est celle sur le compostage de proximité. […]

Lire aussi : La circulaire de 2012 sur le compostage de proximité bientôt « revisitée »

Le dossier complet dans Déchets Infos n° 137.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Plastiques bromés : le cabinet Hulot sort le parapluie

Plastiques bromés : le cabinet Hulot sort le parapluie Un courrier du cabinet du ministre de l’Ecologie demande aux gestionnaires de plastiques bromés des informations que le ministère détient déjà. Objectif probable de l’opération : [ Lire la suite ]

DDS : le cahier des charges 2019-2023 bientôt publié

DDS : le cahier des charges 2019-2023 bientôt publié Les pouvoirs publics reprennent pour 2019-2023 l’obligation d’expérimenter la collecte massifiée pour 2 Mhab (projet abandonné en 2017). Le barème de soutiens proposé est celui négocié [ Lire la suite ]

Bouteilles plastiques : la communication de Citeo fait grincer

Bouteilles plastiques : la communication de Citeo fait grincer 12 marques détenues par six gros contributeurs de Citeo bénéficient d’une visibilité importante payée par les 22 300 autres contributeurs de l’éco-organisme. Le ministère de l’Ecologie grince [ Lire la suite ]

Le futur schéma de tri des plastiques se dessine

Le futur schéma de tri des plastiques se dessine Les plastiques pourraient être triés en trois flux de rigides et un flux de films. Les flux de bouteilles en PET clair et de PE-PP [ Lire la suite ]

Filières de traitement et emplois : des chiffres à approfondir

Filières de traitement et emplois : des chiffres à approfondir Selon l’Ordif, le tri et le recyclage génèrent plus d’emplois directs et indirects par euro dépensé et par tonne traitée que les autres modes de [ Lire la suite ]

ISDND : des drones géomètres et « renifleurs » de méthane

ISDND : des drones géomètres et « renifleurs » de méthane Les drones permettent aux exploitants des sites de stockage de déchets non dangereux (ISDND) de faire des relevés topographiques, de suivre le remplissage des casiers [ Lire la suite ]

Archives

Nouveau : il est possible d'accéder à tous les anciens numéros de Déchets Infos en souscrivant à l'option d'accès aux archives.

Toutes les archives

Nos articles classés par thème

Suivre Déchets Infos sur Twitter :


Toujours en accès libre

Incinération : le grand débat en arrière L’article « Faut-il brûler les incinérateurs » paru en février 2015 dans Alternatives économiques a suscité une réponse de l’ONG Zero Waste France (ZWF), sous la forme d’une « lettre ouverte » publiée sur son site Internet. Les arguments avancés par ZWF ramènent le débat quelques années en arrière. Nous y répondons point par point dans cet article en accès libre.
Déchets Infos apprécie et soutient le travail de son confrère belge Incidences, la lettre de l'environnement.