Actualités, enquêtes et reportages sur la gestion des déchets

Projet de décharge corse : le beau mensonge du cabinet Royal

Le cabinet de Ségolène Royal assure qu’elle ne savait pas que son frère avait travaillé pour les opposants au projet de Giuncaggio (en photo). Deux courriers des opposants prouvent le contraire.

Ségolène Royal ne savait pas que son frère Paul Royal avait travaillé pour les opposants au projet d’ISDND de Giuncaggio, affirme son cabinet. Mais deux courriers des opposants prouvent le contraire.

Ségolène Royal n’aime pas être mise en cause. Mais son cabinet devrait prendre quelques précautions dans les arguments qu’il utilise pour la défendre.

Nous avions évoqué récemment le projet d’installation de stockage de déchets non dangereux (ISDND) de Giuncaggio, en Haute-Corse, porté par la société Oriente Environnement et retoqué par la préfecture en novembre dernier (voir Déchets Infos n° 110). Le 13 juin 2016, à l’occasion d’un déplacement en Corse sur le thème des déchets, Ségolène Royal avait annoncé à la presse que le projet de Giuncaggio ne se ferait pas. A cette date, le dossier n’avait pourtant pas encore fini d’être instruit par la DREAL, et le CODERST (Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques), obligatoirement consulté dans ce type d’affaire, n’avait pas encore donné son avis. Ce qui n’avait pas empêché la ministre d’être catégorique. Mieux : le frère de Ségolène Royal, Paul Royal, expert géologue, a travaillé pour l’association d’opposants Tavignanu Vivu en réalisant deux rapports assassins sur le projet (et à l’argumentation surprenante ; voir notre article). L’impartialité de Ségolène Royal dans sa décision peut donc être questionnée.

Le 28 mars dernier, le quotidien Le Monde a évoqué l’affaire (voir son article). Il a en particulier contacté le cabinet de Mme Royal, lequel a assuré que la ministre avait « découvert » (sic) « à l’occasion de sa visite en Corse » le 13 juin que son frère avait été mandaté par Tavignanu Vivu. […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 113.


Vous êtes abonné

Vous pouvez :
  • télécharger ce numéro

    • après vous être connecté à «l'espace abonné»
    • et si le document est inclus dans votre formule d'abonnement.
A défaut, vous pouvez :

Vous n’êtes pas abonné

Vous pouvez :
  • vous abonner
    • possibilité d'inclure dans l'abonnement le dernier numéro paru
Achats en ligne :
  • Votre panier est vide.

Actualités

Biodéchets et grandes villes : des coûts qui peuvent être très élevés

Biodéchets et grandes villes : des coûts qui peuvent être très élevés Dans certaines configurations, le coût du tri à la source des biodéchets dans les grandes villes peut être très élevé. La surtransposition française de la [ Lire la suite ]

Risque Covid : les recommandations pour la prévention évoluent en ordre dispersé

Risque Covid : les recommandations pour la prévention évoluent en ordre dispersé Les recommandations des différentes autorités concernant les moyens de prévention contre le Covid-19 continuent d’évoluer sans être toujours très cohérentes. Tour d'horizon des derniers changements [ Lire la suite ]

Papiers : tensions à court terme - Cartons : mieux à moyen terme

Papiers : tensions à court terme - Cartons : mieux à moyen terme Alors que le déconfinement a fait redémarrer les collectes et le tri, le marché de la reprise des papiers et cartons connaît une situation contrastée. Côté [ Lire la suite ]

Textiles : accord sur le soutien au redémarrage

Textiles : accord sur le soutien au redémarrage Les collectes redémarrent progressivement. Les travaux du comité observatoire des coûts nets du tri devraient aussi bientôt reprendre. Comme on pouvait l’escompter il y a deux [ Lire la suite ]

Eco-organismes : quelle crise post-confinement ?

Eco-organismes : quelle crise post-confinement ? Le ministère de l’Ecologie a lancé une mission pour faire un diagnostic de la situation financière des éco-organismes après la crise post-confinement. On peine à [ Lire la suite ]

TGAP réduite pour les refus d’un tri « performant » : une mesure vidée de son sens

TGAP réduite pour les refus d’un tri « performant » : une mesure vidée de son sens Le critère retenu par les pouvoirs publics pour mesurer la performance du tri portera en fait surtout sur la qualité des gisements triés. La réfaction [ Lire la suite ]

A découvrir

L’Echo circulaire, la lettre professionnelle du recyclage et de l’économie circulaire

Toutes les archives

Nos articles classés par thème